Tribune libre d'Emeline K/Bidi

Un "réarmement" sans munitions

  • Publié le 1 février 2024 à 05:18
  • Actualisé le 1 février 2024 à 09:28

On l’attendait : le discours-fleuve de politique générale du Premier ministre était placé sous le signe du "réarmement". Mais réarmement contre qui ? Contre la population ? Contre les agriculteurs face auxquels on envoie les CRS ? Quelles propositions pour le pouvoir d’achat de nos familles étranglées par la flambée des prix ? Rien. (Photo photo Sly/www.imazpress.com)

Pas d’indexation des salaires sur l’inflation. Pas d’encadrement concret des prix par l’Etat. Rien de concret non plus sur le sujet du logement, si important pour les Réunionnais. Quels moyens supplémentaires pour l’éducation et l’avenir de nos enfants ? Juste des uniformes ? On habille les élèves et on continue de déshabiller les enseignants et les équipes pédagogiques. Et toujours pas d’écoute et de prise en compte de nos spécificités insulaires.

Bref, au milieu de ce discours-fleuve, nos espoirs d’être entendus par ce "nouveau" gouvernement ont sombré. Mon pour La Défense des Réunionnaises et des Réunionnais se poursuivra avec détermination.

guest
1 Commentaires
Missouk
Missouk
2 semaines

Vous avez totalement raison. Le problème, c'est qu'aujourd'hui à l'AN, Renaissance et LR cohabitent. En face, on a une gauche divisée. La NUPES est en perte de vitesse, essentiellement parce que Mélenchon est trop clivant. Il serait temps que LFI ne donne plus cette image là, et que des gens comme Autain ou Ruffin prennent les choses en main. Seule condition pour que les autres forces de gauche puissent revenir dans la NUPES et créer un vrai bloc de gauche!