Radiers submergés et chemins détruits

Saint-Pierre : face aux fortes pluies, la mairie veut "des mesures concrètes et rapides"

  • Publié le 31 janvier 2024 à 03:20
  • Actualisé le 31 janvier 2024 à 10:01

Belal, Candice, épisodes pluvio-orageux… depuis plusieurs semaines, La Réunion et notamment la région sud est noyée sous les eaux. À Saint-Pierre, on se rappelle surtout de la rivière d'Abord qui n'a eu de cesse de couler. Alors que les pluies ne devraient pas s'arrêter de sitôt, la mairie a tenu ce mardi 30 janvier 2024 une réunion avec les élus et responsables du Département. Au cœur de ces échanges, l'urgence d'agir pour "éviter certaines complications comme on a eu depuis une semaine", note le maire, Michel Fontaine (Photo : www.imazpress.com)

Lors de cette réunion, ont été évoquées "les urgences et les nécessités que ces évènements climatiques ont fait ressurgir", indique à Imaz Press le maire, Michel Fontaine.

"La première d'entre elles étant le déversement des eaux et vous savez bien que l'eau en amont vient en aval", poursuit-il.

À la rivière d'Abord, "la route est submergée à chaque fois qu'il pleut fort. Nous étions même à une heure près à mettre 25 familles qui jouxtent la ravine dans un bus pour aller les mettre en sécurité", raconte-t-il.

"Nous vivons en permanence avec ce revolver russe et on ne sait jamais quand on sera en grande difficulté."

Lors de ces fortes pluies, "des familles ont tout perdu, que ce soit en termes d'alimentation, d'agriculture – à qui j'adresse mon soutien – pour les bêtes".

Lire aussi - Les fortes pluies noient le sud de l'île et provoquent des dégâts "encore jamais vu"

- Des solutions rapides pour sécuriser la population -

Il est donc primordial pour la commune, "de mettre en œuvre des solutions pérennes concernant les radiers et la rivière d'Abord, ou encore pour le chemin de Bassin Plat", cite-t-il, parmi les nombreux exemples de chemins endommagés par les fortes pluies.

Le chemin de Bassin Plat ayant été totalement détruit - laissant les canalisations à ciel ouvert – est d'ailleurs l'une des priorités qu'a avancé le maire de Saint-Pierre lors de ses échanges avec le Département.

"Nous avons demandé au Département de prendre ce problème à-bras-le-corps pour avoir un phasage de Bassin Plat afin que les travaux puissent commencer."

Autre priorité des prochains jours, "la sécurisation de la canalisation du chemin canal qui, si elle explose, alors qu'elle concentre 20.000 mètres cubes d'eau, submergerait deux tiers de la commune".

Sur ces sujets, le maire a d'ailleurs pu échanger avec Cyrille Melchior, président du Département. "On ne veut pas des études qui durent longtemps mais des choses concrètes."

Lire aussi - Saint-Pierre : les flots déchaînés creusent une énorme tranchée dans un champ de cannes

- Mais également des projets à long terme pour l'avenir -

Si ces travaux doivent être réalisés à court terme, alors que la pluie est encore prévue de tomber dans le sud de l'île, sur le long terme il est aussi important d'agir.

"L'endiguement de la rivière d'Abord résoudrait les problèmes. Saint-Pierre est traversé par de nombreuses ravines et radiers avec des risques accrus du fait des écoulements des eaux des communes qui viennent au-dessus", souligne Michel Fontaine.

"Il suffit de se promener pour le voir. Les gens ont souffert, que ce soit à Bassin Plat, à Montvert, à Bérive…" Et "là aussi il y a la responsabilité de l'État, des communes, du Département et des collectivités pour trouver des moyens de sécuriser un maximum ces chemins et habitations", poursuit l'édile.

C'est d'ailleurs pour cela qu'à l'avenir (très proche), "il faudra se mettre autour d'une table pour évoquer les radiers, les chemins d'exploitation agricole, les routes où il y a un réel souci".

"La population attend des réalisations et l'on va travailler pour essayer de faire des réalisations à court terme et à long terme pour éviter certaines complications comme on a eu depuis une semaine", ajoute Michel Fontaine.

- À chacun d'adopter le "bon geste citoyen" -

À cela, le maire de Saint-Pierre en appelle également aux citoyens. Il leur demande d'adopter "un comportement citoyen".

"Il est désobligeant de voir lorsque les équipes passent pour les espaces verts, que trente minutes après de nouveaux déchets jonchent les trottoirs", colère-t-il.

Car le risque de voir ces déchets s'accumuler, c'est que lors des prochains épisodes pluvieux, les arbres, plantes et autres végétaux "obstruent les caniveaux et font que l'eau déborde".

ma.m/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
2 Commentaires
ZembroKaf
ZembroKaf
3 semaines

Le "mec maire" est déjà à 4 mandats ... à chaque grosse pluie ... il sort de sa léthargie ... vu l'opposition inexistante à St Pierre ... il est parti pour un 5ème mandat...toujours "sans vision" !!!

Saintpierrois
Saintpierrois
4 semaines

Ou en est le plan d' élimination des radiers,on le ressortira au moment
Dee élections ?