[PHOTOS - VIDÉO] Fête de tous les sports

JO 2024 : le chaudron olympique allumé par la flamme au Jardin de l'État à Saint-Denis

  • Publié le 12 juin 2024 à 18:21
  • Actualisé le 13 juin 2024 à 08:18

Ce mercredi 12 juin 2024, celle qui illuminera le ciel de Paris lors de l'ouverture des JO 2024 est de passage à La Réunion. Le temps d'une journée, la flamme olympique venue tout droit de Grèce arpentera l'île avec un ultime point d'étape à Saint-Denis. Un moment historique pour célébrer le sport. Nous sommes en direct toute la journée, suivez nous (Photos rb et sly/www.imazpress.com)

Nos journalistes sont en direct de Saint-Paul pour vous faire suivre l'arrivée de la flamme. Regardez

La flamme a terminé son tour dans la ville de Saint-Paul. Elle va prendre la route vers Saint-Pierre. Regardez le direct de nos journalistes

  • Au revoir la flamme

    La flamme éteinte... repart vers sa nouvelle destination et sa 30ème étape avant les JO de Paris.

    Merci à tous de nous avoir suivi tout au long de la journée.

  • "Une fierté d'accueillir la flamme"

    Pour la présidente de Région, Huguette Bello, "notre fierté, la vôtre, est grande, d'accueillir la flamme olympique". "Cet événement rayonne aussi dans les Outre-mer", ajoute-t-elle.

  • "Un moment historique"

    Cyrille Melchior, président du Département, a parlé d'un "moment historique" et a voulu "faire honneur aux athlètes réunionnais participants aux JO".

  • À 18h22, le chaudron olympique a été allumé

    C'est à 18h22 que, sous les acclamations des Réunionnais et des représentants des collectivités, que le chaudron olympique a été allumé au Jardin de l'État à Saint-Denis.

    Allumé par la personne de Daniel Narcisse, multiple médaillé olympique, marquant ainsi la fin de son parcours à La Réunion.

  • Daniel Narcisse est le dernier porteur de la flamme des Jeux Olympiques

    Le handballeur, multiple médaillé est le dernier sportif péi - originaire du Chaudron - qui porte la flamme à La Réunion. Le Réunionnais sera celui qui ira allumer le chaudron au Jardin de l'État.

    Sont présents : Huguette Bello, Cyrille Melchior, Ericka Bareigts et le préfet, Jérôme Filippini.

  • Les porteurs en place pour les derniers mètres du relais

    Les porteurs de drapeaux s'installent pour accueillir les derniers mètres du convoi de la flamme sous les applaudissements et les encouragements du public.

  • Encore du temps avant l'embrasement...

    Plus de trente 30 minutes avant l'embrasement du chaudron ! Les cordons de sécurité sont tirés de part et d'autres de l'avenue centrale du Jardin de l'État où le public s'amasse pour avoir la meilleure vue lors du passage de la flamme.

    Le chaudron est enfin en place, au bout du jardin, juste devant la scène du Museum.

    La pluie est de retour mais le public pas moins impatient d'entrevoir le dernier porteur ou la dernière porteuse de la flamme.

  • "Un moment exceptionnel"

    "On vient de vivre un moment exceptionnel qui va rester dans nos mémoires", déclare Elvire Teza qui a participé aux JO de 1996 et de 2000. "Un moment magique", décrit-elle.

    "Un moment exceptionnel à partager", ajoute Nelly Ramassy qui a aussi assisté aux JO 2000 à Sydney, très "émue".

  • Top départ pour la flamme à Saint-Denis !

    Moment historique à La Réunion. La flamme des Jeux Olympiques 2024 vient d’être allumée, aux mains d’Elvire Teza qui a participé aux JO de 1996 et de 2000. À ses côtés, Nelly Ramassy qui a aussi assisté aux JO 2000 à Sydney.

    Direction le Barachois pour la flamme, en passant par le boulevard Nehru et devant la gare routière, escortée par les motards de police.

  • Du côté de Saint-Denis, l'ambiance monte

    La pluie se calme, la température monte et l'ambiance est de plus en plus chaude, remarque notre journaliste présent au Jardin de l'État à Saint-Denis.

    Un peu de zumba pour ne pas se refroidir alors que la flamme vient d'être allumée au Dionypark. Encore une bonne heure et demie avant de voir le dernier porteur, ou porteuse, entrer au sein du Jardin de l'État.

    D'ailleurs, l'identité de ce dernier ou de cette dernière n'étant toujours pas dévoilée. Qui sera selon vous celui ou celle qui embrasera le chaudron ?

  • La flamme à Sainte-Suzanne

    La flamme poursuit sa course à La Réunion pour la 29 étape du relais avant les Jeux Olympiques. Elle est actuellement sur la commune de Sainte-Suzanne.

  • Les gymnastes péi à l'honneur

    C’est un honneur aujourd’hui pour les gymnastes de l’île. Présents dans la ville pour porter la flamme, les parents de gymnastes, les gymnastes eux-mêmes et les présidents de club, sont fiers de participer au second relais collectif de gymnastique de France.

    Pour les JO 2024, seulement deux relais de gymnastique ont été choisis. C’est une grande satisfaction pour les athlètes d’avoir été sélectionnés parmi toutes les régions de France avec Poitiers. Sébastien Jarry conseiller technique de la gymnastique à La Réunion nous fait part de sa fierté. Écoutez.

  • Le relais de la flamme passe par Bourg Murat au Tampon

    En provenance de Grèce, berceau des Jeux olympiques, la flamme est passée par Bourg Murat au Tampon ce mardi matin 12 juin 2024. L'occasion d'un grand moment de ferveur populaire et sportive

  • Le Jardin de l'État déjà en effervescence

    Au Jardin de l'État, où la flamme olympique finira son aventure réunionnaise en enflammant le chaudron vers 18h15, les festivités ont déjà commencé depuis quelques heures.

    Malgré une pluie fine qui persiste, le public, venu en nombre, profite en cet après-midi de grisaille d'animations musicales, de démonstrations sportives, et de stands ludiques proposés par les partenaires des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris.

  • Saint-Denis se prépare à l'arrivée de la flamme

  • Saint-Denis s'ambiance déjà

    Au Dionypark à Saint-Denis, là où la flamme entamera son parcours dans quelques heures, les animations sportives ont déjà commencé.

    Les plus petits se prêtent au jeu en participant aux différents stands présents sur le site.

    Un peu plus calme du côté des grands qui se laissent tenter par la démonstration de tai-chi, considérer comme de la "gymnastique énergie globale",  qui mobilise la maîtrise de la respiration et de la médiation.

  • Saint-Denis : l'avenue de la Victoire et la rue de Paris fermée

    Dans le chef-lieu, l'avenue de la Victoire et la rue de Paris sont également fermées. Les rues adjacentes sont aussi concernées, à l'exception de la rue Labourdonnais et la rue Roland Garros où les policiers laissent passer les voitures pour traverser l'avenue de la Victoire et la rue de Paris.

    "Et pour bloquer les voies de circulation, rien de mieux que des camions de la ville où des véhicules de location !", indique notre journaliste sur place.

  • La flamme est à Saint-Benoît

    Après plusieurs relais dans l'ouest et le sud, c'est dans l'est, à Saint-Benoît que la flamme a pris son chemin.

  • Saint-Denis - le Barachois fermé à la circulation

    À Saint-Denis, le Barachois est désormais fermé à la circulation jusqu'au passage de la flamme, informe notre journaliste sur place. Les barrières et cordons de sécurité sont installés.

    Les policiers mobilisés en nombre sont en place le long de la route et proches des intersections.

    Quelques personnes commencent à s'installer sur le front de mer, malgré la pluie et le ciel gris.

    Le bruit habituel des voitures laisse place à la musique d'un orchestre débutant ses répétitions sur le kiosque.

  • Après une escale au Tampon, c'est à Saint-Pierre que le relais se poursuit

    La flamme entame avec un périple au départ de l'hôtel de ville pour arriver vers 11h05 au stade Michel Volnay.

    Lire aussi - Saint-Pierre : arrivée de la flamme olympique prévue à 9h50

     

  • La flamme a terminé son relais à Saint-Paul

    Après un relais sous les acclamations du public, la flamme est arrivée en mairie.

    Prochaine étape désormais au Tampon pour la suite du relais de la flamme olympique.

  • La préfecture assure la sécurité

    Pour la venue de flamme à La Réunion, ce sont "plus de 1.000 personnes mobilisées sur l'ensemble de la journée du 12 juin, avec environ 400 policiers, 130 Policiers municipaux, 200 gendarmes, 260 pompiers, 70 secouristes de la sécurité civile et le reste en sécurité privée", indique la préfecture.

  • Anne-Gaëlle Hoarau, l'ex-championne de surf, défile

    L'ex-championne de France de surf, championne d'Europe et vice-championne du monde figure parmi les personnalités sportives saint-pauloises à porter la flamme olympique.

    Elle était précédée par Estecy Zopire Barlieu, championne de France et d'Europe en Kick Boxing.

  • Le public au rendez-vous

    À Saint-Paul, la place du débarcadère était noire de monde pour voir la flamme passer.

  • Le relai de la flamme à Saint-Paul a débuté

    La flamme est partie du débarcadère et poursuit son chemin vers l'hôtel de ville de la mairie. Plusieurs athlètes et citoyens se relaient pour porter la flamme.

    Le premier porteur fut Rodolphe Arriéguy, premier porteur de la flamme à Saint-Paul. Le surfeur a perdu son bras droit lors d'une attaque de requin en 2015.

    Un moment historique pour les sportifs et un moment de ferveur pour La Réunion.

    Notre journaliste est en direct.

  • À 7h30, la flamme olympique est arrivée sur le débarcadère de Saint-Paul

  • Huguette Bello et Emmauel Séraphin attendent la flamme

    La présidente du Conseil régional et Emmanuel Seraphin, maire de Saint-Paul, viennent d’arriver devant le débarcadère.

    Ils saluent la foule. L’ambiance monte encore d’un cran.
     

  • Un temps gris à Saint-Paul

    Le ciel est nuageux à Saint-Paul et la chaussée détrempée par les pluies de la nuit.

    Mais tout cela ne refroidit pas l’ambiance, ni la ferveur. Des centaines de personnes réunies sur le front de mer, jusqu’à face du débarcadère, où la flamme va arriver dans quelques instants maintenant.

    Lire aussi - Des rafales entre 70 et 80 km/h : avis de vent fort sur le passage de la flamme

  • La flamme à La Réunion - à la Plaine des Sables

    Le deuxième convoi s'est élancé de la Plaine des Sables (Sainte-Rose). Un convoi afin de mettre en valeur les sites spectaculaires et emblématiques.

  • Première étape - Saint-Paul

    Le premier convoi est celui qui commencera dans la capitale de l'ouest – Saint-Paul.

    Labellisée Terre de Jeux 2024, Saint-Paul sera la première étape du relais de la flamme à La Réunion le 12 juin 2024. Un "moment inoubliable "souligne le maire de Saint-Paul qui débutera dès 7 heures du matin sur la place du Débarcadère.

    Une flamme qui arpentera le front de mer de la capitale de l’Ouest avant un ultime passage pour l’hôtel de ville.

    Au cœur de cet événement, 17 porteurs de flammes, dont Marie-Sabrina Richard, première femme réunionnaise a y avoir participé en haltérophilie en 2000.

    Lire aussi - Relais de la flamme, fan zone : Saint-Paul va vibrer au rythme des JO 2024

  • Bonjour La Réunion

    C'est une journée à marquer pour La Réunion. Ce mercredi 12 juin 2024, la flamme olympique partie de Grèce arrive dans l'île pour la 29ème étape.

À propos

Ce mercredi, ce n'est pas une flamme qui sillonnera l'île de long en large mais bien deux flammes distinctes. Et ce, afin que le plus grand nombre puisse en profiter.

Le premier convoi est celui qui commencera dans la capitale de l'ouest – Saint-Paul avant de faire route vers le sud et le quartier de la Ravine Blanche à Saint-Pierre.

Lire aussi - Relais de la flamme, fan zone : Saint-Paul va vibrer au rythme des JO 2024

Il rejoindra ensuite Saint-Benoît avant son ultime étape où la flamme illuminera le Jardin de l’État à Saint-Denis.

Parallèlement, le deuxième convoi permettra lui de mettre en valeur les sites spectaculaires et emblématiques. Il s’élancera sur les étendues volcaniques de la Plaine des Sables avant de rejoindre Le Tampon pour un passage par les Grands Kiosques et redescendre vers la Pointe de Langevin à Saint-Joseph.

Il poursuivra son périple vers le Stade en eaux vives à Sainte-Suzanne.

"La flamme olympique, n’est jamais allumée à deux endroits au même moment. De ce fait, les convois dits d’engagement ou agile, s’enchaînent les uns après les autres suivant un timing bien synchronisé", précise le Département.

"Les forces de l’ordre seront déployées tout au long du parcours pour garantir la sécurité de tous", a précisé pour sa part le Préfet.

Lire aussi - Pas d'armes, pas de feux d'artifice et pas d'alcool pour le passage de la flamme olympique

Lire aussi - La Réunion accueillera la flamme olympique le 12 juin 2024

- Deux flammes, deux convois -

Labellisée Terre de Jeux 2024, Saint-Paul sera la première étape du relais de la flamme à La Réunion le 12 juin 2024. Un "moment inoubliable "souligne le maire de Saint-Paul qui débutera dès 7 heures du matin sur la place du Débarcadère.

Une flamme qui arpentera le front de mer de la capitale de l’ouest avant un ultime passage pour l’hôtel de ville.

La flamme ira ensuite à Saint-Pierre vers 10h10 avec un périple au départ de l'hôtel de ville pour arriver vers 11h05 au stade Michel Volnay.

Lire aussi - Saint-Pierre : arrivée de la flamme olympique prévue à 9h50

C'est ensuite à l'est que la flamme ira avec un départ à 14h30 du stade Jean Allane de Saint-Benoît pour une arrivée à l'hôtel de ville, le tout en passant par le centre-ville.

À Saint-Denis, c'est du Dionypark que s'élancera le convoi de la flamme olympique pour un passage par le Barachois, le centre-ville, le tout en remontant la rue de Paris pour enfin arriver au Jardin de l'État.

S'agissant du deuxième convoi, le départ sera donné de la Plaine des Sables sur la commune de Sainte-Rose à 7 heures pour un relais court d'une demi-heure.

Deuxième passage, le Tampon entre le Creps et la Cité du Volcan.

Par la suite, les relayeurs courront à la Pointe Langevin sur la commune de Saint-Joseph.

Enfin, pour terminer ce deuxième convoi, la flamme se rendra à Sainte-Suzanne avec un départ de la mairie pour se rendre au Stade en Eaux Vives.

Lire aussi - La flamme olympique de passage à Sainte-Suzanne

- Point d'orgue du relais à Saint-Denis -

Le relais de la Flamme olympique s’achèvera au Jardin de l’État. Les derniers relayeurs sont attendus sur le site à 18h15 pour l'allumage du chaudron devant le Muséum d’Histoire Naturelle.

Dès 10 heures et ce jusqu’à 17 heures, des animations seront proposées dans le Jardin. Démonstrations de judo, d’escrime, basket, boccia, handball, breakdance, handisport, haltérophilie, gymnastique, moringue... sont au programme.

Autour de la flamme olympique, les Réunionnais sont invités à célébrer en musique ce moment inédit. Ziskakan, Nathalie Natiembé, Frédéric Joron, Missty, Bastèr, Pix’l, Dj Sebb ou encore Jean-Pierre Boyer…  composeront le plateau artistique intergénérationnel qui sera offert à tous les Réunionnais.

Lire aussi - Saint-Denis : le Jardin de l'Etat fermé du 8 au 14 juin

- 120 relayeurs pour la flamme -

120 relayeurs et relayeuses connus ou, comme décrit par le président du Département Cyrille Melchior, "ordinaires aux valeurs extraordinaires", porteront la flamme à La Réunion. Chaque relayeur parcourra une distance d'environ 200 mètres.

Parmi les relayeurs, certains sont plus connus que d'autres.

Lire aussi - Raymond Gevia : un pionnier à l’honneur pour porter la flamme olympique

Lire aussi - JO 2024 : Stéphane Sery et son guide Cédric Boyer vont porter la flamme olympique

- Une flamme (ou deux) et de nombreuses galères -

Mais qui dit passage des flammes dit déploiement de sécurité et restrictions de la circulation. Autant de dire que mercredi, il faudra s'être levé tôt pour voir la flamme passer ou simplement se rendre d'un point A à un point B… sauf si vous appréciez être bloqués.

La sécurité du public dans les communes repose sur la mise en place de mesures d’interdictions de circulation et de stationnement lors des différentes étapes du relais de la flamme.

Compte tenu des fortes difficultés à prévoir pour le 12 juin, le préfet recommande à chacun d’anticiper et de limiter ses déplacements.

Il est conseillé aux spectateurs d’anticiper les déplacements, de s’informer sur les fermetures de routes, les zones de stationnement auprès des communes concernées.

Les transports en commun et les mobilités douces sont à privilégier.

Lire aussi - Passage de la flamme à Saint-Denis : le stationnement et le réseau de bus modifié

Lire aussi - Saint Denis : déviations des lignes de transport Car jaune

Lire aussi - Passage de la flamme olympique à Saint-Denis : tout savoir sur la circulation et le stationnement

Lire aussi - Saint-Pierre : des restrictions sur les routes pour le passage de la flamme olympique

Lire aussi - La route forestière du Volcan interdite à la circulation et au stationnement le 12 juin 2024

Lire aussi - Relais olympique : une flamme de passage et de nombreuses routes fermées le 12 juin à La Réunion

Lire aussi - Passage de la flamme olympique : les cours suspendus dans plusieurs établissements scolaires de l'île

Lire aussi - JO 2024 : le passage de la flamme olympique à La Réunion c'est aussi le grand bazar

- Une fête plus populaire que les Jeux eux-mêmes -

Une flamme synonyme de Jeux Olympiques et Paralympiques, synonyme de sport, de cohésion. Le sport, vecteur de lien social et d'inclusion.

"Il s’agit bien, à travers la présence de la flamme olympique, de célébrer le sport dans toute sa richesse, sa diversité et son excellence", soulignait Cyrille Melchior en conférence de presse.

La flamme vecteur de partage également puisque ce n'est pas une mais deux flammes qui sillonneront l'île ce mercredi, afin de permettre au plus grand nombre d'en profiter.

Le passage de la flamme doit être une fête pour tous. Une fête avant le début des JO de Paris 2024 du 26 juillet au 11 août 2024 et les Paralympiques 

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

 

guest
7 Commentaires
Genevois marcel
Genevois marcel
1 semaine

imazpress vous n’êtes pas dans les petits papiers de la préfecture

Romu
Romu
1 semaine

Lisez bien les photos. IPR c'est le meilleur reportage publié. Chapeau pour les regards humanistes ou critiques et l'énergie déployée pour un tel évènement à la c...

Julien
Julien
1 semaine

Pendant ce temps au lycée Roland garros nos enfants mangent froid parce qu’il n’y a pas d’argent pour le système de chauffage des repas
Merci la region,merci le département

Missouk
Missouk
1 semaine

Autant de fric dépensé pour ça. Quant à ceux qui avaient besoin d'aller au boulot et de circuler, ils remercient Macron et sa folie des grandeurs... On aurait pu faire bien plus simple sans em... tout le monde!

Alain
Alain
1 semaine

Ou si nous comprenons quelque chose aux symboles Tom....
Bons jeux à vous!

Dom
Dom
1 semaine

Extrême droite en tête à l'élection européenne dimanche dernier, et comme pour illustrer : des gens en uniforme qui défilent avec un flambeau....

Tom
Tom
1 semaine

C'est une bonne preuve de la capacité du system à manipulé la population, au final et avec du recul les gens vont se deplacer pour voir un un bout de ferraille qui flambe, tout ça parce que l'objet est médiatisé de tout bord, un peu comme le principe de la publicité. Les choses sont important seulement si nous décidons quelle le sont...