Cellule de suivi

Crise en mer Rouge : "pas d'impact sensible" sur les approvisionnements et les prix, d'après la préfecture

  • Publié le 1 mars 2024 à 17:09
  • Actualisé le 1 mars 2024 à 17:27

Face à la situation en mer Rouge, le préfet de La Réunion a réuni cette semaine la cellule de suivi de la situation. Les compagnies maritimes œuvrant à La Réunion ont modifié la route de la majorité de leurs navires en passant par le Cap de Bonne-Espérance. Les temps d’acheminement entre le continent européen et La Réunion peut "ponctuellement être allongés jusqu’à 5 jours"? En matière de coût, les compagnies maritimes n’ont pas modifié leur tarification. Ainsi, "il n’y a pas d’impact sensible sur les approvisionnements et les prix" annonce la préfecture. (Photo photo RB/www.imazpress.com)

"Le suivi des prix a été renforcé après le cyclone Belal et mobilise plusieurs services de contrôle l’État. À ce jour, les hausses constatées (fruits et légumes notamment, hors inflation générale) sont liées aux conséquences des intempéries, et non à la crise en mer Rouge" assurent les services de l'Etat.
 
Si à ce jour aucune entreprise en difficulté, du fait de la situation en mer Rouge, n’a été signalée aux services de l’État, il est rappelé "que des accompagnements sont possibles auprès du comité départemental d’accompagnement et de soutien des entreprises en difficulté (CDAED)".
 
• Le conseiller départemental aux entreprises en difficulté (CDED), Gérard Rivière, codefi.ccsf974@dgfip.finances.gouv.fr, 0692 74 90 99 ;
 
• Le commissaire à la vie des entreprises et au développement productif (CVEDP), Rachid Darbaky, rachid.darbaky@reunion.gouv.fr, 0693 20 49 80.
 
"Depuis novembre 2023, le groupe rebelle yéménite des Houthis mène des attaques contre des navires commerciaux naviguant dans la mer Rouge. Afin de prévenir toutes conséquences de cette crise à La Réunion, le préfet a mis en place une cellule de suivi de la situation dès la mi-décembre réunissant, autour des services de l’État, l’ensemble des acteurs économiques concernés" rappelle la préfecture.

La dernière réunion de cette cellule s’est tenue ce 29 février 2024 et elle continuera de se réunir régulièrement pour suivre la situation.

 

guest
1 Commentaires
Romuald
Romuald
1 mois

"Crise en mer Rouge : "pas d'impact sensible" sur les approvisionnements et les prix, d'après la préfecture" !
Non c'est vrai que les prix ont été d'une grande stabilité ces derniers temps...

Mr le préfet Filippini qui aime à se montrer si proche du peuple n'a sans doute pas le temps de fréquenter les marchés forains de l'île et d'y constater les prix pratiqués par les bazardiers, idem pour les grandes surfaces...