7 Réunionnais sur 10 se trompent

Tri des déchets : vous pensiez bien faire et pourtant... il y a encore trop d'intrus dans votre bac jaune

  • Publié le 4 décembre 2023 à 09:01
  • Actualisé le 4 décembre 2023 à 09:02

647 kilos de déchets sont produits par an et par habitant à La Réunion. De plus, le tri des emballages ménagers et papiers progresse avec plus de 2,6 kilos par habitant dans notre département. Toutefois, et même si la majorité des personne pense bien faire en jetant dans leur bac jaune les produits estampillés à recycler, trop de ces déchets ne devraient pas s'y trouver. Et pour cause, à La Réunion, le tri n'est pas le même que dans l'Hexagone, notre île n'ayant pas encore les capacités de valoriser l'ensemble des déchets ménagers. Face à cet imbroglio du tri - mettant le flou dans la tête des Réunionnais – on vous explique les bons gestes à avoir (Photo : rb/www.imazpress.com)

Nous-même, à Imaz Press, pensions bien faire lorsque l'on jetait nos emballages plastiques de yaourt ou les emballages des packs d'eau dans la poubelle jaune. Et pourtant...

Notre bonne conscience du tri s'est envolée en une fraction de seconde en échangeant avec Philippe Moccand de Citéo. En évoquant avec le directeur schéma industriel et Outre-mer le recyclage des déchets à mettre dans le bac jaune il nous a dit que c'était bien… mais mal trié.

Face à notre étonnement, il nous a donc expliqué pourquoi tous les emballages avec le logo "à recycler" n'étaient pas à mettre dans le bac jaune à La Réunion.

À La Réunion, nombreux sont ceux qui comme nous pensaient bien faire et se retrouvent perdus quand on leur dit que bon nombre de déchets de leurs poubelles jaunes sont en fait des intrus. 92% des Réunionnais trient leurs emballages mais 7 sur 10 se trompent régulièrement sur le bon geste à faire.

- De nombreux intrus dans le bac jaune -

"À La Réunion, ce que l'on met en général dans le bac jaune ce sont les emballages ménagers et tout ce qui est journaux et magazines", explique Philippe Moccand, directeur schéma industriel et Outre-Mer à Citeo.

À cela on ajoute : le carton comme les paquets de gâteaux, les boîtes de pizza…, les métaux (cannettes, aluminium, conserve). D'ailleurs, pas besoin de laver votre boîte avant de la jeter dans le bac jaune.

Là où ça devient plus compliqué, c'est pour les plastiques. Si les bouteilles et flacons en plastique (lessive, shampooing… tout ce qui a un bouchon verseur) sont à jeter dans la poubelle jaune, tout le reste est proscrit.

"Tout ce qui est emballage, comme les matières organiques et les autres emballages plastiques, on ne les met pas", explique Philippe Moccand, directeur schéma industriel et Outre-mer à Citéo.

"Les films plastiques, les barquettes de tomates cerise, les pots de crème fraîche, de yaourt… on ne les mets pas dans le bac jaune". En tout cas pour le moment, à La Réunion (à l'inverse de l'Hexagone où ces emballages sont déjà recyclés).

À La Réunion, ces déchets mal triés (sans forcément le savoir) font qu'il y a une perte dans la ligne de recyclage de plusieurs dizaines de kilos par an par habitant.

- Des déchets pas recyclables… à La Réunion -

Mais alors, pour quelles raisons La Réunion ne peut-elle pas trier l'ensemble des déchets plastiques ?

Tout simplement car "les centres de tri de La Réunion ne sont pas prêts". "Il faut les moderniser car ils ne sont pas équipés pour trier ces emballages", explique Philippe Moccand.

La raison de ce tri (pas total) à La Réunion, "c'est que nous n'avons pas les machines". Mais pour quelles raisons ? "Le tri a commencé en 2002 à La Réunion, bien plus tard que dans l'Hexagone (1994). C'est pour cela qu'on a un retard dans les Outre-mer."

Mais il l'assure, "d'ici 2026 le tri des emballages sera plus simple pour les Réunionnais". D'ici 2026, La Réunion sera à la page. "Le temps de mettre aux normes les usines de tri et de trouver un moyen adapté aux territoires", explique le directeur schéma industriel et Outre-mer à Citéo.

Pour tout ce qui est trié et recyclable, "ces déchets partent dans ce qu'on appelle un centre de tri pour être valorisés énergétiquement ou enfouis comme erreur de tri".

Par exemple, "les bouteilles sont regroupées ensemble puis compressées et compactées en forme de cube, mis dans un contenant maritime et exportées en vue de leur recyclage".

Les métaux quant à eux partent vers une usine en Inde.

Concernant les verres, si auparavant ils partaient direction l'Afrique du Sud, désormais, suite à la création de l'usine de Pierrefonds, le verre est traité à La Réunion. "On utilise ce verre pour faire de la poudre de verre utilisée pour le BTP. Cela évite d'importer du sable", note Philippe Moccand.

Pour expliquer aux Réunionnais qu'ils ne peuvent pour le moment tout jeter dans le bac jaune, "il faut qu'ils captent mieux ce qu'il y a dans les consignes de tri, par des campagnes de communication par exemple", précise Citéo.

- Le tri progresse de plus 2,6 kilos par habitant -

Si ce tri dans le bac jaune n'est pas parfaitement bien fait, à La Réunion, en 2022, chaque habitant de l'île en moyenne 37 kilos d'emballages ménagers et de papiers. Une performance en progression de plus de 6 % par rapport à l’année précédente.

Dans le détail, en 2022, les habitants ont chacun trié en moyenne 29,5 kilos d’emballages ménagers, soit 1,7 kilos supplémentaire par rapport à 2021. Il s’agit de 11 kilos d’emballages légers – emballages en acier, en aluminium, en carton, et bouteilles et flacons en plastique – et de 18,5 kilos d’emballages en verre triés par habitant en moyenne.

Ces chiffres sont en progression avec une augmentation de 8 % du tri des emballages légers et 4,5 % des emballages en verre.

Au total, 25.176 tonnes d’emballages ménagers ont pu être recyclées grâce au geste de tri des habitants.

En parallèle, chaque réunionnais a trié en moyenne 7,7 kilos de papiers graphiques en 2022. Cela représente 6.614 tonnes, un chiffre en hausse de près de 8%.

Ces résultats en croissance s’expliquent notamment par la mise en place d’un programme de valorisation locale des emballages ménagers et des campagnes de mobilisation spécifiques.

Le défi désormais ? Systématiser le geste de tri, pour en faire un réflexe pour tous les Réunionnais partout et tout le temps.

Car même si cela devient un réflexe et que l'on pense bien trier… eh bien non. De nombreux déchets jetés (de bonne foi) dans le bac jaune n'ont rien à y faire.

-Des outils pour vous aider : -

Si vous avez un doute, n'hésitez pas à vous rendre sur les sites des différentes collectivités : Cinor, Cirest, Civis, Casud, TCO.

Pour la Casud

Pour le Territoire de l'Ouest

Pour la Civis

Pour la Cinor

ma.m/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
1 Commentaires
Stean
Stean
3 mois

Concernant les centre de recyclage "Il faut les moderniser car ils ne sont pas équipés pour trier ces emballages"
Ah bon!?! Pourtant on paye les taxes! Ils en font quoi??
Nous dire que c’est du à la mise en tri il y a plus de 20ans, c’est n’importe quoi!