Marché du travail

A La Réunion le chômage a diminué de 6,7% en un an

  • Publié le 26 octobre 2022 à 19:17
  • Actualisé le 26 octobre 2022 à 21:09

Au troisième trimestre 2022, à La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 119 480. "Ce nombre baisse de 1,1 % sur le trimestre (soit –1 340 personnes) et de 6,7 % sur un an. En France (y compris dans les outre-mer), ce nombre baisse de 0,1 % ce trimestre (–10,9 % sur un an)" indique Pôle emploi ce mercredi 26 octobre 2022

"La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) s’établit en moyenne à 155 260 au troisième trimestre 2022. Ce nombre baisse de 0,5 % sur le trimestre (soit –800 personnes) et de 3,2 % sur un an" note Pole emploi. En France (y compris dans les outre-mer), ce nombre est stable ce trimestre (–7,1 % sur un an).

"À La Réunion, sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue de 1,2 % pour les hommes (–7,5 % sur un an) et
de 1,0 % pour les femmes (–5,9 % sur un an)" dit encore Pôle emploi

Sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue dans l'île de 0,6 % pour les moins de 25 ans (–4,3 % sur un
an), de 1,2 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–8,6 % sur un an) et de 1,2 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–4,2 % sur un an).

À La Réunion, sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C diminue de 0,6 % pour les hommes (–3,4 % sur un
an) et de 0,4 % pour les femmes (–2,9 % sur un an). Sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C augmente dans le département de 0,3 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un an), recule de 0,7 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–4,9 % sur un an) et de 0,6 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–2,0 % sur un an).

"Sur un trimestre, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus diminue de 2,2 % (–9,0 % sur un an) tandis que celui des inscrits depuis moins d'un an progresse de 1,6 % (+4,9 % sur un an)" souligne Pôle emploi

L'ancienneté en catégories A, B, C est mesurée par le nombre de jours où le demandeur d'emploi a été inscrit, de façon continue, en catégories A, B, C. Une sortie d'un jour de ces catégories réinitialise l'ancienneté. D'autres indicateurs, tel que le nombre de personnes inscrites en catégorie A un certain nombre de mois sur une période donnée, peuvent éclairer d'autres dimensions de l'ancienneté ou de la récurrence sur les listes de Pôle emploi dans ces catégories.

A noter qu'au troisième trimestre 2022, dans les départements-régions d'Outre-mer, les évolutions sur le trimestre du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A se situent entre –3,1 % en Guadeloupe et +0,8 % en Guyane. Sur un an, elles se situent entre –10,1 % en Martinique et –1,6 % en Guyane.

Les évolutions du nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C se situent entre –1,8 % en Guadeloupe et +1,4 % en Guyane pour les évolutions sur un trimestre. Sur un an, elles se situent entre –5,3 % en Guadeloupe et en Martinique et +2,9 % en Guyane.

guest
0 Commentaires