Pour les enfants de quartiers prioritaires

Saint-Denis : des vacances en pied d'immeubles et les pieds dans l'eau

  • Publié le 11 janvier 2024 à 02:58
  • Actualisé le 11 janvier 2024 à 10:05

Ce mercredi 10 janvier 2024, c'est sous un soleil d'été que les enfants du projet "vacances en pied d'immeuble" (VEPI) se retrouvent pour une initiation à la natation. Tous issus du quartier prioritaire du Chaudron et de Moufia 2, ils ont, munis de leur frite, pu profiter de la piscine du Chaudron (Photo : cn/www.imazpress.com)

"Comme on ne connaissait pas les enfants, on les a tous traités comme s'ils étaient des aquaphobes", confie Steve Chollet, maître-nageur. Équipés de leur double frite, ils ont bénéficié d'une initiation pas à pas dans la grande étendue d'eau. À l'ordre du jour : "de la douceur et de l'amusement".

Pendant que certains se donnent à cœur joie dans les exercices données par les maîtres-nageurs, d'autres ont besoin d'un peu plus de temps pour s'habituer à l'eau : la matinée se déroule à chacun son rythme.

Dans l'ensemble, le maître-nageur du bassin du Chaudron est satisfait de cette première expérience avec les VEPI. "Les enfants ont bien écouté, ils ont bien fait les exercices et ont très vite évolué dans l'apprentissage" se réjouit Steve Chollet.

Tout cela grâce à une méthode qu'il a mise en pratique sur les deux groupes présents. "Que cela soit le groupe de 9h30 ou celui de 10h30, on a fait une chronologie d'apprentissage pour arriver à la fin à un cours sans support" explique-t-il.

La leçon du jour s'est soldée par une récompense attendue impatiemment par les enfants : le toboggan du Chaudron.

Les vacances en pied d'immeubles, organisée à l'initiative de la mairie de Saint-Denis depuis la pandémie, est une action soutenue par de nombreux partenaires tel que la CAF.

"Elle permet aux enfants de quartiers défavorisés de passer des vacances en découvrant des lieux ou des activités", déclare Jean-Claude Lakia-Soucalie, élu de Moufia 2.

L'association Renaissance prend également part à cette action. Elle œuvre dans les actions solidaires et a décidé, pour cette période extra-scolaire, d'encadrer des VEPI.

"Les enfants ciblés sont en difficultés scolaires et sociales, ça leur permet de faire des rencontres, s'amuser et de ne pas faire de différences avec les autres enfants", explique Linda Narcisse, la présidente de l'association Renaissance. Elle ajoute : "on fait tout type d'activités avec les enfants, que ce soit du sport, des chasses au trésor ou encore hier où on a fait un atelier de préparation de limonade".

Du côté de la direction des sports et du service piscine, c'est une grande première pour ce dispositif. Pour environ une trentaine d'enfants présents, cinq maîtres-nageurs ont été mis à disposition des enfants le mercredi matin des vacances.

"Pour le moment nous atteignons l'équivalent de 40 à 60 enfants de quartiers et on espère augmenter dans les années futures", confie Bernard De Launay, directeur des piscines de la ville de Saint-Denis.

Il affirme : "comme c'est une première, il va falloir se mettre en relation avec les différentes associations afin de promouvoir cette nouveauté qui est l'apprentissage de la natation pendant les vacances scolaires".

Les VEPI continuent tout au long des vacances scolaires, sur toute la commune.

cn/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
2 Commentaires
Elie
Elie
1 mois

Est ce que les bassins ont été nettoyés depuis la dernière visite de l'Ars fin décembre ? Carle dernier résultat affiché indiqué un petit bassin non conforme..

ZembroKaf
ZembroKaf
1 mois

Belle initiative !!!