Boulangerie et artisanat péi

Saint-Denis : le pain fait la fête au cœur du quartier de la Providence

  • Publié le 16 mai 2024 à 11:10
  • Actualisé le 16 mai 2024 à 12:13

La Fête du pain a eu lieu ce jeudi 16 mai 2024, au cœur du quartier de la Providence, à Saint-Denis, pour célébrer l'art de la boulangerie et mettre en avant le savoir-faire de l'artisanat péi. L'événement a offert au public des dégustations de spécialités des apprentis et des boulangeries afin de "valoriser l'artisanat du territoire et le commerce de proximité" (Photo : rb/www.imazpress.com)

La fête du pain célèbre Saint-Honoré, le patron des boulangers. "C'est aussi la fête d'un métier, la fête d'un commerce de proximité. La boulangerie c'est un lieu social", souligne la maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts.

"À la Providence, il y a une histoire du pain et d'anciennes enseignes, ce qui montre leur pérennité. C'était aussi l'occasion de fêter cette persévérance, le courage de ces commerçants", ajoute-t-elle.

- Trois boulangeries pour livrer du pain à 17.000 élèves-

Depuis quelques mois, la ville de Saint-Denis avait un problème de livraison de pains dans les cantines scolaire. "J'ai souhaité faire travailler les boulangers dionysiens de proximité pour les 17.000 enfants nourris chaque jour dans les écoles de la ville. Six mois après, je suis heureuse d'annoncer que trois boulangeries ont accepté de livrer du bon pain à nos petits dionysiens", se félicite Ericka Bareigts.

"C'est un grande victoire de l'artisanat au service de la commande publique et du quotidien de nos enfants!, se réjouit-elle.

Lire plus - Saint-Denis : pas de pain dans les cantines suite à la défection d'un "fournisseur indélicat"

- Concours du meilleur pain pour les apprentis -

Durant cette journée, neuf apprentis du CFA de Sainte Clotilde ont eu l'opportunité de participer au concours du meilleur pain."On a décidé de mettre en avant les épices de la Réunion et surtout un fruit emblématique, le goyavier", détaille Willy Enamar, formateur au CFA.

"Il y a différents types de pains, viennois, campagne, tradition et ils y ont mis des épices comme le gingembre, le curcuma, le calou pilé, le poivre, le girofle... Tous les produits de La Réunion", raconte-t-il.

- Une formation au "bien-manger"-

Pour devenir boulanger, il faut suivre un CAP (certificat d'aptitude professionnelle) boulanger de deux ans en alternance, avec une année de mention complémentaire. Enfin, les apprentis-boulangers ont deux ans de plus pour décrocher le BP (brevet professionnel).

"La formation reste essentiel, avec la volonté d'accompagner au bien-manger. Les jeunes sont en formation aux côtés de chefs d'entreprise, et seront demain salariés ou eux-mêmes chefs d'entreprise", explique Bernard Picardo, Président de la Chambre de Métiers.

Après ces cinq années de formation, les jeunes intègrent ensuite dans la majorité des cas la boulangerie dans laquelle ils se sont formés. "Les boulangers c'est une denrée très rare, donc la plupart reste dans l'entreprise", confie Willy Enamar.

dm/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
1 Commentaires
Marie
Marie
2 jours

Que cette maire fait là ? Elle ne joue aucun rôle là dessus . Ça fait rire