Première édition à La Réunion

Les "Portraits du coeur" : un temps pour soi, une photographie pour tous

  • Publié le 23 janvier 2024 à 02:58

En partenariat avec le Secours Catholique, le syndicat des photographes FFPI (Fédération Française de la Photographie et des Métiers de l'Image) lance l'initiative les "Portraits du cœur" ce dimanche 28 janvier 2024 à Saint-Pierre. Cette démarche solidaire vise à offrir gratuitement une séance de photographie aux familles défavorisées accompagnées d'une mise en beauté, en collaboration avec l'association.

Un projet lancé en 2012 dans diverses régions métropolitaines avec le Secours Populaire prend vie cette année à La Réunion. Il s'agit des "Portrait du coeur".

Kty Laurens, photographe du syndicat, nous explique le choix de leur partenariat. "Comme l'association Secours Populaire n'est pas présente sur l'île, nous nous sommes rapprochés du Secours Catholique pour organiser cette journée. C'est une association qui nous touche, ils sont directement en lien avec des familles défavorisées, le contact est donc plus simple pour mettre en place ce projet."

Pour ce projet, des familles sélectionnées par le Secours Catholique seront invitées à passer un moment hors du temps, loin des soucis du quotidien.

Une maquilleuse et une esthéticienne seront présentes pour préparer les familles avant d'être photographiées par l'un des douze photographes. Deux studios de prise de vues seront installés. Les photographes s'occuperont également du travail de retouche et d'impression des photos "pour que chaque famille puisse revenir avec sa photo gratuitement", indique la bénévole.

L'association attend jusqu'à 50 personnes pour l'événement dans la maison de l'enfance de Saint-Pierre.

- Un projet solidaire -

Il s'agit d'un projet à but non lucratif reposant sur le bénévolat. La photographe nous explique le choix du format photographique : "Nous mettons en valeur le portrait de famille, car c'est l'essence même de la photographie, à  l'origine, c'était le patrimoine familial. Offrir un portrait à des familles défavorisées, c'est important pour nous, car tout le monde devrait avoir des souvenirs familiaux."

"La fédération française de la photographie et des métiers de l'image (FFPMI) est divisée par région, et nous pouvons éventuellement proposer plusieurs pôles dans une même région. Pratiquement toutes les régions françaises participent à ce projet solidaire" précise Kty Laurans.

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
1 Commentaires
Izzy
Izzy
1 mois

Excellent