Tribune libre de Frédéric Maillot

Politique RH de la CGSS contre la promotion des Cadres Réunionnais

  • Publié le 24 avril 2024 à 20:57
  • Actualisé le 24 avril 2024 à 21:00

Monsieur le Président, J'ai pris connaissance du lancement du programme de formation par votre Directeur Général, M. Benoît Serio. Ce programme dont il est le « concepteur et l'animateur » et qui sera mis en oeuvre par l'École nationale supérieure de sécurité sociale (EN3S) pour des candidats de l'hexagone, me semble problématique au vu du chômage endémique à La Réunion. (Photo photo RB imazpress)

Ces deux formations : « Se projeter sur un poste Outre-mer » et « Accompagner une prise de poste Outre-mer » sont destinées sans ambiguïté à des candidats qui sont hors de notre Département La Réunion et laissent à considérer que nous n'avons pas de ressources locales en mesure d'occuper des postes à responsabilité ni au sein de la CGSS, de la CAF ou même de l'ARS.

Comment expliquez-vous que nos jeunes cadres réunionnais en responsabilité ne soient pas considérés pour des postes de direction ?

Comment est-ce possible au sein de la CGSS de La Réunion, avec un Directeur Général en poste depuis plus de 5 ans, qu'aucune politique en matière de ressources humaines en lien avec votre CSE n'ait été mise en oeuvre localement pour faire évoluer des ressources internes vers des fonctions de direction ?

En tant que Député de La Réunion, je trouve cette politique de recrutement discriminatoire pour notre jeunesse des Outremer en recherche d'opportunités et qui ne demande qu'à travailler dans et pour leur Peiy ! Aussi, Monsieur Benoît Serio indique dans sa présentation des formations qu'il y a un problème d'attractivité sur les postes d'encadrement, car il y aurait des difficultés à recruter en interne, et au niveau local sur des postes de cadres supérieurs et de directeurs.

Alors comment expliquez-vous le fait que les formations dispensées par l'EN3S pour les postes de cadres supérieurs dont le Master cadre stratégique ne sont pas accessibles aux Réunionnais en poste au sein de la CGSS de La Réunion sous prétexte que ces formations sont trop coûteuses à cause des déplacements pour les regroupements au centre de formation (Aller/retour Réunion-Hexagone) ?

Dans ce cas de figure, comment vos agents Réunionnais peuvent évoluer sur ces postes si les formations internes ne leur sont pas accessibles, sachant que nous sommes en train de défendre les droits des Réunionnais diplômés et qualifiés pour qu'ils puissent avoir accès à ces postes et que nos jeunes puissent se former ici sans avoir à se déplacer hors du département ?

Comment expliquez-vous que votre Directeur Général est à l'initiative de ces deux formations qui sont destinées à accompagner les gens de l'hexagone soit à une mobilité dans le sens inverse, alors que nous nous battons contre cette forme d'injustice. Les Réunionnais doivent avoir les mêmes droits et opportunités d'évolution à des postes de direction.

Ne pensez-vous pas qu'il aurait fallu justement travailler avec les acteurs locaux pour lever les freins et permettre aux Réunionnais qui le souhaitent d'accéder plus facilement aux formations ?

De mobiliser les acteurs territoriaux pour permettre aux Réunionnais qualifiés sur le territoire et aux jeunes talents d'accéder à ces postes au lieu de former les personnes de l'hexagone pour les inciter à une mobilité dans le sens inverse ?

Pour rappel, nous avons à La Réunion, un vivier de Réunionnais qualifiés pour les postes de cadre, avec une université, l'Université de la Réunion, l'IAE et une Ecole d'ingénieur en informatique, EPITECH, qui dispensent entre autres, des Licences et des Masters en droit, management et ingénierie des systèmes d'information qui permettent justement d'accéder aux métiers de cadres supérieurs pour lesquels vous dites avoir des difficultés à recruter.

Monsieur le Président, en tant que Député de La Réunion, je suis désireux de savoir ce que vous avez mis en place pour rendre ces postes de cadres et directeurs accessibles aux Réunionnais déjà en poste et pour nos jeunes diplômés sur le territoire, au lieu de créer ces deux formations dans l'hexagone qui sont destinées précisément au vu des contenus à inciter les hexagonaux à venir s'engager sur des postes au sein des départements ultra-marins et notamment à La Réunion.

Je vous demande donc de tout mettre en oeuvre afin que les Réunionnais soient prioritairement destinataires de ces formations car ici NOU LE KAPAB !

Cette politique RH n'est favorable ni à notre jeunesse, ni à nos cadres locaux qui souhaitent prendre des responsabilités et, enfin, ni à la réputation de nos institutions de formation. Dans l'attente d'un échange, je vous remercie pour votre compréhension et vous prie d'agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.



 

guest
3 Commentaires
Est440
Est440
1 mois

Un sujet qui mérite qu'on s'y intéresse, on dispose déjà de gens très compétent mais il y a toujours ce plafond de verre pour les Réunionnais. Par contre monsieur le député à souvent été sollicité pour le même sujet mais dans d'autres environnements professionnels mais n'a jamais apporté son attention et son soutien. Et c'est vraiment dommage, pourquoi aujourd'hui et pas hier.

Ghandi
Ghandi
1 mois

Fais pitié le petit parvenu kunta, complexé, frustré et jaloux des Créoles, Ahlala !

Kunta Kinté
Kunta Kinté
1 mois

Ce député mérite d'être soutenu car les réunionnais hautement diplômés ont le droit de se former pour accéder aux directions régionales

Nou lé pa plis nou lé pa moins ...

Eloignez-vous du fatalisme ! Réagissez, sachez prendre votre chance !
Coluche
Artiste, Comique (1944 - 1986)