Le plan de sauvegarde signé

Saint-Denis : le quartier de la Chaumière va se transformer

  • Publié le 30 janvier 2024 à 02:57
  • Actualisé le 30 janvier 2024 à 17:26

Ce lundi 29 novembre 2024, le plan de sauvegarde de La Chaumière a été officiellement signé en présence d'Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis, de Jérôme Filippini, préfet de La Réunion, et d'autres partenaires. Une enveloppe de sept millions d'euros a été allouée pour le lancement des travaux. L'objectif principal de ce plan est de rénover les appartements du quartier, combattre l'insalubrité, réduire les inégalités et remédier aux incivilités (Photo lc/www.imazpress.com)

"Ça y est nous sommes à la première étape. Après de nombreuses réunions, visites, rencontres, du travail, de l'énergie, nous sommes arrivés au moment de la signature du plan de sauvegarde de la Chaumière," se félicite Ericka Bareigts, la maire de Saint-Denis. En présence des nombreux partenaires, le plan de sauvegarde a été signé ce lundi. 

- Le premier plan de sauvegarde des outre-mers -

Un plan historique souligne la maire "il s'agit du premier plan de sauvegarde dans les outre-mers. En général les plans de sauvegarde concernent des bâtiments qui s'effondrent et à ce que je sache la Chaumière ne va pas s'effronder". Ericka Bareigts revient sur l'importance de ce projet. Regardez

Lire aussi - Saint-Denis : un plan de sauvegarde présente pour le quartier de La Chaumière

Les premiers travaux auront lieu au premier semestre de cette année. L'enveloppe de sept millions d'euros, servira "à sécuriser les parties communes dans les bâtiments dit d'urgence ou prioritaire, c'est-à-dire tout ce qui relève de la sécurité incendie et de l'électricité", détaille l'édile. Au total 26 millions d'euros seront mobilisés. Le préfet revient sur les travaux annoncés. Regardez

Le quartier de La Chaumière c'est "3,7 ha., 345 logements locatifs, 1 200 familles, 3 000 habitants" rappelle Ericka Bareigts. Construit en 1963, les nombreux logements du quartier de la Chaumière se sont dégradés jusqu'à en devenir insalubre. 

Début 2016, l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) avait fait les premières observations dans le quartier. Puis en 2021, un accord a été trouvé entre l’Anah, la Préfecture et la Ville de Saint-Denis. Un an plus tard, en juillet, la commission d’élaboration du Plan de Sauvegarde a été mise en place par le préfet de La Réunion.

Le Plan de Sauvegarde a finalement été validé le 14 novembre 2022, par les autorités locales.

lc/www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

 

guest
1 Commentaires
Volcan
Volcan
2 mois

Insalubre ? Grace à qui ?