Dysfonctionnements à plusieurs niveaux

Incendie de la Marina : un rapport pointe du doigt de nombreux manquements

  • Publié le 29 mai 2024 à 12:50
  • Actualisé le 29 mai 2024 à 14:06

Plus de deux ans après l'incendie de la Marine à Saint-Denis, un rapport met en lumière "une série d'anomalies dans la conception de la résidence" révèle le JIR ce mercredi 29 mai 2024. Cinq personnes, dont quatre enfants, étaient décédées lors de cet incendie, survenu le 12 décembre 2021 dans le quartier Montgaillard. "Le maître d'ouvrage, le contrôleur technique et le service urbanisme sont mis en cause" détaille le JIR (Photo d'archive rb/www.imazpress.com)

Ce rapport, publié le 18 avril, était très attendu par l'Association des victimes de l'incendie de la Marina. "Un rapport qui pointe une série de manquements aux "normes et exigences règlementaires" relatives à la sécurité incendie des bâtiments, comme le pressentaient depuis le début plusieurs parties civiles" détaillent nos confrères.

"L’expert près la cour d’appel de Paris s’est basé sur plusieurs éléments : les deux premières expertises incendie réalisées localement, les documents techniques de construction fournis par l’architecte, ceux relatifs à la sécurité et aux contrôles techniques, ainsi que divers documents fournis par le maître d’ouvrage acquéreur et bailleur, la SIDR, ainsi que par le service urbanisme de la mairie de Saint-Denis" expliquent-ils.

L’expert estime que "quelques articles sont mal interprétés et appliqués", avec pour conséquence que "la conception et la construction des coursives conduisent à une solution technique non-sécuritaire" révèle le JIR.

Le média rapporte : "La quantité et la manière dont est utilisé le matériau bois", pour les coursives et les claustras, "aurait dû attirer l’attention des bureaux de contrôle" au stade de la réalisation. "Pour l’expert, il est "incompréhensible que le bureau Véritas n’ait pas fait de remarque dans son rapport final" sur la "non-prise en compte de l’observation relative à la protection des coursives sur toute la longueur", faite par son ingénieur lors de l’inspection initiale" souligne-t-il.

"Et si la réglementation "a été respectée" pour les escaliers, "il aurait fallu que les circulations horizontales qui menaient aux escaliers soient utilisables" ajoute le média.

Par ailleurs, "aucune voie d'accès pour les secours ne se situe du côté des bâtiments E,F,G,H et I", contrevenant ainsi au code de l'urbanisme.

Pour l'expert, "le service d'urbanisme et le matre d'ouvrage sont responsables de ne pas avoir demandé une étude sérieuse concernant les voies d'accès des engins de secours et des poteaux d'in-cendie", dit-il, cité par le JIR. "Si les services de la mairie ont bien demandé au maître d'ouvrage de se rapprocher du SDIS sur ces questions, "ce service n'a pas été sollicité officiellement. * 'Je considère que la responsabilité du maitre d'ouvrage parait plus claire", précise l'expert" rapporte le média.

"S'agissant de la conception des batiments, il estime en revanche que "le bureau de contrôle Véritas et les services instructeurs sont responsables", car "ils n'ont pas évalué correctement les risques que présentait l'ensemble des structures des coursives et des claustras en sttuation d'incendie".

Le président de l'association des victimes s'interroge sur les sommes levées en soutien aux familles,  qui n'auraient "perçues qu’une partie infime des 328 225 euros alloués par les citoyens et toutes les collectivités de l’ile".

Pour rappel, cinq personnes sont décédées dans un incendie qui a éclaté dans un immeuble de Montgaillard (Saint-Denis) dans la nuit du 13 décembre 2021. Parmi les victimes, Lucie Hoarau et trois de ses enfants. La cinquième victime était aussi un enfant. Le feu s'est déclaré d'un canapé présent au bas de l'immeuble. Les flammes se sont très rapidement propagées par les coursives en bois. Une centaine d'appartements ont été touchés.

Plus de 300 personnes ont été évacuées par les pompiers qui ont lutté toute la nuit contre le sinistre, et dont l'intervention est jugée "bien conduite" par le rapport. 15 personnes ont été sauvées des flammes de justesse. Huit habitants ont été hospitalisés.

 

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
2 Commentaires
HP
HP
3 semaines

SE Monsieur et très fort moralement .sa doit être très devastant .Monsieur je vous souhaite beaucoup de courage je ne vous connais pas mais je suis de tout cœur avec vous .que tout ses être chères à vous repose en paix. Que dieu vous bénisse, et vous donne beaucoup de courage pour continuer dans se monde difficile ..

Marécage
Marécage
3 semaines

Désolé pour le monsieur qui a perdu 3 enfants et sa femme. Maintenant avec ce rapport, forme un bon collectif et, surtout li, porte plainte avec un bon avocat