Dont plusieurs mineurs

Saint-Denis : affrontements entre jeunes ce vendredi soir, neuf individus interpellés

  • Publié le 18 mai 2024 à 18:04

Ce vendredi 17 mai 2024, des affrontements entre jeunes ont eu lieu dans le quartier Saint-Jacques à Saint-Denis. Des violences urbaines en marge d'un "Mouringué". Selon nos confrères de Réunion La 1ère, neuf individus ont été interpellés (Photo d'illustration : www.imazpress.com)

Des jets de projectiles ont eu lieu envers les forces de l'ordre.

L'ensemble des équipes de police de Saint-Denis, la Compagnie d'intervention (CI) et la brigade anti-criminalité (BAC) ont été mobilisés dans le quartier Saint-Jacques.

Pour rappel, le préfet avait interdit les combats de rue sur une courte période en fin mars dernier. Malgré tout, des centaines de jeunes avaient participé à un "Mouringué".

Au total, neuf individus interpellés dont trois mineurs, précisent nos confrères.

Une enquête est en cours.

Lire aussi - Violences urbaines : le préfet renouvelle l’arrêté interdisant les combats de rue ce week-end

- Des violences multiples -

Durant le week-end de Pâques, "un combat de rue a été organisé au Port, rassemblant plus d’une centaine de personnes et causant ainsi des troubles à l’ordre public", explique la préfecture.

Les projectiles ont fusé, sans pour autant faire de blessés ni de dégâts. Les individus se sont rapidement dispersés. Une dizaine d'infractions à l'interdiction de port et transport d'armes ont également été constatées.

Lire aussi - Tentative de combat de rue au Port : une centaine de personnes dispersées par la police

Le samedi 30 mars, c'est une vaste opération de contrôle qui a été menée par les gendarmes et les policiers à Bras-Panon et à Saint-André. Plusieurs centaines de personnes ont été contrôlées et plusieurs infractions relevées.

En tout, 767 personnes ont été contrôlées. 21 présentaient sur elles de stupéfiants et 9 conduisaient sur l'empire d'un état alcoolique.

Les forces de l'ordre ont relevé également 4 ports d'armes.

Lire aussi - Bras-Panon et Saint-André : des centaines de personnes contrôlées par les forces de l'ordre

Un rappel à la loi alors que ces dernières semaines, plusieurs infractions au port et transport d’armes ont été constatées sur l’espace public "avec notamment des attroupements de groupes armés, en particulier de sabres, des rixes armées entraînant des blessés graves et des dégradations, l’enregistrement et la diffusion de vidéos menaçantes exhibant des armes" détaille la préfecture.

Lire aussi - Violences urbaines : le préfet et les élus s'engagent pour une "meilleure coordination des moyens"

Lire aussi : Alerte des maires : "l'État doit faire mieux" contre l'emballement de la délinquance violente

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
6 Commentaires
Lal
Lal
4 semaines

Autre chose au sujet de ses jeunes
Faudrait que la police fait un contrôle
Leurs sacs à dos.
Souvent ils transporte des cailloux dedans.
Je viens d'apercevoir 3 avec unsac à dos qui ete tres lourd à porté.

Pierrot 974
Pierrot 974
1 mois

@ Marie
Pour votre info, la mairesse de Saint Denis déteste autant LFI que vous. Vous devriez pouvoir vous entendre, donc ?

Marie
Marie
1 mois

Elle est où la maire ????

Marie
Marie
1 mois

Contrôle de ces jeunes qui ne sont pas de la réunion et surtout pas une politique de gauche et aussi lfi plr nupe. Des sanctions

Lal
Lal
1 mois

Tant qu'on ne métra pas un couvre feu
Y aura toujours ses affrontements.
Ses jeunes n'ont rien à foudre des interdictions .
Faut les retourner d'où qu'il vienne.
Faut les héraldiques
Il n'ont rien à foudre cher nous.

HULK
HULK
1 mois

Oh s'il y a des mineurs (c'est récurrent),aucune sanction ne sera appliquée, bien évidemment. Donc,ils recommenceront à la prochaine "occasion".