Remaniement

Marie Guévenoux nommée ministre déléguée aux Outre-mer 

  • Publié le 9 février 2024 à 05:07
  • Actualisé le 9 février 2024 à 11:50

Marie Guévenoux a été nommée ministre déléguée aux Outre-mer sous la tutelle de Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et des Outre-mer. L'annonce a été faite ce jeudi soir 8 février 2024. Les noms de l'ensemble des ministres délégués et des Secrétaires d'État ont également été révélés. Ces annonces arrivent un mois après la nomination de Gabriel Attal au poste de Premier ministre, le 9 janvier, et 29 jours après la nomination des ministres de tutelle. A noter qu'au centre d'importantes polémiques, Amélie Oudéa-Castéra a été écartée du ministère de l'Éducation nationale (photo : AFP)

Marie Guévenoux, députée Renaissance de l'Essonne succède à Philippe Vigier qui a occupé le fauteuil de ministre délégué des outre-mer du 20 juillet 2023 au 8 janvier 2024, date de la démission de l'ex Première ministre, Elisabeth Borne.

En six mois d'exercice l'ex ministre délégué sortant n'a pas vraiment eu le temps d'imprimer sa marque dans les dossiers des outre-mer.

A noter que selon un article titré "Philippe Vigier, ancien ministre devenu squatteur aux frais de la République" et publié le mardi soir 30 janvier, Médipart affirmait que l'ancien membre du gouvernement "(...) continue de bénéficier d’un logement de fonction et d’une voiture avec chauffeur".

Le site d'information en ligne ajoutait que l'ex-ministre "organise également des "dîners privés" au sein du ministère"

Lire aussi - Selon Mediapart, l'ex-ministre Philippe Vigier serait "devenu squatteur aux frais de la République"

Philippe Vigier avait succédé à Jean-François Carenco souvent au centre des critiques en raison de ses déclarations controversées.

Lire aussi - Jean-François Carenco : le ministre dont les mots ne passent jamais inaperçus… mais pas dans le bon sens

- Les nouveaux ministres du gouvernement ou ce qui changent de portefeuille -

• Amélie Oudéa-Castéra écartée du ministère de l'Education nationale

Après l'avoir longtemps soutenue, Emmanuel Macron s'est donc résolu à écarter Amélie Oudéa-Castéra du ministère de l'Education nationale.

"Le seul critère qui compte, c'est la capacité à agir et faire avancer les choses", avait glissé à l'AFP  un conseiller de l'exécutif, alors que "AOC" est empêtrée dans les polémiques nées de ses critiques contre l'école publique pour justifier la scolarisation de ses enfants dans le privé.

Amélie Oudéa-Castéra reste toutefois ministre des Sports, des Jeux olympiques et paralympiques.

• Nicole Belloubet lui succède

Pour lui succéder, c'est Nicole Belloubet, Garde des Sceaux de 2017 à 2020, durant le premier quinquennat d'Emmanuel Macron, qui a été retenue. 

Outre son expérience gouvernementale, Mme Belloubet, âgée de 68 ans et issue du PS, fut notamment rectrice des académies de Limoges et Toulouse, entre 1997 et 2005, avant de démissionner en dénonçant les suppressions de postes d'alors.

• Olivia Grégoire nommée ministre déléguée en charge des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation. Auparavant elle était ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme,

• Guillaume Kasbarian nommé ministre délégué du Logement, sous l'autorité de Christophe Béchu


• Patrice Vergriete nommé ministre délégué au Transports

• Sabrina Agresti Roubache nommée ministre déléguée à la Ville, à la Citoyenneté et à l’Intégration

• Fadila Khattabi nommée ministre déléguée chargée de l’Autonomie et des Personnes handicapées

• Frédéric Valletoux nommé ministre délégué chargé de la Santé

• Sarah El Haïry nommée ministre déléguée chargée de l’Enfance, de la Jeunesse, et des Familles, sous l’autorité de Catherine Vautrin et de Nicole Belloubet

• Hervé Berville devient ministre délégué à la Mer et la Biodiversité

• Patrice Vergriete devient ministre délégué aux Transports


Marina Ferrari, secrétaire d'État chargée du Numérique, sous l’autorité de Bruno Le Maire

- Les ministres qui restent -

Stanislas Guérini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques

Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques

Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie et de l’Énergie, sous l’autorité de Bruno Le Maire

Thomas Cazenave, ministre délégué chargé des Comptes publics, sous l’autorité de Bruno Le Maire

Dominique Faure, ministre déléguée aux Collectivités territoriales et à la Ruralité, sous l’autorité de Gérald Darmanin

Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur, de l’Attractivité, de la Francophonie et des Français de l’étranger, sous l’autorité de Stéphane Séjourné

Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l’Europe, sous l’autorité de Stéphane Séjourné

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès de Marc Fesneau

Patricia Mirallès, secrétaire d’État chargée des Anciens combattants et de la Mémoire, sous l’autorité de Sébastien Lecornu

Hervé Berville, secrétaire d'État chargé de la Mer et la Biodiversité, sous l’autorité de Christophe Béchu

Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État chargée du développement et des Partenariat internationaux, sous l’autorité de Stéphane Séjourné

- Les ministres déjà nommés le 11 janvier -

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et des Outre-mer

Catherine Vautrin, ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités

Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

Rachida Dati, ministre de la Culture

Sébastien Lecornu, ministre des Armées

Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice

Stéphane Séjourné, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

- Les membres du gouvernement rattachés à Matignon -

Prisca Thévenot, ministre déléguée auprès du premier ministre, chargée du Renouveau démocratique, porte-parole du gouvernement

Marie Lebec, ministre déléguée auprès du premier ministre, chargée des Relations avec le Parlement

Aurore Bergé, ministre déléguée auprès du premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations

www.imazpress.com avec l'AFP / redac@ipreunion.com

guest
5 Commentaires
Eve
Eve
3 semaines

"Au revoir M Guevenoux
, élue de justesse dans la Circo09 de l'Essonne contre Nad_Beletreche

Nous ne regretterons pas une seconde une député absente, inutile à son territoire
Une pensée émue pour les outres mers qui récupèrent une presque ministre homophobe et raciste.
Bon vent! "
Ce que nous pouvons lire sur M Guevenoux !!
Pas trés bon signe ... !!!

Bertel974
Bertel974
3 semaines

Encore une belle bande de bras cassés !!!!!

parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mo
parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mo
3 semaines

Remaniement : Macronie, un canard sans queue ni tête

C’est qu’on ne sait plus vraiment où l’on va, avec le gamin à l’Elysée …

Juste un mois que prince du 49.3 est Premier ministre et l’effet « waouh » est en train de faire « pschitt »

Templier974
Templier974
3 semaines

Encore des carapates sur tétés bœuf...

Ded
Ded
3 semaines

Elle fut aussi présidente du groupe "les jeunes avec Madelin" et des jeunes populaires , et d'Amiens comme sa majesté . Bref , une ultra libérale pour ne pas dire Ultra droitière!