Band Cochon déplore le manque de réactivité et de volonté

Jeter ses déchets dans l'environnement, une pratique encore (trop) répandue

  • Publié le 18 mai 2024 à 17:13

Ce samedi 18 mai 2024, Band Cochon a dévoilé sur rapport hebdomadaire des lieux où pneus, voitures abandonnées et autres déchets s’amoncèlent. "Jeter ses déchets dans l'environnement est malheureusement répandue, et ce comportement a des conséquences désastreuses pour la faune, la flore, et les paysages exceptionnels de la Réunion", déplore Band Cochon. Mais malgré "les efforts déployés par Bandcochon.re et d'autres associations locales, les autorités semblent parfois manquer de réactivité et de volonté pour traiter efficacement le problème" regrettent les bénévoles (Photo d'illustration : rb/www.imazpress.com)

Voitures abandonnées, gravats, sacs, meubles, batteries et pneus ont encore été signalés.

- Bandcochon.re appelle donc à une mobilisation collective -

La problématique des déchets abandonnés dans la nature à l'île de la Réunion est un sujet préoccupant pour les habitants et les amoureux de cette île magnifique.

Bandcochon.re est une initiative citoyenne qui s'engage activement pour sensibiliser la population à l'importance de garder l'île propre. Ce site permet aux utilisateurs de signaler les décharges sauvages et autres incivilités liées aux déchets. En publiant des photos et des informations sur les zones polluées, Bandcochon.re vise à alerter les autorités et la communauté locale sur l'urgence d'agir.

Malgré les efforts déployés par Bandcochon.re et d'autres associations locales, les autorités semblent parfois manquer de réactivité et de volonté pour traiter efficacement le problème. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation :

- Manque de ressources : Les municipalités et les services de propreté manquent souvent de moyens financiers et humains pour assurer une gestion rigoureuse des déchets et une répression efficace des comportements inciviques.

- Sensibilisation insuffisante : Bien que des campagnes de sensibilisation existent, elles ne parviennent pas toujours à toucher l'ensemble de la population. Les comportements ancrés dans les habitudes de certains individus sont difficiles à changer sans une éducation environnementale constante et proactive.

- Laxisme réglementaire : Les lois et règlements concernant la gestion des déchets ne sont pas toujours appliqués avec rigueur. Les sanctions pour les contrevenants sont souvent insuffisantes pour dissuader les comportements irresponsables.

- Bandcochon.re appelle donc à une mobilisation collective. Les citoyens sont invités à participer activement en signalant les dépôts sauvages et en adoptant des comportements responsables. De plus, il est crucial que les autorités locales renforcent leurs actions, non seulement en matière de nettoyage mais aussi en termes de prévention et de répression.

- Pour que l'île de la Réunion reste le joyau qu'elle est, il est indispensable de combiner les efforts des citoyens, des associations, et des autorités. Seule une collaboration étroite et une volonté commune de préserver l'environnement pourront venir à bout de ce fléau des déchets sauvages. Les actions de Bandcochon.re montrent que la lutte pour une île propre est possible, mais elle nécessite l'implication de tous pour être véritablement efficace.

Lire aussi - Déchets : Bandcochon.re appelle donc à une mobilisation collective

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
2 Commentaires
Pierrot 974
Pierrot 974
4 semaines

Dès qu'un endroit est habituellement fréquenté par un groupe statique, il ressemble à une poubelle renversée.
Ça doit être quelque chose chez ces gens-là.
La Reunion n est souvent qu'une gigantesque poubelle à ciel ouvert.
Mais puisque les autorités laissent faire, pourquoi se gêner quand on n'a reçu aucune éducation au civisme ?

Missouk
Missouk
4 semaines

Pour compléter ce sinistre tableau, une petite virée sur la zone des Terrasses à Saint-Joseph. L'hypermarché et ses abords sont nickels (un professionnel doit être embauché régulièrement pour l'entretien), par contre, dès qu'on monte un peu, c'est la jungle. Les passages piétonniers sont envahis d'herbes folles, et c'est dég... (nombreux déchets un peu partout). J'ai cru comprendre que cette ZAC était de la responsabilité de la CASUD (qui impose à la Ville les entreprises qui s'y installent), par contre, pour l'entretien, la CASUD est aux abonnés absents depuis plusieurs mois. Il en est d'ailleurs de même pour la collecte des déchets. Deux semaines sur trois, du retard, les déchets verts qui devaient passer mercredi matin ne sont toujours pas passés, et ne passeront du coup pas avant mardi. C'est super les calendriers de ramassage. .. C'est super aussi les déchets qui stationnent sur les trottoirs en période de dengue voire de leptospirose...