Mondiaux ISA de longboard

Surf : Alice Lemoigne dans les starting-blocks au Salvador

  • Publié le 5 avril 2024 à 13:19
  • Actualisé le 5 avril 2024 à 13:20

Alice Lemoigne a quitté La Réunion ce samedi 30 mars 2024 pour prendre la direction de l’hexagone. Après une ultime préparation en France, elle prendra la direction du Salvador, où se dérouleront les championnats du monde ISA de longboard du jeudi 18 au jeudi 25 avril. Des Mondiaux d’où la Saint-Gilloise espère ramener un troisième titre en individuels après ceux de 2019 et 2023 (Photos : rb/www.imazpress.com)

Le petit monde du surf local aurait aimé la voir à l’œuvre sur les vagues de son enfance. Mais un accident de la circulation en a décidé autrement. Victime d’une fracture des côtes, dans cette mésaventure, Alice Lemoigne a choisi de ne pas disputer le récent Open de France qui marquait le retour du surf fédéral à la Réunion.

Lire aussi - Surf Open de France : retour vers le futur

Un choix sage dans la mesure où de grosses échéances arrivent pour elle. En plein week-end Pascal, la sirène du Leu Tropical Surf Club a en effet pris la direction de l’hexagone. De là, elle s’envolera pour disputer les championnats du monde ISA de longboard qui se dérouleront au Salvador du 18 au 25 avril prochain.

"Je pars pour le Salvador le 15 avril. Je me sens en pleine forme. Je n’ai plus mal aux côtes. J’ai bien récupéré de cet accident et j’ai pu me remettre à l’eau, avant mon départ" confiait-elle avant son départ de La Réunion

En Amérique centrale, Alice Lemoigne tentera de ravir un troisième titre mondial après ceux de 2019 (Biarritz) et 2023 (Salvador, déjà). "J’y vais dans un esprit de conquête, dit-elle. C’est méga important pour moi de représenter mon pays et à travers lui La Réunion. J’ai envie de ce troisième titre".

Bien entendu, la Réunionnaise a bien conscience qu’elle ne sera pas seule à lorgner en direction de ce sacre mondial. Les Australiennes, mais aussi les Hawaïennes seront des rivales de premier ordre. "Mais cette saine rivalité va me pousser j’en suis sûre, confie-t-elle encore. C’est le jeu de la compétition. Il y a de l’adversité. Ce challenge m’excite" dit-elle.

- "J’ai également envie de gagner la compétition par équipes" -

Comme celui qui consistera à gagner aussi la compétition par équipes avec la France.  Zoé Grospiron (24 ans, Biarritz association surf club), Edouard Delpero (34 ans, Biarritz association surf club) et Martin Coret (28 ans, Vieux Boucau Surf Club) seront les autres représentants tricolores présents au Salvador.

"Avec eux, on a également envie de gagner cette compétition par équipes. On a un super groupe, avec un esprit très solidaire. Je me réjouis à l’avance de les retrouver. On va se supporter entre nous, pour donner le maximum et espérer une belle récompense à la fin" , assure la surfeuse.

Si Alice Lemoigne avoue une préférence néanmoins pour le titre mondial individuel, elle espère bien surmonter la concurrence avec le collectif tricolore pour faire de la France la meilleure nation du monde.

Une équipe de France qui figurera parmi les favorites de la compétition et visera une quatrième couronne planétaire après ses succès de 2013 (Pérou), 2019 (Biarritz) et 2023 (Salvador).

Il sera temps ensuite pour Alice de songer à l’autre gros objectif de sa saison à savoir le titre mondial WSL, le seul qui manque encore à son magnifique palmarès.

fp/www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
1 Commentaires
Templier974
Templier974
1 mois

Allez championne !ramènes nous des médailles 🏅. Bon vent...