Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon

Croissance : le gouvernement s’est planté dans ses prévisions beaucoup trop optimiste

  • Publié le 19 février 2024 à 12:04
  • Actualisé le 19 février 2024 à 12:06

Le ministre de l’Economie a annoncé sur un plateau de télévision ce dimanche soir, un nouveau plan d’économie de 10 milliards d’euros dans tous les ministères sans exception dès cette année! En cause selon lui : une croissance revue à la baisse de 1,4 à 1% !! Mais une prévision encore supérieure à celle de la Banque de France. (Photo photo RB imazpress)

Le gouvernement s’est planté dans ses prévisions beaucoup trop optimiste pour 2024 malgré nos différentes alertes et divers économistes.

Nous pouvons parler d’une loi de finances 2024 adopté avec le 49-3 insincère et le gouvernement le savait. La réalité l’ayant rattrapé, Bruno Le Maire, Macron et le gouvernement se retournent contre nos territoires et sa population.

Où va-t-il prendre l’argent ? Dans les ménages, dans les petites et moyennes entreprises. Baisse du montant du dispositif MaPrime-Rénov ; annulation de politiques publiques ; baisse sur les budgets d’opérateurs de l’État, ou encore sur les aides publiques au développement.

Pourquoi refuse-t-il encore une fois de taxer les riches ? Total avec ses 21 milliards d’euros de bénéfices ; EDF avec ses 10 milliards d’euros alors que la facture d’électricité a explosé ; CMA-CGM avec ses 23 milliards… voilà ou est l’argent.

Non, le gouvernement préfère s’attaquer aux chômeurs, aux retraités, aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS, à la transition écologique, aux salariés, aux petits chefs d’entreprises…c’est un scandale. A travers cette politique de rabotage nous constatons bien que Macron et sa bande ne sont pas dans la logique d’aide aux territoires. Quel sort sera réservé au budget des Outre-Mer ?

A Mayotte, ils annoncent la suppression du droit du sol et du passeport territorialisé mais pas un seul euro pour le développement économique ; rien pour l’accès à l’eau potable ; rien pour la santé et les hôpitaux…

Alors que le pouvoir d’achat des français est au plus bas, que la vie est de plus en chère ; 10 milliards d’euros d’économie encore dans ce contexte, je crains le pire pour les prochains mois.

D’autant plus que les nouvelles règles budgétaires européennes prévoient le grand retour de l'austérité nous avons été bien seuls à combattre au parlement européen.

Par ailleurs ce n’est rien par rapport à ce qui nous attend : la mise en œuvre complète de ces règles impliquera au moins 24 milliards d’euros d'économie par an pour la France.

Dans le même temps, comment s’étonner de cette politique quand nous avons à la tête du pays, un gouvernement composé de riches.
Dans ce contexte, la résistance doit s’amplifier.

Jean Hugues Ratenon

Député de La Réunion
 

guest
1 Commentaires
Jojo
Jojo
5 mois

On ne connaît rien à la croissance. Arrête fait l intéressant ou connaît pas de quoi ou parle