Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon

Prison de Fresnes : plusieurs députés adressent un courrier au ministre de la Justice

  • Publié le 29 juin 2023 à 11:54
  • Actualisé le 29 juin 2023 à 11:56

Mes collègues ultramarins et moi-même avons pu récemment prendre connaissance de propos intolérables, relatés au sein d’un récent rapport de l’inspection générale et prêtés au directeur du centre pénitentiaire de Fresnes.

Faisant suite au décès tragique d'un détenu, la rédaction de ce rapport pointe, d'une part, une "fragilité des ressources humaines" caractérisée par la "jeunesse" et la "faible ancienneté" des personnels, par les nombreux départs en mutation et par la faible attractivité du centre pénitentiaire de Fresnes.

D'autre part, le rapport fait état de "l'affectation en grand nombre de stagiaires ultramarins", que le directeur de la prison semble considérer comme une conséquence directe de cette faible attractivité, et qui serait à l'origine "de tentation communautaire et d'acculturation", mais aussi d'un risque de "corruption".

Ces raccourcis bancals entre les populations ultramarines d'un côté et le communautarisme et la corruption de l'autre ne peuvent que nourrir des stéréotypes infondés, réducteurs et offensants envers une jeunesse d'ores-et-déjà déracinée (séparation familiale, éloignement, retours difficiles "au pays") qui semble, en outre, être réduite au rang de variable d'ajustement dans des métiers qui n'attirent pas, qui rémunèrent mal, et qui, en l’occurrence, alimentent des discriminations.

S'il est évident que la lumière devra être faite sur la réalité de ces propos et sur l'existence de preuves tangibles venant les corroborer, de tels amalgames ne peuvent qu'être condamnés publiquement.

C'est pourquoi mon collègue réunionnais Perceval Gaillard et moi-même nous sommes rendus, le 21 juin dernier, dans ce centre pénitentiaire régulièrement épinglé pour ses dérives et sa surpopulation carcérale.

Les agents ultramarins ne sauraient être réduits au rang de boucs émissaires d’une politique carcérale qui privilégie l'entassement des détenus plutôt que l'allocation de moyens matériels, financiers et humains qui permettraient un fonctionnement serein et une attractivité pérenne des centres pénitentiaires.

Nous sollicitons donc de votre part une réaction à la hauteur des enjeux ainsi qu'une enquête sur le fondement de ces accusations.

Une condamnation publique et ferme de ces dernières nous parait par ailleurs indispensable, ne serait-ce qu'en signe de soutien aux agents ultramarins de la pénitentiaire.

La rédaction de ce rapport remontant par ailleurs au mois de mai 2022, nous ne pouvons que nous questionner sur le silence qui avait, jusqu'à présent, entouré ces propos discriminatoires aux relents proches d'un racisme à peine voilé.

Ne doutant pas de l'attention que vous porterez à cette sollicitation, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de notre haute considération.

Co-signataires :

- Karine LEBON Députée de La Réunion - Tematai Le Gayic Député de la Polynésie Française - Emeline KBIDI Députée de la Réunion - Max MATHIASIN Député de la Guadeloupe - Nathalie BASSIRE Députée de La Réunion - Johnny HAJJAR Député de la Martinique - Philippe NAILLET Député de la Réunion
- Perceval GAILLARD Député de la Réunion
- Frédérique MAILLOT Député de La Réunion
- Marcellin NADEAU Député de la Martinique
- Davy RIMANE Député de la Guyane
- Elie KALIFER Député de la Guadeloupe
- Jean Philippe NILOR Député de la Martinique
- Jean-Victor CASTOR Député de la Guyane
- Olivier SERVA Député de la Guadeloupe
- Stéphane LENORMAND Député de St Pierre et Miquelon
- Steve CHAILLOUX Député de la Polynésie Française
- Christian BAPTISTE Député de la Guadeloupe

guest
1 Commentaires
anarchie autogestion
anarchie autogestion
10 mois

darmanin moretti démission ou revolution!!!!