Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon et Perceval Gaillard

"Nous ne nous tairons pas"

  • Publié le 24 avril 2024 à 05:34

"C'est avec stupéfaction que nous apprenons la convocation par la Direction de la Police Judiciaire de Paris de notre présidente de groupe parlementaire à l'Assemblée, madame Mathilde Panot, pour être entendue dans le cadre d’une enquête pour « apologie du terrorisme ».

Un seuil supplémentaire vient d'être franchi dans la tentative du pouvoir, relayé par les médias dominants, pour faire taire les voix en faveur de la paix et de la justice.

C’est la première fois dans toute l’histoire de la Cinquième République qu’une Présidente d'un groupe d’opposition à l’Assemblée nationale est convoquée pour un motif aussi grave sur la base d’accusations fallacieuses.

Plus inquiétant encore, cette convocation se fonde sur une communication officielle du groupe parlementaire LFI-NUPES datant du 7 octobre. En attaquant notre Présidente ce sont les député.e.s de la France insoumise qui sont attaqués pour avoir défendu le droit international, et à travers nous, l'ensemble des électrices et des électeurs qui nous ont fait confiance.

Nous ne nous tairons pas. Aucune convocation, aucune intimidation de quelque nature que ce soit ne nous empêchera de protester contre le génocide en cours du peuple palestinien.

Nous appellons l'ensemble des Réunionnaises et des Réunionnais à prendre conscience de la mesure des atteintes alarmantes contre la liberté d’opinion et contre la démocratie.

Nous alertons solennellement sur cette instrumentalisation grave de la justice visant à bâillonner les expressions politiques qui ne plaisent pas aux puissants et, malgré le fait que nous soyons les seuls députés réunionnais appartenant au groupe de Mathilde Panot, nous appellons les élus et les forces politiques réunionnaises, par-delà les clivages partisans, à condamner sans détour cette dérive très inquiétante du pouvoir.

Perceval Gaillard

Jean-Hugues Ratenon
Députés de la France insoumise

guest
6 Commentaires
Francis Benveniste
Francis Benveniste
1 mois

Merci J-H Ratenon. Il n'y a aucune raison de se taire, la cause est juste.

Eve
Eve
1 mois

Le communiqué du 7 octobre est facile à trouver

Man974
Man974
1 mois

@ Kunta Kinté
"Ces 2 insoumis ... ne peuvent pas se voir". Des preuves ?

Rado
Rado
1 mois

Surtout ne vous taisez pas, plus vous parlez plus vous perdez des voix et de la crédibilité

Dom
Dom
1 mois

Ça serait bien de retrouver le fameux communiqué du 7 octobre.
On comprendrait mieux

Kunta Kinté
Kunta Kinté
1 mois

" Nous ne nous tairons pas "

Ces 2 insoumis sont comme les deux faces d'une médaille, ils ne peuvent pas se voir, mais ils restent ensemble.

Quelle histoire, comme disait l'autre ...