Tribune libre de Karine Lebon

Assurance chômage : Monsieur le Premier ministre, où avez-vous enterré votre âme ?

  • Publié le 29 mai 2024 à 17:09
  • Actualisé le 29 mai 2024 à 17:11

Augmentation du temps de cotisation sur une durée plus courte pour une indemnisation moins longue. Ce n’est plus une réforme, c’est un coup de poignard dans le dos des Français (Photo : www.imazpress.com)

Des décennies de lutte pour davantage de droits et pour une meilleure protection des travailleurs renversées en un simple claquement de doigts.

Qu’ont donc fait les personnes privées d’emploi pour mériter votre haine ?

Les femmes et les hommes que vous ne cessez d’attaquer ont pourtant pour unique souhait de réintégrer le marché de l’emploi.

Mais votre seule réponse est de faire croire qu’ils sont responsables de leur situation.

Comment pouvez-vous prétendre aider les personnes privées d’emploi alors que près de la moitié des inscrits n’est déjà pas indemnisée ?

Comment pouvez-vous prétendre vouloir accompagner les seniors après avoir imposé un allongement de l’âge de départ à la retraite et vous être attaqué à leur régime spécifique d’indemnisation ?

Non Monsieur le Premier ministre, les difficultés de toutes ces personnes n’ont pas disparu.

Puisqu’il n’y a que les chiffres qui vous intéressent, je vais vous en donner un qui devrait vous interpeller. 18% : c’est le taux de chômage à La Réunion.

Les habitants de nos circonscriptions ultramarines, soumises à un taux de chômage inégalable, craignent chaque jour l’application de vos réformes sur nos territoires. Si jusqu’à maintenant les nouvelles règles ne s’appliquent pas pour les résidents des outre-mer, nous ne sommes pas à l’abri d’un revirement à tout moment de votre part.

Vous avez réussi à faire naître un sentiment de rejet des personnes privées d’emploi, désormais considérées comme responsables de tous les maux de la société.

Rien ne vous fait peur.

Faire des économies ne peut être une raison légitime pour mettre en jeu la surviede nos concitoyens. Les Français ne sont pas une ligne sur un tableau Excel. Ce sont des femmes, des hommes et des enfants qui font au mieux pour s’en sortir.

Monsieur le Premier ministre, où avez-vous enterré votre âme ?

guest
1 Commentaires
Marie
Marie
3 semaines

A quoi sert elle cette député ? C'est malheureux pour nous reunionnais d'être représentés par ces gens à l'assemblée ́nationale. Dans un parti sans âme ni légitimité