Double champion d'Europe juniors

Gymnastique : Anthony Mansard, de l’or en barres

  • Publié le 19 mai 2024 à 08:28
  • Actualisé le 19 mai 2024 à 08:30

À 17 ans, il est le porte-drapeau de la nouvelle vague de la gymnastique réunionnaise. Double champion d’Europe juniors à Rimini fin avril, Anthony Mansard marche sur les traces de ses illustres prédécesseurs Florent Marée et les frères Casimir. Comme eux, il peut rêver d’un avenir olympique. Pourquoi pas en 2028 aux Jeux de Los Angeles (Photo D.R.)

Il ne remerciera jamais assez sa famille d’accueil. A dix ans, quand son père l’a laissé tout seul à Antibes, Anthony Mansard s’est senti dépossédé, seul. "Loin des miens, avec mes parents retournés à la Réunion, je n’emmenais pas large, explique le jeune prodige de 17 ans. Fort heureusement, j’ai reçu le soutien de ma famille d’accueil. Sans Séverine Passeron qui a pris soin soin de moi, j’aurais arrêté."

Au pôle France d’Antibes, Anthony Mansard sort de l’entraînement et se raconte. Il revient à peine des championnats d’Europe juniors de gymnastique disputés à Rimini, en Italie et mesure le chemin parcouru, l’acclimatation ô combien difficile qui a été la sienne dans le sud-est de la France. Les nuits ont parfois été compliquées à dix ans, loin de "ma petite île de cœur", comme il surnomme affectueusement La Réunion, sur laquelle il a débarqué à l’âge de trois ans. Mais le jeu en valait la chandelle.

Fin avril, le virtuose et son appétit féroce ont en effet tout emporté sur leur passage. En Italie, l’ancien élève de Renaud Clermont, formé à Saint-Gym Réunion, est devenu double champion d’Europe juniors du concours général individuel et de la barre fixe. Deux titres assortis de deux médailles d’argent au sol - comme deux ans plus tôt aux championnats d’Europe de Munich - et aux barres parallèles et d’une médaille de bronze avec l’équipe de France au concours par équipes.

"Sur les six derniers mois, Anthony a franchi un palier", explique au téléphone Philippe Carmona, qui le drive au pôle France d’Antibes. En 2023, il avait déjà montré ses aptitudes lors des Mondiaux juniors en terminant 8ème du concours général (4ème des finales de la barre fixe et du sol , NDLR). "Il ne lui manquait pas grand-chose alors pour basculer dans une autre dimension encore. C’est ce qu’il a fait à ces championnats d’Europe, où il a maîtrisé totalement son sujet sur les six agrès."

- "Il a la classe à tous les agrès" -

En plus de ses cinq médailles, Anthony a terminé quatrième de la finale des anneaux et cinquième de celle du saut de cheval. Cinq finales sur six possibles, un résultat proprement exceptionnel. "Il a la classe à tous les agrès, reprend Philippe Carmona. Seul, le cheval d’arçons était jusqu’à présent sa bête noire. Ça l’avait privé d’une médaille au concours général il y a deux ans aux championnats d’Europe. Mais depuis, à cet agrès, il a fait beaucoup de progrès."

Carmona ne tarit pas d’éloges sur son élève. "C’est un virtuose, un acrobate hors-pair", dit-il encore. Dans l’exécution, tout ce qu’il fait, il le fait bien. "Il a une grande confiance en lui. Et c’est surtout un gros travailleur. Les résultats ne sont pas tombés du ciel en
effet."

Anthony s’entraîne en moyenne 30 heures par semaine, soit 6 heures par jour. Son arrivée au plus haut niveau a été un travail quotidien, de répétitions inlassables, depuis Saint- Denis, son club d’origine, où "Renaud (Clermont) m’a beaucoup fait progresser entre huit et dix ans", confie le jeune homme. Puis à Antibes, où Philippe Carmona l’a pris en main à partir de l’âge de dix ans, polissant un talent qui ne demandait qu’à éclore. "Quand j’étais petit, il s’occupait de tout, des éléments de mes programmes, raconte Anthony. Maintenant que je suis un peu plus âgé, je choisis moi-même ces éléments et Philippe en supervise la partie technique."

Avec Anthony Mansard, la gymnastique réunionnaise masculine retrouve son lustre d’antan. L’Antibois d’adoption est le digne héritier d’une belle lignée, Eric et Patrice Casimir en tête. Il succède surtout au palmarès de ces championnats d’Europe juniors à un certain Florent Marée, champion d’Europe du concours général en 1998. "J’y ai pensé, commente le jeune prodige. Il y a 26 ans, un bail donc, un autre Réunionnais était déjà monté sur la plus haute marche du podium. Quand je me fais la réflexion, c’est fou ! Il y a une partie de moi qui me dis que c’est historique du point de vue de la gymnastique réunionnaise, et une autre partie qui ne veut pas trop se mettre la pression par rapport à cela, en ne l’ayant pas vraiment à l’esprit."

- Los Angeles 2028 en toile de fond -

Le gamin a vécu ces championnats d’Europe sur un nuage, dans une semi-conscience par rapport à l’exploit fabuleux qu’il était en train de réaliser. Il en prend un peu plus la mesure, depuis son retour d’Italie, et se projette surtout sur son avenir qui s’annonce radieux.

"Je passerai chez les seniors le mois prochain, après les championnats de France Elite (7 au 9 juin), dit-il. Je vais basculer à nouveau dans un autre monde, avec beaucoup de concurrence, ne serait-ce qu’en équipe de France, où il faudra faire sa place pour prétendre disputer les grosses compétitions, telles que les championnats d’Europe seniors ou les championnats du monde." Philippe Carmona, conclut pour sa part.

"Il va se confronter aux meilleurs dans quelques mois. Dans un premier temps, il n’y aura pas d’objectifs précis, en termes de places. Il faudra juste qu’il continue à maîtriser ce qu’il sait faire, à se faire plaisir surtout. Car la gym est un jeu pour Anthony et il faut que cela le reste, en gardant bien entendu la motivation qui va avec. Je pense qu’il peut rivaliser à moyen terme avec les meilleurs du monde, mais il n’est pas non plus pressé."

Les championnats du monde 2027 semblent être un bon repère de ce point de vue. Ils constitueront un passage obligé sur la route des Jeux olympiques de Los Angeles en 2028, sur lesquels le Dionysien peut lorgner. Il aura alors 21 ans. Un an de plus que Florent Marée qui les a disputés deux fois en 2000 à Sydney et en 2004 à Athènes et dans les traces duquel il marche.

fp/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
2 Commentaires
Ryser Anne Marie
Ryser Anne Marie
1 mois

Que du bonheur Bravo jeune homme

OVA M R
OVA M R
1 mois

Bravo jeune homme et longue route à vous 👍👏