Il perd son mandat de maire

Prise illégale d'intérêt : André Thien Ah Koon condamné à cinq ans d’inéligibilité

  • Publié le 23 mai 2024 à 12:02
  • Actualisé le 23 mai 2024 à 16:32

Ce jeudi 23 mai 2024, la cour a rendu son verdict dans l'affaire de prise illégale d'intérêt présumée. Selon nos confrères, la Cour d’appel a condamné le maire du Tampon à cinq ans d’inéligibilité, huit mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende. Par conséquent, André Thien Ah Koon perd son mandat de maire. Devant la Cour d'appel le 21 mars 2024, huit mois de prison avec sursis, cinq ans d'inéligibilité et 10.000 euros d'amende avaient été requis à l'encontre d'André Thien Ah Koon (Photo : www.imazpress.com)

Il lui est reproché d'avoir embauché à la Sudec - une SPL spécialisée dans la gestion des déchets - Christelle Mondon, la fille d'un ancien de ses adjoints, Ary Mondon, et sœur de sa deuxième adjointe Laurence Mondon.

Le maire du Tampon a toujours réfuté ces mises en cause. Les avocats de l’édile ont plaidé la relaxe.

Le jeudi 29 septembre 2022 – en première instance – le tribunal de Saint-Pierre avait condamné le maire du Tampon à trois ans d'inéligibilité, six mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende.

Le tribunal de Saint-Pierre avait estimé que l’embauche de Christelle Mondon, la soeur de son adjointe, à la tête de la Société publique locale caractérisait un délit.

Christelle Mondon a pour sa part été condamnée à 3 mois de prison avec sursis, et 2.500 euros d'amende.

Lire aussi - Prise illégale d'intérêt : 3 ans d'inéligibilité et 6 mois de prison avec sursis pour André Thien Ah Koon

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
8 Commentaires
TAK, le plus heureux des papas
TAK, le plus heureux des papas
5 jours

Condamné ??? Mais en quoi ? Puisque cette décision de justice permettra à son fils de devenir maire, sans élections, alors même que personne ne veut de lui au Tampon. Donc un mal pour un bien. La Justice sert sur un plateau aux TAK ce dont ils rêvent depuis les dernières législatives.

Jano
Jano
4 semaines

Dan la commune la n'a v rien bézér un rdv jamais gagner ek le maire tand ka le bnd élu i foute rien. i choisit la tête pou donne travail .aller repose in kou tak tampon besoin un moune jeune qui fait profiter à chacun in ti contrat peut importe qui lu les de kel famille li appartient etc...tte moune mérite gagner 1ti nafér la vie les dir pou tte moune!!!!!

Missouk
Missouk
4 semaines

J'en connais qui vont sabrer le champagne ce soir !

Phil
Phil
4 semaines

Maintenant Tamponnais réveillez vous , une autre ville est possible , allez sur tampon2026.fr !

Ded
Ded
4 semaines

Bof , il va faire trainer , il reste la cassation et avec la protection fonctionnelle , il ne paie pas les avocats il me semble...Donc il va prendre le temps pour que les tamponnais s'habitue à la présence du fiston qui prendra la suite du papa , bref , comme au bon vieux temps des colonies "nout mait y fé ça ki veu"

SOMANKE
SOMANKE
4 semaines

Et la Cour de Cassation ?

Super Citizen
Super Citizen
4 semaines

Olivier Rivière est également condamné pour prise illégales d'intérêts et concussion, mais il n'est pas inéligible. Il a donc construit illégalement sa maison qui devrait faire l'objet d'un contrôle ? L'acte étant illégal, quid de la valeur du permis ? Il l'a peu-être fait délibérément, les règles d'urbanisme en vigueur ne pouvait autoriser la délivrance de ce permis, ce pourquoi peut-être la commune de Saint-Philippe est la seule de l'île à ne pas avoir de PLU. Ce pseudo maire pense plus a lui et a ses privilèges qu'aux réels besoins de la population. Inéligible peut-être, mais il devrait démissionner de ses fonctions si il a un peu de moral.

le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cat
le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cat
4 semaines

André Thien-Ah-Koon n'a qu'à s'en prendre qu'à lui même, reconnu coupable par le passé, poussé vers la sortie. Cette fois ça devient, la sortie définitive, le mandat de trop de maire à régler son compte

Amen !