Victoire écrasante du RN

Européennes : humilié, Emmanuel Macron dissout l'Assemblée nationale au risque de plonger le pays dans le chaos...

  • Publié le 10 juin 2024 à 19:24
  • Actualisé le 30 juin 2024 à 10:22

Emmanuel Macron a tranché et a dissout l'Assemblée nationale ce dimanche soir 9 juin 2024. Un coup de tonnerre dans le ciel politique français que personne n'attendait et qui risque de plonger le pays dans le chaos. Il fait suite à l'écrasante victoire du Rassemblement national aux élections européennes et donc à l'humiliation personnelle d'Emmanuel Macron. Son parti rassemble deux fois moins de voix que celui de Jordan Bardella et il est sévèrement talonné par le PS de Raphaël Glucksmann. Ces résultats ont été acquis alors que 47% des Français ne se sont pas déplacés aux urnes ce dimanche. (Photo rb/www.imazpress.com)

Les chiffres sont nets. Le RN de Jordan Bardella aux européennes a rassemblé en tête du scrutin avec 31,47% des voix.

En déroute, Renaissance, le parti du Président de la République a totalisé 14,56 % de suffrages, à peine devant les socialistes de Raphaël (environ 14% environ).

À La Réunion, le RN est en tête dans 21 communes sur 24. LFI est en tête au Port et à Saint-Joseph. Renaissance est en tête à Sainte-Rose.

Cette victoire du RN à La Réunion et dans l'Hexagone n'est pas une surprise, après sept ans au pouvoir pour Emmanuel Macron. Sept ans qui ont creusé un profond fossé entre les Français et le Président, qui est aujourd'hui détesté par une partie de la population. Sept ans de violence sociale, de répression violente, de casse du service public.

Lire aussi - Élections européennes : Emmanuel Macron annonce la dissolution de l'Assemblée nationale

Sept ans où Emmanuel Macron a largement contribué à diluer la frontière entre droite et extrême-droite. Cela ne pouvait qu'engendrer les résultats que l'on observe aujourd'hui.

Jean-Luc Mélenchon n'a pas tort quand il souligne qu'Emmanuel Macron ne remet pas en cause son propre mandat avec cette dissolution : il remet en cause celui de ses députés. Un pari risqué, qui renvoie surtout l'image d'un enfant gâté vexé d'avoir été humilié. Une décision prise sans même, semble-t-il, tenir compte des risques qu'il fait peser sur le pays.

Car à moins d'une prise de conscience des démocrates, notamment ceux qui se sont abstenus, dans la situation actuelle, il est difficile d'imaginer un autre scénario qu'une victoire écrasante de l'extrême-droite.

Avec tout ce que cela suppose en termes de mise en danger des valeurs fondamentales de la France.... et de plongeon dans le chaos...

- Carton presque plein pour le RN à La Réunion -

Sans grande surprise, le Rassemblement national a aussi fait de gros scores à La Réunion, même si l'abstention reste la grande gagnante avec seulement 26,37% de participation localement.

Arrivée en tête dans 21 des 24 communes de l’île, la liste de Jordan Bardella a comptabilisé 31,71% des votes, soit environ le même score qu'en 2019. A la différence près que le parti perd trois communes : LFI a remporté les scrutins de Saint-Joseph et du Port, et Sainte-Rose a plébiscité Valérie Hayer et sa liste Besoin d'Europe.

La victoire reste en tout cas brillante pour le RN. Après être arrivé largement en tête aux européennes de 2019 et au deuxième tour de la présidentielle 2022 dans l'île, le parti d’extrême-droite s’implante toujours un peu plus sur le territoire.

Alors qu’Emmanuel Macron est toujours plus décrié dans l’opinion publique et que LFI a perdu une partie de son électorat depuis 2022, le parti de Marine Le Pen avait tout pour arriver en tête dans l’île.

Si le RN connaît toujours difficulté à s’implanter dans les instances locales, les scrutins nationaux et européens lui sont désormais largement acquis. Défiance envers Macron ou véritable adhérence aux idées du parti ? C’est sûrement un peu des deux qui a permis à Jordan Bardella de décoller à La Réunion.

Dans un contexte économique toujours plus compliqué, où la précarité explose, et que les tensions envers les communautés étrangères s’exacerbent, il était difficile d’imaginer une autre issu.

Quelle suite désormais pour La Réunion dans l’Union européenne ? Difficile à dire, Jordan Bardella n’ayant pas vraiment brillé pour son assiduité lors de son premier mandat d’eurodéputé.

Deux eurodéputés réunionnais (LFI et RN) seront cependant présents sur les bancs du Parlement européen. Younous Omarjee garde son poste, tandis que Marie-Luce Brasier-Clain fait son entrée au Parlement sur les bancs du RN. Peut-être sera-t-elle plus assidue que son co-listier.

Il reste désormais moins de trois semaines pour convaincre les Français.es. Les convaincre, premièrement, de retourner aux urnes qui sont toujours aussi boudées. Et les convaincre de ne pas engouffrer le pays sur la voie de tous les dangers

Les législatives auront lieu le dimanche 30 juin et le dimanche 7 juillet. Et c'est avec son histoire que la France à rendez-vous.

Tous les résultats des européennes, commune par commune, sont ici

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
9 Commentaires
Allo ?
Allo ?
1 mois

Alors oui, on ne nous écoute ni entend … ok sauf que plus de 73% d’abstention à La Reunion n’est pas une réponse aux plus de 31% RN de votants qui eux ont parfaitement compris où se trouvait leur force et pouvoir. D’accord ou pas, la solution est dans une responsabilisation de chacun d’entre nous. Et surtout ne venez pas pleurer, hurler, gréver, menacer voire violenter si demain la donne de notre quotidien change pour s’ écrouler.
Le ras de bol général ne se règle pas par l’abstention. Ça ne fonctionne pas !!!! Vous l’intégrez ou pas ?

Missouk
Missouk
1 mois

Hulk... Vous avez parfaitement le droit de vous exprimer, mais pas d'écrire n'importe quoi. LFI n'est pas un parti anti-sémite, ni fasciste. Ca vous défrise peut-être, mais ce genre de propos pourrait vous valoir des poursuites judiciaires

Missouk
Missouk
1 mois

Après lui, le chaos. Le "seul rempart contre le RN" vient de dévoiler le reste du personnage! Non seulement il est cynique, méprisant et arrogant, en plus il est perfide et lâche!

JPA
JPA
1 mois

Face à cette cacophonie au sein du monde politique français et les résultats attendus d'un scrutin européen dont les résultats ne prêtaient auparavant nullement à conséquence, le Président de la République a choisi de laisser les Français décider de leur avenir. C'est une décision périlleuse mais selon moi nécessaire pour mettre un terme aux errements des députés d'extrême gauche et les hésitations coupables des Républicains incapables de se résoudre à tout pacte de gouvernement. Le ras le bol ambiant pourrait effectivement se traduire par un séisme politique majeur dont tous les partis politiques modérés seront en fait les seuls responsables. Incapables de prendre conscience des difficultés et peurs criantes de bon nombre de Français, ces derniers ont préféré l'idéologie, la bien pensance à une action courageuse contre les nombreuses dérives de la société française. Ils vont sans doute livrer le pays à des incompétents qui n'auront eu le mérite que de souligner leurs visions précoces des maux accablant aujourd'hui crûment de nombreux Français. Nous allons encore assister à un dénigrement généralisé de l'extrême droite qui encore une fois sortira renforcée d'une cabale qui ne résout en fait rien hormis de plonger le pays dans un déclassement encore plus inexorable.

tarzanboy
tarzanboy
1 mois

Le Chaos ? Le risque c'est pour nous, le souhait c'est pour lui

HULK
HULK
1 mois

Fasciste et raciste? Peut-être. Et LFI,trotskiste lambertiste,anti-sémite,aussi fasciste que l'autre. Relisez vos classiques. En attendant les français en ont marre. MACRON a mis le pays à la ramasse,vendu notre industrie aux américains, sacrifié notre énergie aux allemands, creusé la dette, méprisé les gueux. J'en passe et des meilleures.

zaza974
zaza974
1 mois

Un article très parti pris....
Malheureusement arriva, ce qui devait arriver, les nombreuses années de politique mensongère, abusif, à prendre les petites classes de haut et à creuser les écarts à engendrer un vote sanction.
Certes le RN n'est pas la solution, mais on peut comprendre que fasse à un ras le bol général, les gens veulent donner sa chance à ce parti dans l'optique : "on verra ce que ça donne, on a déjà connu le pire"

Moine
Moine
1 mois

Bientôt macron va nous offrir à Poutine. Nos pauvres enfants seront au front

Ded
Ded
1 mois

Bref , la Réunion dont on nous bassine les oreilles avec son "vivre "ensemble " a vécu. Le RN en tête , un parti qui , bien qu'il fasse semblant de s'en défendre est fasciste et raciste , ça promet pour la suite .
Macron , a cédé au RN en dissolvant l'assemblée , il a fait le jeu de l'extrême droite dont on voit bien qu'au fil du temps , il s'est rapproché en le mettant face à lui comme seul adversaire et en en faisant un "parti comme un autre"! Il a livré la France au fascisme rampant qu'il aime dans le fond car c'est un vrai riche . Nul doute qu'après les nouvelles législatives , il se ralliera aux gagnants ou il démissionnera pour rejoindre ses semblables de la finance internationale qui l'avait porté au pouvoir.