[VIDEO] Expérimentation

Saint-Benoît : polo et tee shirt bleus, pantalon ou jupe au choix... "tenue" obligatoire au collège Amiral Bouvet

  • Publié le 22 janvier 2024 à 15:08
  • Actualisé le 22 janvier 2024 à 17:46

Qui dit rentrée des classes dit nouveautés en ce mois de janvier 2024. Et de nouveauté, il y en a une qui ne va pas passer inaperçue, celle de la tenue "unique". À La Réunion, si trois collèges se sont portés volontaires pour expérimenter la tenue, un seul va l'imposer à ses 480 élèves dès ce mardi 23 janvier 2024 : le collège Amiral Bouvet à Saint-Benoît. Les tenues - polo, t-shirt et sweat - ont été remises aux élèves ce lundi. Ces vêtements ne coûteront rien aux parents et sont financés par l’État et le conseil départemental à hauteur de 16.000 euros chacun, soit 32 euros par enfant (Photo cn/www.imazpress.com)

Le pack "tenue unique" est composé d'une veste bleue marine, d'un polo et de quatre tee shirts bleu. Les élèves pourront porter à leur convenance un pantalon, une jupe ou un bermuda noir, gris ou bleu. Ils devront pratiquer le sport avec leur tenue habituelle - le t-shirt ou polo donné, ainsi qu'un bas sobre.

"L'idée était à l’étude depuis 2019 mais la crise sanitaire a empêché sa mise en place" note, lors de la remise de la tenue, Nadine Minatchy-Natier, principale du collège Amiral Bouvet.

"Nous sommes sur un territoire fragile avec un taux de pauvreté qui frôle les 47%" détaille la principale. "Très régulièrement des mamans de sixième m’interpellent, elles se plaignent d'avoir à acheter des vêtements de marque à leurs enfants pour éviter les moqueries des autres élèves" relate-t-elle.

Un problème qui est en partie résolu par l'adoption de la tenue unique. Le polo, le t-shirt et la veste sont pris en charge par l'État et le Département.

"L’adoption d’une tenue vestimentaire commune vise à renforcer la cohésion entre élèves et à améliorer le climat scolaire. Elle est ainsi susceptible de créer une atmosphère de travail et d’égalité au sein de l’établissement et de favoriser un sentiment d’appartenance" ajoute-t-il.

Nadine Minatchy-Natier renchérit : "au collège nous sommes convaincus que la tenue renforcera la cohésion et évitera le harcèlement, elle améliorera le climat scolaire, elle permettra aussi aux familles de faire des économies sur un territoire défavorisé".

Semblant répondre par avance aux critiques, Pierre-François Mourier remarque: "la tenue, ce n’est pas un uniforme nous ne sommes pas à l’armée". Il poursuit : "c’est au cœur du projet de l’école laïque que de gommer les différences et donner les mêmes chances à tous les élèves".

Cyrille Melchior, président du conseil départemental, déclare :"le collège Amiral Bouvet est particulièrement scruté". La mise en place du port de la tenue "vise à mieux lutter contre les inégalités mais aussi à créer un sentiment de partage et d’égalité, nous accompagnons les parents en situation de précarité".

Le Département a ainsi consacré un budget de 32 euros par enfant pour la fourniture des vêtements.

Pour rappel, le collège Leconte de Lisle à Saint-Louis et le collège la Chatoire au Tampon lanceront l'expérimentation du port de la tenue à la rentrée 2024 - 2025

Lire aussi - Tenue unique, stages, évaluations... une rentrée et de nombreuses nouveautés

Lire aussi - Uniforme : les collèges La Châtoire au Tampon, Leconte de Lisle à Saint-Louis et Amiral Bouvet à Saint-Benoît volontaires

cn/www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
6 Commentaires
antoine53
antoine53
1 mois

Je pensais que la France n'avait plus d'argent ? Chacun ses priorités !

Alain
Alain
1 mois

Pétain en rêvait, Macron l'a fait!

Dom
Dom
1 mois

Il y a un deuxième Dom..

Qu'est il prévu en cas de non port de l'uniforme ?

Leconte de Lisle
Leconte de Lisle
1 mois

Leconte de Lille!? (La faute a été corrigée grâce à vous, Leconte de Lisle, merci bien et bonne après-midi - Modérateur)

Anonyme
Anonyme
1 mois

Si l'objectif est de réduire les inégalités sociales, il serait judicieux que le nom des établissements ne soit pas sur les uniformes, mais une tenue nationale unique,
et ainsi pas de différentiation sur la provenance d'un établissement à l'autre.

Dom
Dom
1 mois

Comme ils sont tristes et moches !
Un jour l'ennui naquit de l'uniformité