Tribune libre de Place publique Réunion

Loi immigration, Place publique soutient l'appel à manifester

  • Publié le 12 janvier 2024 à 09:51
  • Actualisé le 12 janvier 2024 à 09:52

Place Publique Réunion souhaite lancer une nouvelle alerte concernant la loi déshumanisant l’immigration du 19 décembre 2023 et soutient l'appel de la LDH réunionnaise à manifester le dimanche 21 janvier.

En poursuivant notre analyse nous notons que cette loi contient une série de dispositions concernant l’accueil et l’hébergement des personnes en situation irrégulière dans les établissements sociaux.

En effet, celle-ci porte atteinte à l’accès aux droits (travail, santé, hébergement, logement), et fragilise plus encore l’inconditionnalité de l’accueil, dégradant gravement les conditions d’action des travailleur.euse.s sociaux.ales et des bénévoles.

Cette loi engendre des contraintes à l’accueil et à l’intégration, contraires aux principes républicains, ce qui laissera à la rue des familles, des enfants, à la merci des trafics et des exploitations de tous genres et les privera de soins et de traitements nécessaires à leur santé.

Les acteurs sociaux contrairement à tous principes éthiques et déontologiques devront alors refuser à des personnes, des familles, l’aide nécessaire pour vivre, tout simplement !

Alors que nous vivons dans le pays des Lumières, nous voilà entrés dans une nouvelle ère, celle de la peur, de la délation et du rejet de l’autre aux antipodes des valeurs républicaines d’humanisme et de partage qui fondent notre constitution.

Cest pourquoi nous appelons l’ensemble des forces démocratiques de ce pays et de notre île à combattre la loi du 19 décembre ! Il faut abroger cette loi, source d’injustice, d’inégalité, de xénophobie et de danger sanitaire !

C'est pourquoi, nous soutenons l'appel des associations et en particulier celui de la ligue des droits de l'Homme de la Réunion à manifester contre ce projet de loi le dimanche 21 janvier à Saint Denis.

Jean Eudes Dallou, référent de Place publique Réunion

Christophe Esteve, secrétaire de Place publique Réunion

guest
1 Commentaires
Jean Boyer
Jean Boyer
1 mois

Le pays n'a pas à récupérer toute la misère du monde.