Expérimenté dès cette année

Uniforme : les collèges La Châtoire au Tampon, Leconte de Lisle à Saint-Louis et Amiral Bouvet à Saint-Benoît volontaires

  • Publié le 18 janvier 2024 à 10:00
  • Actualisé le 18 janvier 2024 à 10:43

Emmanuel Macron l'a dit, à la rentrée 2024, une centaine d'établissements de France vont expérimenter le port de l'uniforme à l'école. Parmi ces établissements, trois collèges à La Réunion. Si hier – mercredi 17 janvier – on ne savait pas desquels il s'agissait, ce jeudi 18 janvier, BFM TV a dévoilé la liste des établissements concernés. Dans notre département, ce sont donc les collèges de La Châtoire au Tampon, le lycée Leconte de Lisle à Saint-Louis et le collège Amiral Bouvet qui testeront la tenue unique (Photo d'illustration : www.imazpress.com)

Dans le sillage de sa volonté d'engager un "réarmement civique", Emmanuel Macron a annoncé ce mardi 16 janvier 2024 lors d'une conférence de presse, l'expérimentation du port de l'uniforme à l'école dans une centaine d'établissements scolaires volontaires.

Selon le président de la République, la tenue unique "efface les inégalités" entre les enfants et crée "les conditions du respect".

À La Réunion, ce sont donc les collèges de La Châtoire au Tampon, le lycée Leconte de Lisle à Saint-Louis et le collège Amiral Bouvet à Saint-Benoît qui habilleront leurs élèves d'uniforme pour la rentrée scolaire.

"Une expérimentation cadrée, car le coût devra être supporté par la collectivité et non les familles. De même le principe devra être validée par les instances, conseil d’administration ou conseil d’école, ou toutes les parties sont représentées", note Éric Dijoux de SE-Unsa Section de La Réunion.

Si les résultats de cette expérience sont concluants, il souhaite possiblement généraliser l'uniforme d'ici à 2026.

Retrouvez ici la liste des établissements concernés en France.

Lire aussi - Macron annonce le retour de l'uniforme à l'école, trois collèges concernés à La Réunion

- "L'uniforme, pas une priorité" pour les syndicats -

"Des blouses, des cérémonies de diplômes... c'est la refonte des fondamentaux de l'Éducation nationale de Macron. Est-ce ça qui va relever le niveau scolaire des élèves" s'élève des internautes.

"L’uniforme n’est pas la réponse à la crise que traverse l’école aujourd’hui. Il n’apporte pas plus d’autorité à l’enseignant, et ne règlera pas les questions de mixité sociale et de réussite de nos élèves. C’est un leurre pour occulter les véritables questions : conditions de travail, reconnaissance, revalorisation…", lance Éric Dijoux de SE-Unsa Section de La Réunion.

"L'uniforme n'est pas la priorité", ajoute Guillaume Lefèvre, président du Snalc Réunion. "Qu'il y ait un uniforme n'est pas le souci, le plus important c'est que le ministère se donne les moyens de mettre en place les annonces hallucinantes du président Macron." "Annonces de projets qui sont déjà le quotidien à l'école", dit-il en faisant référence aux propos du chef de l'état en conférence de presse.

"Il faudrait plutôt utiliser l'argent public des uniformes pour le bâti scolaire qui est déplorable à La Réunion." "Le président de la République devrait s'informer sur l'état de l'Éducation nationale plutôt que de faire croire qu'il s'y intéresse", souligne Guillaume Lefèvre.

Des propos du président qui ont provoqué la consternation de Marie-Hélène Dor de la FSU. "On a l'impression qu'Emmanuel Macron ne sait plus bien à qui s'adresser pour espérer retrouver un peu de crédit. Les mesures mises en avant pour l'école publique renvoient très à droite les orientations de l'école : uniforme, instruction civique... On se croirait revenus aux années 50 !"

"Nous avons assisté, comme souvent avec Macron, à un bavardage indigeste et pompeux, beaucoup d'autosatisfaction et des annonces qui ne peuvent qu'inquiéter, notamment sur l'avenir des services publics."

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
3 Commentaires
Eve
Eve
1 mois

Mon métier est le contraire de l'uniforme.
Mon métier n'uniformise pas.
Il observe, cherche les différences, les spécificités, les atouts, les failles.
Mon métier s'appuie sur l'altérité, s'adapte à chacun en fonction de ses besoins, essaie d'emmener tout le monde plus loin.

Eve
Eve
1 mois

L'habit ne fait pas le moine !!
https://www.change.org/p/non-%C3%A0-une-ministre-incomp%C3%A9tente-et-ill%C3%A9gitime-pour-l-education-nationale?original_footer_petition_id=&grid_position=&pt=
Incompétente , menteuse Amélie Oudéa Castéra doit partir

Ded
Ded
1 mois

l'uniforme , dernière lubie d'un président hors sol et finalement totalement incompétent sauf en com. et une ministre qui a montré son vrai visage ..
Ce n'est sûrement pas l'uniforme ( qui n'a jamais été porté dans le public , les blouses au pire et encore , dans quelques bahuts et pour les internes par exemple ) qui améliorera les résultats en maths ou en français , pas plus que la leçon d'instruction civique ou équivalent , et ne parlons pas des cours d'empathie ( gros bluff de bobos qui ne savent quoi inventer )et de toute façon , rajouter ces "machins " amputera l'emploi du temps d'autant d'heures plus utiles pour les cours de maths ou de français , qui restent la base de l'école.
Mais on a les crétins politiques qu'on mérite !