Cotisations sociales

La sécurité sociale réclame plus de 94.000 euros à la fédération métallurgie de la CGTR

  • Publié le 12 avril 2023 à 08:58

La caisse générale de sécurité sociale (CGSS) réclame à la fédération métallurgie, auto-moto de la CGTR plus de 94.000 euros de cotisations sociales impayées. Les dettes se sont accumulées de janvier 2017 à décembre 2022. Cette branche de la confédération syndicale était alors dirigée par Jacques Bhugon, élu secrétaire général du syndicat en juin 2021. L'affaire provoque un profond malaise au sein de la CGTR en pleine période de lutte cruciale contre la réforme des retraites. Pour rappel, ce syndicat est une confédération au sein de laquelle se trouvent plusieurs fédérations syndicales autonomes dans leur gestion, notamment celle se rapportant à leurs finances (Photo Manifestation contre la réforme des retraites (Photo Sly imazpress))

Dans une "notification suite à demande de délais",  datée du 1er février 2023 et dont Imaz Press a pris connaissance, la CGSS réclame à la fédération métallurgie, auto-moto de la CGTR la somme de 94.254 euros. Cette dette correspond aux cotisations sociales impayées depuis six ans.

Ce montant de 94.254,61 euros est composé de deux parties. Un premier montant de 73.444,61 euros (dont 5.074 euros de majoration) couvrant la période allant de janvier 2017 à mai 2022. Le second montant s'élève à 20.810 euros (dont 772 euros de majoration) et se rapporte à l'intervalle compris entre juin 2022 et décembre 2023.

Pour la première période, la fédération métallurgie, auto-moto avait demandé et obtenu un étalement de la part de la CGSS.

L'engagement de payer ne semble pas avoir été tenu. Ainsi, dans son courrier, en possession d'Imaz Press, la Sécurité sociale souligne l'"échéancier accordé à la suite de la crise (covid – ndlr) n'ayant pas été honoré, vous (la fédération – ndlr) ne pouvez plus bénéficier de la remise d'office de vos majorations de retard associées".

La CGSS avertit ensuite qu'elle reprend "les poursuites pour les montants et les sommes détaillées" dans son courrier.

Ces cotisations sont dues pour les deux salariés de la fédération : son secrétaire général, Jacques Bhugon au moins jusqu'en juin 2021, et une employée administrative.

- Ambiance empoisonnée -

Connue de nombreuses personnes, cette affaire empoisonne l'ambiance au sein de la CGTR. "Il y a eu plusieurs alertes et plusieurs demandes d’explication adressées à Jacques Bhugon par des cadres de la confédération. Elles sont restées sans réponse jusqu'à présent" commente sous couvert d’anonymat un cadre de la confédération.

"Cette affaire porte atteinte à toute la confédération même si elle n'y est pour rien" s'emporte un autre syndicaliste, toujours sous couvert d'anonymat. "On se bat tous les jours contre les patrons qui ne payent pas leurs cotisations sociales et là c'est dans l'une de nos fédérations que cela arrive. On ne peut pas l'accepter" renchérit une militante syndicale.

Des cadres de la CGTR ont officiellement demandé des comptes à Jacques Bhugon. "Eux aussi n'ont pas eu de réponse. Franchement ça ne peut plus durer" tempêtent plusieurs militants.

Ces syndicalistes masquent de moins en moins leur demande de démission. "Il faut que notre secrétaire général le comprenne, c'est à toute la confédération qu'il fait du tort en s'enfermant dans le silence et son obstination" lâche un cadre de la CGTR, pourtant réputé proche de Jacques Bhugon. "C'est en train de partir dans tous les sens" ajoute-t-il.

Il fait ainsi allusion aux courriers de dénonciation envoyés, notamment, à notre rédaction.

- Pas de réponse -

Tout au long de la journée ce mardi, par téléphone et par message, nous avons tenté à plusieurs reprises de joindre Jacques Bhugon. Sans succès.

Voici les questions que nous lui avons fait parvenir et qui sont donc restées sans réponse :

- pourquoi les cotisations sociales de la fédération métallurgie n’ont-elles pas été payées depuis 2017 ?

- pourquoi n’avez-vous pas contacté la CGSS pour exposer les difficultés de la fédération pour honorer son échéancier et avoir laissé les majorations s’accumuler ?

- qui gère la trésorerie de la fédération métallurgie ?

- votre salaire en tant que secrétaire général de cette fédération a-t-il été voté par les membres est à combien s’élève-t-il, sachant que ces éléments sont a priori consignés dans un procès-verbal à priori public

- avez-vous donné des explications à vos camarades, qui vous demandent des comptes sur votre gestion de la fédération ?

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
11 Commentaires
Bel-Air
Bel-Air
1 an

Il n'a jamais fait l'unanimité et il fallait s'y attendre. Qu'on le vire avec ses dalons et qu'on élise une nouvelle CE et qu'on demande aux secrétaires qui l'ont soutenu de démissionner et de rejoindre leur poste de travail dans leurs entreprises surtout celui où celle qui sont employé (ee Je) dans les entreprises publiques (Education nationale, La Poste, Se curite sociale... Etc) je leur connseille s'ils ont u. Unnez sur leur figure de rendre leurs mandats et de regagner leur service. Nous aurons enfin une CGT propre

Voyons
Voyons
1 an

#cestunhasard

Stean
Stean
1 an

Et après ça vient donner des leçons de probités et de morales aux employeurs et aux élus de la République!

Laurent
Laurent
1 an

Dire que ce Mr est président d un organisme social similaire à la cgss. Déplorable

un syndiqué par la voie d'Ivan HOARAU
un syndiqué par la voie d'Ivan HOARAU
1 an

Bughon aurait jamais du avoir mandat pour être à la tête de la CGTR
Personne ne doit être au dessus de l'organisation
Aujourd'hui c'est devenu un boulet on doit s'en séparer car il ne sert à rien
Aucune perspective pour les travailleurs des luttes à mener
il n'est pas le seul responsable de la situation ses soutiens sont aussi responsable
Jacky balmine, Georges CARO , Cédric Vaxélaire, qui ont fait des pieds et des mains pour le mettre en place doivent aujourd'hui prendre leur responsabilité en lui imposant de partir afin qu'on puisse repartir sur des nouvelles bases et payer les grosses dettes qu'ils nous a laissé a cause de son oppulance
Soit digne et casse toi

Romuald
Romuald
1 an

Ce qui fait bien rire certains militants de la CGTR, c'est que ceux qui demandent aujourd'hui la tête de Jacques Bughon sont ceux qui l'ont porté à la tête de l'organisation lors du dernier congrès confédéral !
Dans ce panier de crabes, il n'y en a pas un pour pour valoir mieux que l'autre.
Il ne reste plus qu'aux militants honnêtes et dévoués à la cause des travailleurs de faire entendre leur voix et de faire le ménage dans leur organisation !

Carabistouille
Carabistouille
1 an

Syndiquez vous à la cgtr

LOLO
LOLO
1 an

et vous pensez que si c'est un autre qui prend la place, l'organisation sera mieux ????? Laissez-moi rire ! Ceux qui veulent mettre Mr Bughon au placard, pourquoi vous n'avez pas fait ça avec Mr Yvan HOARAU ???? Vous abusez sur celui qui ne dit rien et qui se laisse faire, vous avez bien de la chance !

Jaipasditmonderniermot
Jaipasditmonderniermot
1 an

Coin coin kamarad

Un cadre de la CGTR
Un cadre de la CGTR
1 an

Le SG de la CGTR, Jacques Bhugon, doit démissionner de tous ses mandats, cela pour le bien de l'organisation.

Kamarad
Kamarad
1 an

Ohhhhh tiens donc