Tribune libre de Sud Poste Réunion

80 millions pour la poste, rien pour ceux qui font le travail

  • Publié le 17 juin 2024 à 18:32
  • Actualisé le 17 juin 2024 à 18:37

Sud Poste Réunion dénonce la politique de la Poste qui consiste à ne pas rétribuer ceux qui font le travail surtout dans la distribution de la propagande électorale (Photo : Sly/www.imazpress.com)

Alors que la Poste va toucher 80 millions d’euros pour la distribution des plis électoraux, les agents qui accomplissent ce travail ne voient pas la couleur de cet argent. Nous ne pouvons accepter que les factrices et facteurs de la Poste de La Réunion, en première ligne pour assurer le travail, soient une fois de plus confrontés à des charges de travail importantes et une pression constante pour respecter les délais, sans compensation à la hauteur des enjeux.

La distribution des plis électoraux, essentielle pour la participation citoyenne et pour le bon fonctionnement du processus démocratique, se fait dans un contexte de conditions de travail dégradées, avec des tournées rallongées par la réduction des effectifs et des réorganisations incessantes.

Nous demandons une prime exceptionnelle de 500 euros par agent pour chaque tour de scrutin. Cette prime est indispensable pour valoriser le travail intense et les efforts fournis par les agents, malgré des conditions souvent difficiles. Il est inacceptable que la Poste profite de cette manne financière sans redistribuer une partie aux véritables acteurs de cette mission, les agents sur le terrain. Sud Poste Réunion a déposé un préavis de grève à partir du lundi 24 juin, couvrant les agents affectés au courrier pendant toute la période électorale.

Nous appelons tous les agents à se mobiliser dans les centres courrier de la Poste de la Réunion pour exiger des compensations et une reconnaissance juste de leurs efforts.

guest
1 Commentaires
Missouk
Missouk
1 mois

C'est vrai qu'avec les frais de douanes et les frais de "dossiers", la poste s'en met plein les poches. Cela dit, la qualité du service s'est terriblement dégradée : gros retards, colis ou courriers qui arrivent déchirés ou abîmés. L'institution n'est pas la seule en cause...