Même si les revendications sont légitimes

CHU en grève : bloquer le réseau routier ne fera pas entendre raison au gouvernement

  • Publié le 10 novembre 2023 à 09:10
  • Actualisé le 10 novembre 2023 à 09:19

Les manifestations ont-elles encore le moindre impact ? Depuis plusieurs années désormais, battre le pavé ne semble plus avoir grand effet pour faire avancer les luttes, si ce n'est monter une partie de la population contre les manifestants. Car à part coincer les travailleurs dans les embouteillages, manifester ne semble plus avoir grand effet et certainement pas faire entendre raison au gouvernement (Photo sly/www.imazpress.com)

C'est ce qu'il s'est passé ce jeudi et qui nous attend encore ce vendredi, alors que l'intersyndicale du CHU se prépare à une nouvelle journée de mobilisation. Et si les revendications sont plus que légitimes, les manifestants semblent se tromper de cible.

S'il est certain qu'une grève qui ne dérange personne n'est pas une grève qui aura le moindre impact, peut-être est-il temps de repenser qui et quoi les manifestants veulent déranger.

Bloquer ses concitoyens dans des dizaines de kilomètres, dès le matin, n'embête pas grand monde à part les automobilistes eux-mêmes. Automobilistes qui n'ont pas grand-chose à voir avec les conditions de travail au sein du CHU, ou du déficit de ce dernier, par exemple.

Pendant longtemps, ces méthodes de manifestation ont porté leurs fruits, et tant mieux. Mais aujourd'hui, face à un gouvernement complètement sourd aux revendications de la rue – il n'y a qu'à se souvenir de la mobilisation contre la réforme des retraites et son résultat…- il n'est plus forcément pertinent de s'acharner à bloquer la circulation.

 D'autant plus en ces temps particulièrement difficiles pour la plupart des Réunionnais, qui comptent déjà chaque centime dépensé, et qui n'ont donc pas nécessairement besoin de de faire exploser leur facture de carburant dans des embouteillages monstres. En tout cas pas plus que d'habitude.

De plus, quel impact ces blocages ont-ils réellement du côté de la direction ? Le ministère de la Santé va-t-il s'émouvoir à l'image de ces milliers de véhicules bloqués ? Probablement pas.

En bloquant les routes, les manifestants n'atteignent pas ceux qui décident de leurs conditions de travail. Ils impactent uniquement la population, dont ils tout de même besoin du soutien.

Et si on ne doute pas que la plupart des bloqués ont conscience de l'importance des enjeux discutés, il est tout de même plus difficile d'adhérer à un mouvement lorsque ce dernier nous impact uniquement nous.

Lire aussi - SOS aux urgences : les hospitaliers travaillent quotidiennement à flux tendu


www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
3 Commentaires
De héros à zéro !
De héros à zéro !
2 semaines

C'est sûr que des hôpitaux sans soignants ça donne pas plus envie à certains de payer pour leurs salaires !
Ce qu'il ne faut pas lire parfois !

Geronimo
Geronimo
2 semaines

Ça me donne pas envie de trimer pour payer mes impôts pour payer leurs salaires, c’est sûr!

Yannick
Yannick
2 semaines

Où est passé le syndicat sud santé, qui ne soit pas associé à cette grève, ? Une intersyndicale sans sud santé sé un rogail san piment....la présence de Belda gène t,-il à ce point ?