Tribune libre de la Région

Restitution du crâne du Roi Toera à Madagascar

  • Publié le 10 mai 2024 à 15:18
  • Actualisé le 10 mai 2024 à 15:20

En ce 10 mai, journée nationale des mémoires de la traite négrière et de l’esclavage et de leurs abolitions ; date symbolique de libération et d‘émancipation, de commémoration des luttes anticoloniales ; nous apprenons que le comité malgache chargé du rapatriement du crâne du Roi sakalave Toera, se rendra à Paris en juin pour entamer la dernière étape de la procédure de restitution. (Photo photo Sly/www.imazpress.com)

Cela fait plus de vingt ans que Madagascar réclame à la France le retour de ce crâne. C’est un sujet que j’ai porté lors de diverses rencontres avec les autorités malgaches et avec l’ambassadeur de France sur la Grande Île et je me félicite de l’avancée positive des discussions entre les deux pays.

Symbole de la résistance contre l’oppression et figure emblématique de l’Histoire malgache, le roi Toera a été décapité en 1897 à Ambiky, dans la région de Ménabe, lors d’une attaque des troupes coloniales françaises pour mater une révolte anticolonialiste. Le massacre des Sakalaves perpétré à Ambiky, sur ordre du Général Gallieni, a fait de très nombreuses victimes, hommes, femmes et enfants. Il reste dans l’Histoire comme un funeste exemple de l’horreur qu’a été la conquête coloniale. Le crâne du Roi Toera a été ramené en France puis conservé tel un trophée. Il se trouve aujourd’hui au musée de l’Homme à Paris.

Nous souhaitons désormais avec force que ce processus de restitution puisse aller à son terme.

Plus largement, la restitution des biens spoliés par la France en Afrique et dans les anciennes colonies nous apparaît comme un indispensable geste de rédemption pour les injustices passées, une étape cruciale vers la réparation des torts historiques et la construction d'un avenir plus apaisé.

Huguette BELLO

Présidente de la Région Réunion
 

guest
1 Commentaires
Marie
Marie
1 semaine

On s'en contre fiche madame la présidente. Travaillez un peu sur ce pour quoi vous avez été peu elue