Oeuvres éphémères

Land art : un musée à ciel ouvert dans la forêt de l'Etang Saint-Paul

  • Publié le 24 juin 2024 à 07:21
  • Actualisé le 24 juin 2024 à 10:01

Pas besoin d’aller au musée pour voir de l’art… Dans la forêt de l’Étang Saint-Paul, des artistes d’un genre particulier ont réalisé des œuvres éphémères à partir d’éléments naturels. Un véritable musée à ciel ouvert dans lequel ce mouvement artistique qu’on appelle Land Art en laissera plus d’un songeur (Photo : vw/www.imazpress.com).

Quand la nature devient source d’inspiration intarissable pour laisser libre cours à l’imagination fertile des land’artistes, elle devient le théâtre de créations éphémères parfois surprenantes, révélatrices de toute la beauté des éléments naturels.

Bien loin du tumulte ambiant liés à la politique et autres conflits et guerres, en ce samedi matin, voilà un jeu de piste qui en surprendra plus d’un en forêt de l’Étang Saint-Paul. Ici une tarte gourmande, là des nids extraordinaires, des figures de famille, plus loin des fleurs d’un autre monde, un tapis de plage, un tipi, une cabane, un bonhomme, un mandala…

Des œuvres créées à partir de matériaux glanés çà et là dans la forêt, comme une invitation à la contemplation et à l’émerveillement face à la beauté de la nature.

C’est tout le principe du Land Art. En utilisant des éléments naturels (feuilles, pierres, branches, terre, nids d’oiseaux, écorces, bâtons) pour créer des œuvres éphémères, les land’artistes nous rappellent l’importance de préserver notre environnement et de vivre en harmonie avec celui-ci.

Lancé à la fin des années 60, dans l’Ouest Américain, ce mouvement artistique n’est vraiment connu du grand public que depuis quelques années, et est en outre accessible à tous, pouvant se pratiquer en famille au gré de vos balades dans la nature.

Merci à ces artistes de l’ombre pour nous faire découvrir d’une autre façon la nature environnante de l’étang Saint-Paul.

Charge au vent de disperser leurs œuvres éphémères, sous le regard sans doute curieux des oiseaux béliers qui n’auront pas eu la chance d’y participer ! Pourtant, avec peu, ils font de très beaux nids et sont, à leur façon, des land'artistes trop méconnus...

vw/www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
2 Commentaires
Lise
Lise
2 semaines

bravo à ces artistes ces élèves des classes de l’ouest très inspirés accompagnés de leurs enseignants
Bravo à ces talents
Merci de votre rencontre au hasard de vos pas qui rapporte cette merveilleuse découverte

Yus Josie
Yus Josie
3 semaines

Comme chaque année, ces œuvres ont été réalisées lors d'une rencontre Ephem'Art, organisée par L'OCCE ( Office Central de la Coopération à l'Ecole) qui réunit des classes de maternelle et d'élémentaire. Ces petits land'artistes restituent ce qu'ils ont appris durant l'année à partir d'une incitation donnée. L'occasion de faire preuve de créativité et de coopération ! Rdv l'année prochaine dans l'ouest et dans l'est de notre île !