Inflation généralisée

Les prix des carburants attisent l’incendie dans le portefeuille des Réunionnais

  • Publié le 1 mars 2024 à 15:05

Nouvelle flambée à la pompe ce vendredi 1er mars 2024. Après quelques mois de répit, les prix ont de nouveau commencé à augmenter en février. Pour le plus grand désarroi des automobilistes réunionnais, qui subissent l'inflation de toute part…tandis que la SRPP et les grossistes pétroliers ont engrangé des millions d'euros de bénéfices en 2023. Avec une inflation globale de 4,2% en l'espace d'un an, le bout du tunnel semble encore loin pour le portefeuille des Réunionnais (Photo d'illustration : sly/www.imazpress.com)

Les bénéfices réalisés autour des carburants, de l'énergie et des géants de l'alimentation en 2023 ont de quoi faire grincer des dents.

Entre pétroliers qui surfent sur les crises géopolitiques autour du monde et réalisent des millions de bénéfices, EDF qui réalise un bénéfice record de 10 milliards d'euros tandis que les tarifs ont augmenté de 9,5% en moyenne au 1er février, et grandes enseignes qui continuent à faire flamber leur prix en rayon, il y a comme des airs de ras-le-bol chez une – grande – partie de la population.

Ce qui est étonnant, c'est que plus grand monde ne semble prêt à se mobiliser pour tenter de faire bouger les choses. Il y a désormais un peu plus de 5 ans, des milliers de Réunionnais étaient descendu dans la rue pour exprimer leur colère face à l'augmentation des prix des carburants, mais aussi pour exprimer leur ras-le-bol face à la vie chère.

Plus de cinq ans après les Gilets jaunes, la situation s'est pourtant dégradée au point où les prix de l'époque semblent, d'un point de vue actuel, plutôt raisonnables. Car, pour rappel, c'était une augmentation à 1,56 euro le litre de sans-plomb, et 1,28 euro le litre de gasoil, qui avait enflammée l'île.

Ce 1er mars, le prix du super sans-plomb augmente de 5 centimes, et atteint 1,73 euro le litre. Celui du gazole augmente de 4 centimes, et atteint 1,39 euro le litre.

Côté inflation, les prix globaux ont augmenté d'environ 10,9% entre novembre 2018 et janvier 2024, d'après les chiffres de l'Insee. Pour l'alimentation, cela a carrément augmenté d'environ 22,1% pour la même période.

Sans parler de la flambée des loyers, qui empêchent désormais nombre de familles réunionnaises de se loger correctement, tandis que la construction de logements sociaux tournent au ralenti depuis la crise Covid-19. Si plusieurs communes ont été placées en zone tendue pour tenter de freiner la course folle des propriétaires aux loyers démesurés, il reste encore beaucoup à faire pour tenter d'endiguer

Dans un territoire où 36% de la population vivait sous le seuil de pauvreté en 2021 – un nombre qui devrait sans doute augmenter une fois les effets de l'inflation évalué sur le territoire – les effets de ces augmentations successives ont de quoi inquiéter.

Et dans un contexte où le gouvernement est toujours dans une démarche d'économies – sur le dos des plus précaires principalement – la question se pose désormais concernant l'impact futur de ces cinq années de précarisation extrême de la population.

Embrasement de la colère, fuite en avant vers le populisme, exacerbation des violences ? Difficile à prédire, mais il est certain que plonger chaque mois un peu plus la population dans la crise ne risque pas de réconcilier la population avec les institutions. Et tout le monde a à y perdre, dans ce contexte, tout particulièrement le gouvernement.

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
5 Commentaires
MODET
MODET
1 mois

Et si, comme en France métropolitaine les grandes surfaces (Carrefour, Leclerc) pouvaient vendre du carburant ……. les prix seraient tout autre

MODET
MODET
1 mois

Et si comme en France métropolitaine les grandes surfaces (LECLERC CARREFOUR) pouvaient vendre du carburant, les prix seraient tout autre……

LOD
LOD
1 mois

Je pense que vous ne vous rendez pas du tout compte combien l'énergie n'est vraiment pas chère-payée ; 10L d'essence représente la force de travail d'une personne 8h par jour pendant 1 an (soit converti en salaire, 20€ pour 1 an de travail quotidien ;) ; une automobile c'est l'énergie consommée par 400 personnes (toute cette gabegie pour déplacer 1 seul cul de 60Kg la plupart du temp) ; le français-moyen est un bourgeois qui vit mieux que n'importe quel roi de France n'a vécu de par le passé ; retombez sur Terre rapidement, parce que la facture écologique va devenir une fracture sévère, c'est maintenant qu'elle se paie : 60% des insectes et 80% des oiseaux exterminés depuis 1980 ; La Réunion, 3ème pire lieux dans le monde en terme de destruction des écosystèmes ; croire que l'on va survivre dans un monde mort est un pari audacieux pour ne pas dire suicidaire comme le rappel l'ONU ; notre unique espoir d'arriver au siècle prochain c'est de réduire drastiquement nos émissions individuelles de gaz-à-effet de serre à 2T équivalent CO² d'ici 2040 et zéro-émission en 2050 ; le français-moyen est entre 10 à 14T CO² par an !!!

Voyez n'importe quelle conférence de J-M.Jancovici, mais pourquoi pas cette récente "Quel monde après la fin des énergies fossiles - Jean-Marc Jancovici et Véra Nikolski" https://www.youtube.com/watch?v=B2SI1zMN5ho

THOR
THOR
1 mois

Marrant cet article 😊 faire référence aux gilets jaunes alors qu'à l'époque la majorité de la population et la presse n'ont fait que les critiquer 🤣 allez y les gars maintenant 🤣 nous on a donné et bien donné

Kunta kinté
Kunta kinté
1 mois

ça dépend pour qui la vie chère ?

Quand on voit le nombre de véhicules en circulation, posons-nous cette question sommes-nous dans un coma circulatoire dans les 24 communes ?

Tout le monde sait que l'Etat macro - nien s'engraisse sur le dos du peuple avec la TVA, les impôts, la région péyi ne fait pas mieux, avec des taxes qui sont quadruplées, et la monnaie rentre abondement. Marie bernadette huguette B. communiste au bout des orteils plane totalement depuis toujours ...

Le mec à la préfecture n'est qu'un exécutant du système de la politique macro - niste, un ti danse misié , manzelle ...

Ente temps les caddys se remplissent sortant les hypermarchés , le prix du carburant augment, mais on continue à rouler, pas mal voyage autant même à crédit, les salles de sport ne se désemplient pas, les lieux de pic nic, plages sont bondés.

La majorité vit au jour le jour se contentant de belles promesses des élus, des autorités administratives, et de temps en temps un peu de lucidité où le litre d'essence à bientôt € 2,00 ... la bouteille de gaz à € 30,00, le riz à € 2,00 le kg, un salaire qui n'augmentera plus .

La vie est chère, .... Le peuple péyi rêve , du moment on amuse ce même peuple avec du pain, de l'H20, de danser, les élus de tout bord, les autorités macro - niennes peuvent dormir sur leurs 2 oreilles.

Victor Hugo : « Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action »