Le JIR demande le même montant (actualisé)

La Région va verser 600.000 euros d'aide au Quotidien

  • Publié le 30 novembre 2023 à 22:30
  • Actualisé le 30 novembre 2023 à 22:33

L'information a été révélée ce jeudi 30 novembre 2023 par freedom.fr, elle a ensuite été confirmée à Imaz Press: la commission permanente de la Région votera ce vendredi 1er décembre 2023 une aide exceptionnelle de 600.000 euros au Quotidien qui est en procédure de liquidation. Une audience du tribunal de commerce est programmée le 13 décembre prochain. A cette date les magistrats pourraient décider de la liquidation ou non de l'entreprise. Avec cette aide, le Quotidien peut espérer se voir accorder un sursis de trois mois si aucun repreneur ne s'est manifesté d'ici le 13 décembre. Dans un article paru jeudi après-midi, le JIR, également en difficultés financières, annonce avoir demandé à la Région de lui verser également 600.000 euros d'aide (Photo d'illustration rb/www.imazpress.com)

La ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, avait   déclaré ce mercredi que l'Etat n'était pas en capacité d'aider le Quotidien qui est actuellement en liquidation judiciaire. Même son de cloche pour le JIR, en raison, a dit la ministre, de dettes sociales.

La Région a cependant trouvé la parade, s'appuyant sur "le champ d’intervention de la collectivité régionale en matière de développement économique renforcé par la loi NOTRe", peut-on lire dans le rapport qui sera présenté en commission permanente.

Le Conseil régional s'appuie aussi sur le régime d’Aide d’État SA.41259 de la Commission Européenne, qui permet "le sauvetage et la restructuration d’entreprises en difficulté en France".

"Je suis attachée comme beaucoup de nos concitoyens à la liberté de la presse et de l’information à une époque où celle-ci est plus que jamais nécessaire" écrit par ailleurs Huguette Bello, présidente de la Région. "En tant que Présidente de Région, il s’agit d’entreprises qui font partie du patrimoine Réunionnais. Le Quotidien existe depuis 1976. Il emploie 52 salariés de façon directe et presque 120 de manière indirecte. Le JIR, quant à lui, existe depuis 1951" réagit-elle.

"La Quotidien de la Réunion est un journal généraliste qui opère sur le territoire de la Réunion, depuis 1976. Le renchérissement de ses coûts de production, qui résultent de la guerre en Ukraine, a obéré la trésorerie de la structure" rappelle la Région dans son rapport.  "Ainsi, la guerre en Ukraine a eu impact direct sur les coûts de production. La hausse des prix des intrants a été accentuée par les difficultés d’approvisionnement par fret et une hausse historique des frais d’approche entre l’Europe et la Réunion" détaille-t-elle.

- Maintien des emplois et pluralité de la presse -

La Région s'inquiète des propositions de reprise actuelle qui "n’offrent aucune visibilité précise" sur "le devenir du personnel, la poursuite des activités de cette presse avec sa ligne éditoriale, et le maintien de la diversité des opinions et des analyses sur notre territoir".

"D’autres repreneurs locaux ont manifesté leur intention. Toutefois, les projets potentiels optent pour une mise au chômage immédiate de l’ensemble des salariés (50 emplois directs) et des sous-traitants (110 emplois)" regrette le Conseil régional.

"Au delà de l’aspect purement industriel de la situation du Quotidien, se pose un autre sujet, plus pernicieux : c’est la pluralité des opinions qui est en jeu. En effet, dans une économie insulaire, il est primordial de veiller à la diversité des opinions d’une part et, de permettre aux opérateurs locaux du secteur de relayer les multiples point de vue d’autre part" souligne-t-il.

"L’urgence de la situation implique une intervention en trésorerie en vue de rétablir les ratios de solvabilité" estime-t-il. "Cette aide à la restructuration à court terme, doit être considérée sous le prisme d’un plan plus global, avec notamment une gouvernance différente et des orientations d’activité plus efficientes."

"La chiffre d'affaire (hors taxe) a enregistré un net recul entre 2020 et 2021" souligne la Région. "Le Quotidien a fait face à un recul de l’ordre de 2 millions d’euros sur 2 ans, soit 13 millions d'euros en 2019 et 10,5 millions d'euros à fin 2021."

La Région estime que  "la subvention sollicitée est nécessaire pour reconstituer la solvabilité immédiate de l’entreprise, il est
indispensable pour la pérennité de la structure : de reconsidérer la géographie du capital de l’entreprise, de renouveler sa gouvernance, et de promouvoir des scénarios d’investissement pour sécuriser à long terme le CA".

La somme de 600 000 euros a été décidée "après examen de la situation financière de la SAS Le Quotidien".

Le JIR annonce dans la foulée demander la même aide dont devrait bénéficier le Quotidien. "Les arguments développés par Huguette Bello pour justifier le versement de cette aide exceptionnelle de 600 000 euros au Quotidien, sont duplicables au JIR, en pleine turbulences économiques" écrit le média.

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
7 Commentaires
Doudou
Doudou
4 mois

Bonne idée que ces journaux dégagent !! Les rois du comérage et des vrais "remues la merde". À mort le quotidien !!! vous salissez les gens sans vous souciez de quoi que ce soit . Allez tir un feuille espes la moukat.

Felicite
Felicite
4 mois

Je parlais du JIR évidemment !

Titi felicite
Titi felicite
4 mois

Avec tout ce que vous avez écrit, dans vos editos, sur la présidente du conseil régional !!!
Vous osez lui tendre votre main ???
Titi (Bonjour, vous semblez vous tromper de média. Bonne journée - modérateur)

Gadiamb
Gadiamb
4 mois

Tâta Huguette ce n est pas ton argent. Arrête de te prendre pour la reine de la Réunion et jouer à la mère Noël qui distribué SON pognon à qui elle veut.

Aux armes
Aux armes
4 mois

Vous ne parlez pas du rapprochement avec un site ancien ennemis

Yaya
Yaya
4 mois

Il suffit de lire le communiqué de la présidente de région pour comprendre

HULK
HULK
4 mois

Quand les fonds publics permettent de régler des comptes. Lol.