Suite aux expulsions et aux violences

Nassimah Dindar exprime "sa plus vive inquiétude concernant la situation actuelle à Mayotte"

  • Publié le 27 mai 2016 à 10:41

Nassimah Dindar, Présidente du Conseil Départemental, exprime sa plus vive inquiétude concernant la situation actuelle à Mayotte où les immigrés, qu'ils soient en situation régulière ou non, font l'objet d'expulsions et de violences, ce vendredi 27 mai 2016, dans un communiqué du département que nous diffusons en intégralité. (photo archives)

Ces événements sont non seulement inquiétants du point de vue de l’humain, mais aussi sur le plan sanitaire puisque ces " décasés " vivent dans des conditions particulièrement précaires. Elle est surtout la conséquence d’un processus de départementalisation insuffisamment accompagné et contrôlé qui n’a pas véritablement anticipé toutes les conséquences, notamment celles liées à l’immigration clandestine sur le territoire.

" Les Mahorais expriment une inquiétude profonde légitime mais la violence ne doit pas être la forme de cette expression ", souligne la Présidente du Département.

Nassimah Dindar demande donc à l’Etat d’intervenir afin de mettre, d’une part, fin à ces violences, et d’autre part, de mettre en place une assistance et une prise en charge d’urgence des migrants qui se retrouvent actuellement sans logement.

La Présidente du Département appelle enfin à l’apaisement sur le territoire et demande à l’Etat d’ouvrir rapidement les discussions avec l’Union des Comores sur cette question de l’immigration afin que des solutions concrètes soient trouvées quant à cette problématique qui constitue un des freins au développement économique et social de ce département français.

www.ipreunion.com

guest
1 Commentaires
jaures
jaures
7 ans

QUI EST LE RESPONSABLE C BIEN LA FRANCE C LUI QUI A DIVISER LES COMORES AVANT DE PARTIR LES COLONISATEURS DIVISE TOUJOURS EXEMPLE LE CACHEMIRE LA PALESTINE ET AUJOURD HUI LES COMORES.......