Tribune libre de Jean-Claude Comorassamy

Forte tentation du vote sanction croisée d'une vague d'abstentionniste

  • Publié le 30 avril 2024 à 12:04

À 40 jours des élections Européennes, deux constats s'imposent à ce moment précis d'après divers sondages d'opinion (médias nationaux). Cependant, à ne pas oublier, qui dit élection dit sondages, qui dit sondages dit aussi marges d'erreurs possibles. Alors quels enseignements en tirer ? (Photo d'illustration : www.imazpress.com)

Il est certain que le tableau dépeint n'est pas tout rose. Puisqu'en premier, les citoyens se désintéressent des élections Européennes voire de la politique de manière générale. Et qu'en deuxième, la liste conduite par Jordan Bardella du Rassemblement National évolue toujours en tête et progresse des sondages nationaux depuis plusieurs semaines. Pendant qu'à l'abri des micros et des caméras des alliances s'organisent à Bruxelles pour finaliser la cure d'austérité qui se prépare.

Dans cet esprit, l'abstention semble marquer ces élections de 2024, et de croire que la politique soit "le mal-aimé" des citoyens ! Toujours des beaux discours pour endormir le peuple sans acte concret ou son contraire par la suite.

Le deuxième point, la course toujours en tête du RN, alors que l'écart entre Valérie Hayer tête de liste du groupe "renew" et de Raphaël Glucksmann de la liste PS- Place Publique se réduit au fil des jours (sondages).

Conséquence, la liste de Glucksmann continue de progresser, du coup à se rapprocher de la liste de la majorité présidentielle.

Au point de la montée au créneau du Président de la République Emmanuel Macron la semaine dernière. Dans un discours "alarmiste et dramatique" sur l'Europe pour semble-t-il sauver le " soldat Hayer ".

- L'abstention un recul pour la démocratie -

Offensive médiatique tous azimuts, qui laisse sceptique quant à un revirement de vote en faveur de la liste "Renew", alors que cette croisade médiatique peut avoir un effet contraire.

Toujours est-il, personne n'a pu échapper que depuis quelques jours " la peur a changé de camp " pour ces Européennes. Pendant que les médias nationaux évoquent un début de panique du camp présidentiel, d'où cette " guerre " médiatique orchestrée.

Dès lors, on peut se poser la question, si les interventions médiatiques du Président de la République vont encore booster la campagne de Mme Hayer !

Au moment même, où le poids de l'endettement de la France se fait très lourd et que la trajectoire financière proposée par le 1er Ministre dernièrement avec des nombreuses réformes annoncées d'austérité contestées (détricotage de notre modèle social, casse de la fonction publique, de la loi du travail...), et que malgré l'indignation qui s'installe chez les nombreux citoyens.

Il est certain que la politique nationale aura des conséquences directes sur les résultats des Européennes. Dès lors, est-ce une raison suffisante pour s'abstenir de voter le 9 juin et de bouder les urnes ? 

En résumé, la seule chose que je sais, ne pas voter pour ces élections européennes serait une fois de plus un recul pour la démocratie. Alors mobilisons-nous toutes et tous, pour que la démocratie sort vainqueur de ces élections.

Jean Claude Comorassamy

guest
2 Commentaires
Mi di Mi pense
Mi di Mi pense
2 semaines

» Conséquence, la liste de Glucksmann continue de progresser, du coup à se rapprocher de la liste de la majorité présidentielle. »

1 leurrre de ce candidat socialiste du 19e siècle, les médias gauchos sont à la manoeuvre pour influencer
et toujours d’actualité, Winston Churchill : Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées.

il sauver le » soldat Hayer, C Ki ?

» Alors mobilisons-nous toutes et tous, pour que la démocratie sort vainqueur de ces élections. »
T’inquiète … La vague est énorme afin de donner une leçon aux MACRO … Nistes + leur folle LR

JEAN MAX
JEAN MAX
2 semaines

Le titre de l'article vous donne les résultats des Européennes qu'on se le dise ! On récolte ce qu'on a semé, il n'y a pas d'hasard ! Après sera la présidentielle.....