Tribune libre du PLR

Doublement de la franchise médicale : pour Emmanuel Macron, seuls les plus riches méritent d’être soignés

  • Publié le 19 janvier 2024 à 19:36
  • Actualisé le 19 janvier 2024 à 19:38

Lors de sa conférence de presse organisée mardi soir, Emmanuel Macron a annoncé le doublement de la franchise médicale. Créée en 2008 par Nicolas Sarkozy, cette franchise correspond au montant payé par le patient quels que soient ses remboursements et s’élève à 50 centimes par boîte de médicament ou acte médical et à 2 euros par transport sanitaire. (Photo photo Sly/www.imazpress.com)

Cette mesure fera donc payer aux patients 1 euro par boîte de médicament, en plus de leur part habituelle. Le PLR s’indigne de cette mesure qui va aggraver encore plus la précarité dans laquelle se trouve une grande partie de la population et dénonce le dédain de l'exécutif envers ces patients moins privilégiés.
 
 “Franchement cela ne me choque pas quand je vois ce que coûtent beaucoup d’autres éléments de la vie quotidienne qui sont moins importants que le médicament” a déclaré le président. Et comment cela pourrait-il le choquer, lui qui n’aura jamais à choisir entre manger et se soigner?

Car le PLR le rappelle : en France, 9,1 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. A la Réunion, ce sont 36% des habitants qui vivent en dessous du seuil hexagonal de pauvreté. Ainsi, si le doublement de la franchise médicale ne sera pas catastrophique pour les foyers les plus aisés, dans ce contexte d’inflation et de crise du pouvoir d’achat, ces quelques dizaines d’euros par mois manqueront cruellement à une population beaucoup plus précaire.
 
Emmanuel Macron déclare vouloir “responsabiliser la population” : le PLR s’insurge de la condescendance paternaliste du président de la République. Alors que cette mesure punitive pénalisera entre autres ceux qui ont le plus besoin de soins et de médicaments, ceux qui en consomment le plus, où se trouve l’irresponsabilité si ce n’est à l’Elysée même?
 
Le PLR soutient le collectif de soixante associations d’usagers qui s’élève contre cette mesure qui va fragiliser un système de santé déjà sous tension et demande la suppression pure et simple de la franchise médicale : être malade, être handicapé, nécessiter des soins et des traitements ne devraient pas être des motifs de punition.  
 
POUR LA RÉUNION
 

guest
4 Commentaires
Jacqueline
Jacqueline
1 mois

Totalement d'accord avec Mme Eriqua. Il y a quelques mois déjà j'ai lu un article qui faisait la " météo " pour 2024 AU PLSS CONCERNANT LE DOUBLEMENT DE LA FRANCHISE MÉDICALE, L'AUGMENTATION DES COTISATIONS DES MUTUELLES, LE NON REMBOURSEMENT DE CERTAINS MÉDICAMENTS.....DOMMAGE QUE MME BELLO ET NOS DÉPUTÉS ONT FAIT LA SOURDE OREILLE. IL MANQUE UNE CERTAINE ANTICIPATION DE NOS ÉLUS. Merci monsieur jean Claude pour votre article de l'année dernière.

Ericqua
Ericqua
1 mois

Mme BELLO a un train de retard, puisque deux alertes ont eu lieu l'année dernière en 2023. Un courrier de lecteurs au titre : "Vers un renoncement de soins des personnes les plus précarisées dont les retraités" paru le 24 août 2023 ZINFOS974 , parlent des déremboursements des médicaments, le doublement de la franchise, l'augmentation des mutuelles en 2014 etc, etc... puis un communiqué de la CGTR " alerte aussi de la franchise médicale en 2024 et la santé des Réunionnais(es) le 30 août 2023 IMAZPRESS. IL VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS !

Eve
Eve
1 mois

https://blogs.mediapart.fr/ruffin-francois/blog/190124/cher-raphael-glucksmann
Merci de publier cette lettre de F Ruffin à R Glucksmann

Toto
Toto
1 mois

Arrête out l hypocrisie Bello. Quand un ministre débarque ou lé habillé en poupette et sourire tranche papaye po recevoir avec les élus nupes . Ou dit pas rien sur la fille de 2 députés nupes . La zot va dit la présomption d innocence existe