À l'occasion de la journée mondiale de la Terre

Face aux déchets en tout genre… La Réunion se met au "Grand" nettoyage

  • Publié le 21 avril 2024 à 10:08

Ce dimanche 21 avril 2024, tout le monde enfile ses baskets, sa casquette et surtout ses gants et s'arme de son sac poubelle… À l'occasion de la journée mondiale de la Terre La Réunion organise un grand ramassage de déchets dans l'île. Plusieurs communes y participent, en partenariat avec le collectif Oasis Réunion. Objectif : nettoyer notre île de tous les déchets, notamment plastiques. Rendez-vous est donné dès 9 heures.

À La Réunion, 12 communes ont officialisé leur participation. Mais elles ne seront pas seules, avec elles, de nombreuses associations, environnement comme sportives et surtout des familles, parents, enfants, amis.

Bouteilles, canettes, mégots, pneus… tous seront ramassés par les bénévoles. Des déchets ramassés, collectés en envoyer vers les centres dédiés pour être traités.

"On fait cela à l'occasion de la journée mondiale de la Terre", lance Bernard Astruc, co-initiateur d'Oasis Réunion et co porte-parole de Oasis Réunion.

Cet événement est le premier pour "la Terre, notre maison, notre terre nourricière."

Retrouvez l'ensemble des communes concernées ici.

Lire aussi - Saint-Denis : Dimanche Ô Barachois pour la Journée Internationale de la Terre

- Une démarche symbolique -

Pour le collectif Oasis Réunion, ce rassemblement est symbolique et important pour "apprendre le respect de la nature".

"Notre Terre n'est pas une poubelle et malheureusement il y a trop de gens qui se comportent."

L'occasion est donc "de rappeler les graves conséquences de leurs mauvaises actions", ajoute Bernard Astruc.

"Tant qu'on ne fera pas prendre conscience aux gens de cela, cela sera toujours pareil", lance le co-initiateur d'Oasis Réunion et co porte-parole de Oasis Réunion.

Lire aussi - 75% des établissements contrôlés par l'Etat ne respectent pas l'interdiction du plastique à usage unique

- Les déchets plastiques dans le viseur -

Cette année, le collectif Oasis Réunion qui pilote cet événement, souhaite se focaliser sur les déchets plastiques.

"Nous sommes partis de cela à la suite d'un article concernant une étude. Il a été indiqué que non seulement les microplastiques se retrouvent dans l'air, l'eau et les sols mais que l'on les retrouve aussi dans le placenta humain", indique Bernard Astruc.

Selon une étude américaine, sur 62 placentas testés, 100% étaient contaminés par la présence de microplastiques dans l'organisme.

À savoir que selon une autre étude, l'eau des bouteilles en plastique contient jusqu'à 100 fois plus de minuscules particules de plastique. À noter qu'à La Réunion, l'Agence régionale de santé avait indiqué lors d'un précédent entretien, que l’eau embouteillée dans l'île répond aux exigences de qualité inhérentes à leurs statuts d’eau de source ou d’eau minérale naturelle".

Lire aussi - Eau péi en bouteille : buvez sans modération et sans risques

Dangereux pour l'homme, le plastique est aussi dangereux pour la biodiversité de l'Océan indien. Des scientifiques d'un organisme environnemental américain ont estimé à 170.000 milliards le nombre de morceaux de plastique à la surface des océans.

À La Réunion, cette forte présence de micro-plastiques menace la biodiversité.

Lire aussi - Le plastique est (toujours) une menace pour la biodiversité de l'océan Indien

- Un repas partage avec les élus -

Oasis Réunion qui a d'ailleurs profité de la visite de candidats aux élections européennes pour inviter Raphaël Glucksmann (PS/Place publique) et Ericka Bareigts lors d'un déjeuner partage ce samedi 20 avril.

Un repas fait de produits exclusivement bio et locaux organisé dans les jardins familiaux du Chaudron à Saint-Denis.

L'objectif également de leur rappeler les trois piliers d'une vraie souveraineté alimentaire durable à La Réunion.

"Si la terre n'est pas respectée, on va perdre la fertilité de nos sols pour nous nourrir sainement."

ma.m/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
3 Commentaires
PINKY974
PINKY974
1 mois

Il faut faire nettoyer par la centaine de milliers de bénéficiaires du rsa de la Réunion. Tout revenu doit être donné en échange d’ un travail.

Titcoqlacour
Titcoqlacour
1 mois

Quand zot y viens nettoyer le quartier des jacques a côté de l' école primaire ? puisque la municipalité ne le fait pas

payet
payet
1 mois

pff ras le bol de nettoyer pour les autres,a quand les verbalisations? regardez derrire chaquues barraques les gens foutent ds les ravines! pleins de makotes egoistes ,debiles finis au rhum,les mairies et la police ne font rien! politique nulle! honte aux politiciens et aux makotes! respecter la nature c est se respecter band cochons!