Baisse des effectifs médicaux et des conditions de fonctionnement

L’Association Réunion soins à domicile dans le viseur de l'Agence régionale de santé

  • Publié le 12 avril 2024 à 16:33
  • Actualisé le 12 avril 2024 à 16:50

L'Agence régionale de santé annonce ce vendredi 12 avril 2024 qu'elle a décidé de confier à l'association de soins à domicile à La Réunion (ASDR) la prise en charge des enfants suivis jusqu'à présent par l’association réunion soins à domicile (ARAR). L'ARS a pris cette décision après avoir inspecté le service d’hospitalisation à domicile (HAD) de l'association. Cette inspection "a mis en lumière des difficultés managériales, une instabilité et une baisse des effectifs médicaux et des conditions de fonctionnement susceptibles de mettre en cause la qualité et la sécurité des soins" indique l'Agence régional de santé (Photo d'illustration ww.imazpress.com)

Selon les autorités sanitaires, la filière du service d’hospitalisation à domicile enfants "est aujourd’hui la plus fragilisée, avec une coordination des soins assurée par des médecins généralistes sans disposer du renfort spécialisé suffisant de pédiatres".

Le transfert des jeunes patients vers l’ASDR, autre opérateur régional de l'HAD, "sera mis en oeuvre sous quatre semaines".

L'agence régioanale de santé "veillera à ce que les enfants concernés et leurs familles soient accompagnés au mieux dans cette transition entre l’ARAR et l’ASDR, et à ce que la continuité des soins soit garantie" .

Pour la filière service d’hospitalisation à domicile Adultes, "l’ARAR doit suspendre les nouvelles admissions afin de sécuriser la prise en charge des patients actuels avec les équipes médicales et soignantes en place, le temps de stabiliser ses effectifs médicaux à un niveau satisfaisant" souligne l'ARS.

"Dans cet intervalle, les patients adultes nouvellement orientés vers l’HAD seront pris en charge par l’ASDR" informent les autorités sanitaires.

"Ces mesures doivent permettre à l’ARAR d’avoir la latitude pour redéfinir son projet d’établissement, consolider sa gouvernance, et revoir l’organisation interne de ses services, conformément aux préconisations émises par l’ARS à la suite de l’inspection" soulignent les autorités sanitaires.

Dans son communiqué l'ARS dit que "pour l’intérêt des patients mais aussi de ses salariés investis", elle attend de l’ARAR qu'"elle se réorganise" (...) qu’elle se réorganise et revienne à un fonctionnement garantissant la qualité et la sécurité des soins".

L'Agence régionale de santé indique avoir mis en place un "suivi immédiat de la mise en oeuvre effective par l’ARAR des préconisations qui lui ont été formulées"

"Le renouvellement périodique des autorisations d’hospitalisation à domicile, règlementairement prévu, sera instruit au second semestre 2024 : il permettra un examen approfondi de la mise à niveau attendue de l’ARAR, préalable à la poursuite de son activité" préviennent les autorités sanitaires.

Pour rappel, le 15 novembre 2023, un collectif de soignants de l'ARAR Soins à domicile s'étit mobilisé devant les locaux de l'association à la Possession. Les praticiens protestaient contre "la grave crise qui traverse actuellement la filière pédiatrique".

Les soignants s'inquiètaient de "l'écroulement de la filière" qui risque de porter atteinte au suivi médical "d'une centaine d'enfants, souvent polyhandicapés, hospitalisés à leur domicile".

Les soignants de l'ARAR interviennent auprès d'une centaine d'enfants hospitalisés à leur domicile, souvent dans les suites d'une prise en charge au CHU. Ce sont souvent des enfants polyhandicapés souffrant de maladies rares et / ou suivis pour des cancers et qui sont parfois en soins palliatifs.

Lire aussi : ARAR/Soins à domicile : les soignants manifestent pour sauver la filière pédiatrie

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
2 Commentaires
Pierrot 974
Pierrot 974
1 mois

Je suis client de l'ARAR depuis 7 ans.
Mon matériel est vérifié et entretenu a domicile tous les 6 mois par un de leurs techniciens.
En 7 ans, le techicien de ma zone a changé environ 8 fois, suite à départs de cette société.
Un tel turn-over traduit fatalement un malaise...
Ceci dit, l'ARAR est très réactif en cas de souci matériel avec des interventions dans la journée.

HULK
HULK
1 mois

Il y en a peut-être un peu marre de toutes ces associations gavées d'argent public et font n'importe quoi. Aucune somme ne devrait être versée sans justificatifs dûment contrôlés. Vous verriez qu'il y en aurait beaucoup moins qui surgiraient de nulle part.