Une annonce du préfet

Cyclone Belal : l’état de catastrophe naturelle sera déclaré ce mardi

  • Publié le 22 janvier 2024 à 19:39
  • Actualisé le 22 janvier 2024 à 20:08

L'arrêté reconnaissant La Réunion en état de catastrophe naturelle sera publié ce mardi, a annoncé le préfet, Jérôme Filippini, ce lundi 22 janvier 2024. Les assurés auront 30 jours pour déclarer leurs sinistres auprès de leurs compagnies d’assurances. Cette annonce vient huit jours après le passage du cyclone qui a provoqué la mort de quatre personnes, ainsi que des dommages graves au secteur agricoles, aux routes et aux différents réseaux d'eau, d'électricité et de téléphone (Photo rb/www.imazpress.com)

Immédiatement apèrs le passage de Belal, le conseil départemental, l'association des maires et la chambre d'agriculture, notamment, avait demandé que cet état de catastrohoe naturelle soit reconnu pour toute La Réunion dans les plus brefs délais.

Le mercredi 17 janvier, en visite pour une journée dans l'île, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et des Outre-mer, avait assuré que cet état de catastrophe naturelle serait "étudiée dès vendredi pour être décrété en tout début de semaine prochaine".

Il avait ajouté qu'"une procédure très simplifiée" permettra de "déclencher des dédommagements très importants".

Lire aussi - Agriculture : plusieurs dizaines de millions d'euros de dégâts après Belal

Interrogé par Imaz Press vendredi, Frédéric Vienne, président de la chambre d'agriculture, avait décalré : "les pertes provoquées par Belal seront supérieures à celles de Bejisa".

Ce cyclone avait ravagé l'agriculture réunionnaise en janvier 2014. Les dégâts avaient été estimés à près de 62 millions d'euros. "Là, nous serons au delà de ce chiffre" estime le président de la chambre verte.

Aux pertes du secteur agricoles s'ajoutent les habitations impactées et parfois dévastées par les vents et les pluies torrentielles de Belal.

 "Quand le cyclone est arrivé, on était dans la maison. L'eau a commencé à entrer dans la kaz doucement. On a vu la rivière monter et ça a pété" témoigne ainsi un habitant de La Grande Chalouoe, qui souhaite garder l'anonymat.

Chez lui, les dégâts provoqués par l'inondation sont toujours visibles. Meubles ruinés, électroménagers hors service, chemin cassé, boue sur tous les sols de la kaz...Il va falloir du temps à cette famille pour tout remettre en ordre.

Lire aussi - Belal : à la Grande Chaloupe, "la rivière est entrée dans ma maison" témoigne un habitant

Nombreux sont donc les Réunionnais à avoir subi des dégâts considérables au passage du cyclone. Dans ce contexte, le préfet avait annoncé réunir les banques et assureurs dès ce vendredi 19 janvier pour les inciter à accompagner au mieux les sinistrés.

www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

guest
1 Commentaires
Rivière
Rivière
1 mois

Je n’ai pas travaillé depuis une semaine pas EDF jusqu’à ce jour 6 employés grosse perte d’activité est ce que j’aurais droit à une aide ?