Tribune libre d'Audrey Bélim

Demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

  • Publié le 16 janvier 2024 à 19:49
  • Actualisé le 16 janvier 2024 à 19:50

Monsieur le Premier ministre, permettez-moi tout d’abord de vous adresser mes vœux ainsi que mes félicitations républicaines pour votre récente nomination comme Premier ministre. (Photo photo Sly/www.imazpress.com)

Comme vous le savez, La Réunion a commencé 2024 avec un cyclone exceptionnellement dangereux, phénomène météorologique d’une ampleur que nous n’avions pas eue à affronter depuis plusieurs décennies. Je tiens à cet égard à saluer l’action des services de l’État, notamment de la préfecture, de l’Agence Régionale de santé et de Météo France, tout comme celles des élus locaux, qui ont ouvert dans des délais contraints des centres d’hébergement d’urgence pour les populations les plus fragiles.

Le bilan humain fait état de trois décès à ce stade. Sur le plan matériel, la situation n’est pas aussi critique que ce que nous pouvions craindre mais des dégâts significatifs sont à signaler. De nombreux Réunionnaises et Réunionnais sont sinistrés. Il ne faut par ailleurs pas omettre la situation des agriculteurs, fortement impactés par le cyclone. Un effort particulier est par conséquent nécessaire. C’est pourquoi je soutiens la demande de l’Association des maires de La Réunion de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

Reconnaître l’état de catastrophe naturelle permettrait d’indemniser dans des délais rapides les populations, les collectivités ainsi que les professionnels, notamment les agriculteurs, les plus touchés. Il est en effet essentiel que la vie économique de notre île, déjà fragile, puisse reprendre rapidement. C’est ce que les Réunionnaises et Réunionnais attendent. Après la gestion de crise par l’État et les élus locaux, la priorité doit désormais être à la reconstruction sans délai.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de ma haute considération.

 

guest
1 Commentaires
maryjiss
maryjiss
1 mois

N IMPORTE KWé
KIK C OU?
encore une lèche BOTTE
EN+ mi vois pas KOSSA L ARS LA FÉ LES HÔPITAUX RENIONÉ NA ASSEZ L EXPÉRIENCE POUR CES SITUATION
ALLEZ MARCHÉ DON