Football

Ligue Europa : l'Atalanta met fin à l'aventure européenne de l'OM

  • Publié le 10 mai 2024 à 01:13
  • Actualisé le 10 mai 2024 à 06:24

L'Olympique de Marseille, totalement dépassé, a été sèchement battu par l'Atalanta Bergame jeudi (3-0) et éliminé en demi-finale de Ligue Europa, aux portes de la finale à Dublin.

L’épopée européenne de l'OM se termine brutalement en Italie et les Marseillais vont devoir se replonger très vite dans les affres de la Ligue 1 où ils occupent la 9e place pour ne pas connaître une saison totalement blanche.

Il y a une forme de logique dans cette nouvelle défaite loin du stade Vélodrome puisque Marseille, avant-dernier de L1 à l'extérieur, n’avait remporté qu'une rencontre loin de ses bases en Ligue Europa, face à l'AEK Athènes (2-0, le 9 novembre).

Derniers représentants français en Coupe d’Europe après l’élimination du PSG mardi en Ligue des champions, les Marseillais voulaient pourtant y croire.

La veille de la rencontre, Jean-Louis Gasset, leur entraîneur, avait espéré une entame parfaite de ses joueurs et promis "combat et duel", assurant que les siens étaient prêts pour l'échéance majeure de leur saison.

Rien ne s'est passé comme il l'avait prévu: durant les dix premières minutes, les Marseillais ont multiplié les approximations, rendant trop facilement le ballon aux joueurs de l'Atalanta dans leur propre moitié de terrain.

A la 24e minute, à la réception d'un corner, Gianluca Scamacca a trouvé la barre transversale du but de Pau Lopez avant que le gardien espagnol de l'OM ne sauve les siens grâce à une parade après une tête de Charles De Ketelaere qui avait suivi.

- Parenthèse refermée -

Cinq minutes plus tard, Pau Lopez n'a rien pu faire contre la frappe à l'entrée de la surface d'Ademola Lookman qui s'était joué de Geoffrey Kondogbia et Samuel Gigot (1-0, 30e).

Buteur, le Nigérian s'est mué en passeur dès le début de la seconde période, Matteo Ruggeri s'appuyant sur lui avant de tromper Pau Lopez (2-0, 52e) pour donner un avantage définitif à la "Dea".

Errant de club en club ces dernières saisons, Lookman a prouvé jeudi à quel point la réputation de Gian Piero Gasperini, l'entraîneur de Bergame, de relancer des joueurs en mal de confiance, n'était pas usurpée.

Avec le Belge De Ketelaere, prêté par l'AC Milan, il a été le meilleur "italien" sur le terrain. Et le Malien El Bilal Touré, lui aussi relancé par Gasperini, rentré en jeu au cours de la seconde période, a achevé l’OM dans le temps additionnel (3-0, 90e+4).

La parenthèse européenne enchantée refermée, Marseille doit donc se replonger dans le championnat de France où il n'a jamais brillé cette saison.

Actuellement neuvièmes de Ligue 1, avec toutefois un match en moins à jouer, les Marseillais ne sont pour l'heure qualifiés pour aucune coupe d'Europe.

Ils prient même pour que leur meilleur ennemi, le PSG, remporte la Coupe de France contre Lyon, le 25 mai. Cela offrirait un ticket européen au 7e de Ligue 1, une place que peut encore viser l'OM. Mais c'est loin d'être encore fait.

AFP

guest
1 Commentaires
rustik
rustik
2 semaines

ou sont les dénigreurs du PSG ,ils se croyaient maitre du temps douis la flamme à Marseille =(trop d impprtance aux marseillers de la part de Macron