35 membres le compose

Attal réunit son gouvernement pour fixer les "priorités" et le calendrier

  • Publié le 10 février 2024 à 16:17
  • Actualisé le 10 février 2024 à 16:26

Le Premier ministre, Gabriel Attal, réunit samedi matin à Matignon l'ensemble de son gouvernement, au complet depuis jeudi, pour définir les "priorités et le calendrier des prochains mois" lors d'un séminaire présenté comme "studieux" par les participants.

"Nous nous retrouvons pour fixer très vite les priorités et nous mettre en ordre de marche", a affirmé à son arrivée à Matignon Olivia Grégoire, ministre déléguée aux Entreprises, au Tourisme et à la Consommation.

La plupart des ministres qui se sont exprimés ont présenté le séminaire comme "studieux", à l'image de Marc Fesneau, reconduit à l'Agriculture, tandis que Sarah El Haïry, ministre déléguée à l'Enfance, à la Jeunesse et aux Familles, a souligné la volonté de "travailler ensemble dans un esprit collectif".

Deux jours après l'annonce par le président de la République, Emmanuel Macron, des dernières nominations de ministres et secrétaires d'Etat pour compléter une première équipe nommée le 11 janvier, ce "séminaire de travail" organisé de 10H00 à 12H00 porte "sur les priorités des prochains mois, le calendrier et la méthode", a indiqué Matignon.

Le gouvernement, qui compte désormais 35 membres, dont Gabriel Attal, était au complet à l'exception du ministre des Armées, Sébastien Lecornu.

Après des propos introductifs de M. Attal, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire devait faire un point sur la situation économique, tandis que le ministre des Affaires étrangères Stéphane Séjourné devait s'exprimer sur la situation internationale et les élections européennes de juin.

L'objectif du séminaire "est d'être dans l'action avec une feuille de route et des ministres au travail", a souligné Matignon.

"Si l'on n'impose pas nous-mêmes notre propre calendrier politique, on s'expose à des crises à répétition", a ajouté cette source, en allusion à la récente mobilisation des agriculteurs qui a occupé M. Attal juste après sa nomination.

- Parlement ou pas ? -

Comme le gouvernement ne dispose que d'une majorité relative à l'Assemblée nationale, il devra également décider quelles mesures devront passer par a loi et lesquelles suivront la voie réglementaire.

Le séminaire doit s'achever vers midi, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, devant se rendre en début d'après-midi à Besançon (Doubs), avant de s'envoler dimanche pour Mayotte avec la nouvelle ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux.

De son côté, la ministre du Travail, Catherine Vautrin, a un déplacement prévu samedi dans le Loiret.

Interrogé jeudi soir sur France 2 sur ses priorités des 100 premiers jours, M. Attal a affirmé qu'il allait "continuer à travailler" sur la crise agricole, à l'approche du Salon de l'agriculture, alors qu'une loi d'orientation est en préparation.
Il a aussi évoqué la jeunesse, en souhaitant "au printemps" la publication d'un "guide de bonnes pratiques" sur l'usage des écrans pour les familles ainsi que des "décisions" pour l'école.

Il a redit qu'il voulait faire de la "santé mentale" des jeunes une "grande priorité" et qu'il allait "revoir" le dispositif de soutien psychologique qui ne "marche pas".

Le Premier ministre a cité également le logement, qui traverse une crise profonde, souhaitant "prendre des mesures fortes pour inciter à construire davantage" mais aussi "relancer la demande" en regardant les "questions bancaires".
En matière de santé, il a promis un "service d'accès aux soins" dans tous les départements "d'ici à l'été".

"L'acte II" de la réforme du marché du travail avec une refonte des règles de l'indemnisation du chômage est aussi attendu dans les prochains mois.

AFP

guest
1 Commentaires
Missouk
Missouk
2 semaines

Priorité numéro 1 : continuer de détruire les services publics. Priorité numéro 2 : continuer d'appauvrir les plus modestes. Strictement rien a attendre de ce gouvernement