Transports en commun

Face au manque de bus, la CGTR Transport veut créer une convention collective

  • Publié le 20 septembre 2022 à 14:07
  • Actualisé le 20 septembre 2022 à 14:23

Ce mardi 20 septembre 2022, Roger Alagama, secrétaire général de la fédération CGTR transport et voyageurs a tenu à faire un bilan sur le réseau de transports en commun de La Réunion. Et ce dernier est plutôt négatif : le syndicat constate un manque de bus considérable sur l'ensemble des réseaux, avec seulement 3.000 véhicues qui circulent quotidiennement dans l'île. Un manque de transport qui pénalise les Réunionnais.es dans leur quotidien et qui engendre une saturation de la circulation, avec plus de 40.000 véhicules recensés par jour. Le syndicat appelle au travers d'une convention collective à des créations de postes, mais aussi à une augmentation des moyens, notamment du nombre de bus. (Photo d'illustration : jb/www.imazpress.com)

"Depuis le nouveau plan des transports validé en 2014, c'est le mode bus qui a été choisi. Le problème, c'est qu'à ce jour on constate que cela ne fonctionne pas. Pourquoi nos élus locaux n'ont pas pris le courage de régler ce problème qui perdure depuis plus de 40 ans maintenant ?" s'indigne Roger Alagama lors de sa prise de parole.

Selon lui, ce retard considérable de l'île sur les transports entraîne plusieurs conséquences et notamment sociales. "Avec ce manque de transport, nous bloquons toutes la population, et plus particulièrement nos jeunes, qui faute de moyen de transport ne peuvent pas se rendre à des stages de formations, pouvant pourtant leur ouvrir de nouvelles opportunités dans le monde professionnel" estime-t-il.

-Création d'une convention collective-

La deuxième problématique liée au manque de transport à La Réunion concerne l'absence de convention collective des conducteurs de bus, créant des conditions de travail "déplorables" selon la CGTR . "C'est pourquoi, nous allons proposer au ministre des transports et à la ministre du travail une convention collective. Nous espérons de tout cœur que celle-ci sera acceptée car les conditions de travail des conducteurs de bus ne peuvent plus durer comme cela", déplore le syndicaliste.

Cette nouvelle convention collective visera, si elle est acceptée, à revaloriser les salaires des employés selon une grille de salaire, mais aussi a apporter plus de moyens dans le secteur des transports. Retrouvez ci-dessous plus d'informations sur la convention collective, avec Roger Alagama :

https://www.youtube.com/watch?v=jUIdwnNr_3k

jb/www.imazpress.com

guest
1 Commentaires
Delgard Joseph
Delgard Joseph
1 an

C'est une très bonne chose!.
N'hésitez pas à me demander de l'aide si vous pensez que je puisse être utile !.