Making of - Les coulisses de l'info avec Oli Scarff (AFP)

"Les gros durs" payent pour souffrir

  • Publié le 19 février 2017 à 08:00

C'est une sorte de Tropica'Dingue...mais en plus dingue. Le photographe Oli Scarff a suivi la de dernière édition de la compétition des "Tough Guy", les gros durs". Une compétition sportive à part entière, faite d'obstacles délirants qui laissent des traces.

"Je suis très triste d’avoir eu à photographier la dernière édition de la compétition des "Tough Guy", les gros durs", écrit Oli Scarff, photographe à Manchester. "Elle procurait non seulement des images étonnantes, mais aussi un vrai moment de détente. C’est drôle de voir à quel point des gens peuvent s’amuser, en payant pour souffrir".

De nos jours, il existe plein de courses de ce genre au Royaume Uni. Mais " Tough Guy ", née en 1986, se targuait d’être à l’origine du mouvement, et la plus difficile d’entre elles. Je ne sais pas trop pourquoi elle s’arrête, mais elle me manquera.

La suite par ici

guest
2 Commentaires
Spécialiste
Spécialiste
6 ans

C’est drôle de voir à quel point des gens peuvent s’amuse, en payant pour souffrir".

Ne veut rien dire à moins de mettre un "R" au bout de s’amuse...

Jean
Jean
7 ans

C'est une déviance, ça se nomme le masochisme, quelle brochette de tarés...
Après, ça fait intervenir le CHSCT au bureau, parce que le café est trop chaud !