[PHOTOS] Lancement du festival de toutes les musiques

Sakifo : 20 ans de concerts, d'émotions et de liesse sous l'oeil d'Imaz Press

  • Publié le 7 juin 2024 à 17:46

C'était il y a 20 ans. En 2004. Un festival prénommé Sakifo faisait résonner ses premières notes de musique en plein cœur de la ville de Saint-Leu. Imaz Press, alors tout juste âgé de 4 ans, misait sur cet événement auquel beaucoup ne croyaient pas. Installé sur un coin de table dans un minuscule container qui ne s'appelait pas encore "salle de presse", avec un réseau internet alimenté par lo bann zoizo martin, notre média assurait la couverture de l'événement en direct pour la première fois. Il a été le premier à le faire. Il a continué à le faire tout au long des deux décennies suivantes. De Saint-Leu où le Sakifo a été porté sur les fonts baptismaux, à la Ravine Blanche à Saint-Pierre où il a grandi et mûri. En photos, en vidéos, en textes, Imaz Press a été de tous les concerts, de toutes les aventures musicales. Ce vendredi 7 juin 2024, date de lancement de la 20ème édition du festival de toute les musiques, nous vous proposons de revivre en images quelques-uns des moments du festival. Bonne balade dans le temps… et le tempo (Photos rb/www.imazpress.com)

Lorsque l'idée a germé en salle de rédaction de marquer le 20ème anniversaire du festival en publiant "les plus belles images" tous nos journalistes se sont accordés à dire : "super idée" !".

Il restait ensuite à la concrétiser. Et là le service photo s'est retrouvé face à lui-même avec pour encouragement un chaleureux : "il y a que les photographes qui peuvent faire ça, vous connaissez bien vos images"

C'est que la tâche était énorme. Il y avait milliers d'images à visionner. Plusieurs centaines à trier. Quelques dizaines à choisir. L'idée de départ était de retenir les "20 photos coups de coeur"

Plus l'entonnoir se rétrécissait et plus le dilemme devenait cornélien. Pour 2004, an 1 du festival, fallait-il retenir une photo de Danyel Waro, de Nathalie Natiembé, de Keziah Jones, de Corneille, de Daara J… ?

Pour 2006, fallait-il retenir une image de Lindigo – qui larguait son maloya pour la première fois sur une grande scène -, Olivia Ruiz, Dionysos ?

Pour 2008, année où le festival a déménagé à Saint-Pierre, fallait-il choisir Baster ou Emilie Loizeau, Tiken Jah Fakoliy ou Moriaty ?

Pour 2012, fallait-il retenir Julien Doré ou Earth Wind and Fire, Catherine Ringer ou Ayo, Patrice ou Jean-Paul Volnay ?

Pour 2018, que de Flavia Coelho, Maya Kamaty, Karl Hingus, Kom zot, ou des Négresses vertes fallait-il afficher ?

Pour 2023, fallait-il prendre DJ Sebb, Juliette Armanet, Kaf Malbar, Louise Attaque ?

Et ce ne sont là que quelques années prises au hasard de l'écriture : le choix, lui, s'est posé pour chacune des 20 années notamment pour la salle verte et lo ri shofé. C'est dire si le choix n'a pas été facile.

D'autant que chaque année, chaque image renvoie notre média sur un souvenir.

Les années à Saint-Leu où il fallait arriver le plus tôt possible - après avoir peu dormi -, pour pouvoir se garer.

Où il fallait aussi galoper dans le centre-ville entre les différents lieux de concerts et la salle de presse pour mettre en ligne les contenus le plus rapidement possible. Histoire de vous permettre, amis internautes qui nous suivaient depuis le début, de vivre en direct ces grands moments de musique et de fête.

Les années à Saint-Pierre où il faut toujours jouer des coudes pour se frayer un chemin rapide entre les fosses (devant de la scène) des différents concerts et la salle de presse, notre régulier point de départ et d'arrivée.

Où il faut aussi résister aux odeurs si alléchantes de toutes les cuisines (sans doute la plus grande des tentations), et à l'envie d'aller se déhancher sur du métal ou krazé in maloya pour éditer les images et écrire vite les textes.

Il y a eu aussi les coups de gueule, il y a toujours dans le rush, mais il y surtout eu des grands coups de cœur musicaux, de découvertes magiques, des belles rencontres.

Au final, pour cet article, il nous restait toujours à choisir les photos les plus belles, les plus marquantes, les plus spectaculaires, les plus soci - sola.

Alors nous avons la décision de… ne (pas vraiment) choisir.

Vous êtes prêts ? Alors c'est parti pour un voyage musical dans le temps en compagnie d'une centaine d'images.

Bonne balade et bon Sakifo 2024

Lire aussi - 20 ans de Saki-folie, ça se fête du 7 au 9 juin

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
6 Commentaires
HP
HP
2 semaines

SAKIFO SAKIFO PAS C LE DERNIER DE MES SOUCIS

Mayaqui
Mayaqui
2 semaines

Supers photos ! Merci

jeremy benard
jeremy benard
2 semaines

Merci imaz pour votre source d'actualité

bara eric
bara eric
2 semaines

excellente photo

ZembroKaf
ZembroKaf
2 semaines

En quittant "sin lé" pour "sin pire" ... ce festival (subventionné 80%) a perdu de son "âme" !!! un point positif ... "michel" a fait nettoyé certaines rues de la ravine blanche-casabona ... laissées à l'abandon depuis plusieurs mois !!!

Geneviève Payet
Geneviève Payet
2 semaines

Bravo