Jusqu’à deux fois moins chère

Énergie renouvelable : et si La Réunion avait des éoliennes en mer d'ici 2030...

  • Publié le 8 février 2024 à 18:21

Ce jeudi 8 février 2024, Akuo et BlueFloat Energy, en partenariat avec le Cluster Maritime de La Réunion et celui de la Transition Energétique Temergie, ont organisé une matinée d'informations et d'échanges sur les perspectives de l'éolien en mer à La Réunion. Des éoliennes qui, si elles étaient amenées à être installées en mer au large de La Réunion, auraient une puissance 200 MW, conformément aux ambitions politiques locales et nationales. Si ce projet fonctionne, les Réunionnais pourraient peut-être bientôt voir des éoliennes flottantes au large de La Réunion à l’horizon 2030 (Photo : Akuo)

Un projet éolien flottant de 200 MW à La Réunion qui générerait environ un quart dela consommation d’électricité de l’île.

La mise en œuvre de ce projet éolien flottant à La Réunion permettrait une production d’énergie renouvelable additionnelle décisive pour la stratégie d’autonomie énergétique de l’île. Et ce particulièrement dans un contexte insulaire contraint en termes de capacité de production d’énergies renouvelables locales à terre.

"La mise en place d’un tel projet éviterait l’émission de 210 000 t CO2éq/an1 et garantirait un prix d’achat de l’électricité stable et acceptable pour les citoyens, alors qu’une hausse significative des coûts de production d’énergie sur l’île a été annoncée par la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) du fait d’une plus grande importation de biomasse en remplacement des combustibles fossiles (voir détails en annexe)", précise le communiqué.

- Une électricité jusqu’à deux fois moins chère -

En France hexagonale, la production d’électricité d’origine éolienne s’est élevée à 25,0 TWh au cours des trois premiers trimestres 2022, soit 7,4% de la consommation électrique française.

Eric Scotto, président et co-fondateur d’Akuo a déclaré, "l'éolien flottant est une des technologies qui nous permettra d’atteindre l’autonomie énergétique de l’île et c’est surtout la seule qui garantira un coût de l’électricité maîtrisé vu la richesse en vent de la Réunion, une ressource stable et inépuisable. L’éolien flottant doit être le prochain phare de La Réunion".

- Une technologie adaptée aux contraintes géographiques et aux conditions météorologiques de La Réunion -

"Le contexte insulaire induit des contraintes techniques et logistiques qui imposent de bâtir dès à présent une filière industrielle locale, génératrice de plusieurs dizaines d’emplois aussi bien dans les phases de construction que pendant l’opération. L’éolien en mer flottant est une technologie adaptée à la géographique et aux conditions météorologiques de l’île. Du fait de la typologie de La Réunion, on trouve de grandes profondeurs d’eau en s’éloignant de la côte. Les flotteurs, ancrés en plusieurs point sur les fonds marins, présentent moins d’enjeux pour la faune et la flore marine locale que la plupart des fondations utilisées pour des éoliennes posées", précise l'entreprise Akuo.

En outre, l’industrie de l’éolien flottant a élaboré des solutions techniques résistantes aux conditions climatiques extrêmes et en particulier à celles de l’ile de La Réunion, régulièrement soumise aux cyclones. "Pour preuve, des éoliennes flottantes ont fait la démonstration de leur résilience aux supertyphons au Japon. D’autres territoires, aux conditions climatiques et de sites similaires à celles de La Réunion, développent aujourd’hui des parcs au large de leurs côtes, notamment en Asie et aux Etats-Unis."

Pour Clément Mochet, Directeur de BlueFloat Energy France, "l’île de la Réunion concentre un certain nombre d’enjeux techniques forts à prendre en compte, dont les cyclones. Correctement intégrés dans les études, ces paramètres ne sont pas limitant pour la réalisation du projet. C’est pourquoi l’on retrouve des projets éoliens flottants par exemple à Taïwan ou en Californie. L’intégration du projet au réseau électriqueest également un réel enjeu, il ne fait que mettre en exergue la nécessaire évolution du système électrique de l’île pour intégrer des sources de production d’énergie propres et décentralisées."

Les deux acteurs aux expertises complémentaires - Akuo, par sa connaissance fine des enjeux énergétiques sur le territoire de La Réunion et BlueFloat Energy, spécialiste de l’éolien en mer, étudient depuis plus de deux ans l’opportunité de ce projet d’éolien flottant au large de La Réunion. Situé au large de Sainte-Marie/Sainte-Suzanne entre 5 et 10 km des côtes ce projet pourrait voir le jour à l’horizon 2030.

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
4 Commentaires
jeanpaul.hanwai@orange.fr
jeanpaul.hanwai@orange.fr
2 semaines

Qu'attendent nos chères élus pour vulgariser l énergie photovoltaïque pour tous a moindre coût,réduire le
coût des installations ?

Missouk
Missouk
2 semaines

Bof. On a entendu aussi parler d'énergie géothermique. Qu'on développe massivement le photovoltaïque et qu'on se penche enfin sur un projet qui permettrait de profiter de la houle (ça doit s'appeler usine houlomotrice) ... Brasser du vent, ça va un moment!

Ded
Ded
2 semaines

Et pour les éoliennes flottantes ,ils ont pensé aux cyclones ?
Et je ne voudrais rien dire mais tous les beaux projets qui devaient générer des dizaines , voire des centaines d'emplois locaux, ben , on les attend toujours !

Dom
Dom
2 semaines

On a déjà quelques politiques qui brassent du vent... ça complètera