Football

Euro-2024 : l'Italie tenante du titre au tapis, l'Allemagne retient son souffle

  • Publié le 30 juin 2024 à 06:00
  • Actualisé le 30 juin 2024 à 07:25

Première sensation à l'Euro-2024: les Italiens, tenants du titre, ont été logiquement éliminés (2-0) par la Suisse en huitièmes de finale à Berlin samedi, alors que l'Allemagne retient son souffle pour sa Mannschaft opposée au Danemark à Dortmund (21h00).

Avec l'Italie éliminée, c'est l'une des grandes nations du football européen, quatre titres de champions du monde (1934, 1938, 1982 et 2006) et deux continentaux (1968 et 2021) au compteur, qui quitte la compétition. La Suisse accède de son côté au top 8 européen pour la deuxième fois consécutive après avoir sorti en 2021 la France, championne du monde en titre à l'époque.

Championne d'Europe à l'été 2021, l'Italie est arrivée en Allemagne à la mi-juin sur la pointe des pieds, passée par un trou de souris lors de la phase de qualifications fin 2023.

La Nazionale de Luciano Spalletti est sortie miraculée du 1er tour de l'Euro-2024, arrachant son billet pour la phase à élimination directe dans les dernières secondes du match contre la Croatie avec une égalisation (1-1) de Mattia Zaccagni.

Samedi, à l'Olympiastadion de Berlin qui accueillera la finale le 14 juillet, les coéquipiers de Gianlugi Donnarumma ont été dominés par une équipe suisse déjà impressionnante lors du 1er tour, après avoir notamment tenu tête à l'Allemagne (1-1).

- Le bijou de Vargas -

Remo Freuler a ouvert le score à la conclusion d'une belle combinaison avec Dan Ndoye et Ruben Vargas en première période. Moins d'une minute après le retour des vestiaires, Vargas a doublé la mise pour la Nati suisse, d'une superbe frappe enroulée.

La Suisse, qui n'a jamais accédé au dernier carré d'une grande compétition, affrontera en quarts le vainqueur du huitième de finale entre l'Angleterre, citée parmi les favoris de l'Euro mais balbutiante depuis son entrée en lice, et la Slovaquie, prévu à Gelsenkirchen dimanche (18h00).

Les quarts de finale d'une grande compétition, l'Allemagne n'y a plus participé depuis l'Euro-2016 en France et une défaite (2-0) contre le pays-hôte à Marseille. Depuis, la Mannschaft a enchaîné les désillusions en Coupe du monde (éliminations dès le 1er tour en 2018 et 2022) et à l'Euro en 2021 (terminus en huitièmes de finale contre l'Angleterre).

Enthousiasmante lors des deux premiers matches de "son" Euro-2024 à domicile contre une très faible équipe d'Écosse (5-1) et une Hongrie plus dangereuse (2-0), elle a connu son premier avertissement sans frais contre la Suisse, arrachant le match nul dans le temps additionnel (1-1) pour conserver la première place.

"C'est bien de gagner tous ces matches de poules 3-0, cela peut donner de la confiance, mais au final, c'est important pour l'équipe d'avoir eu à gérer des situations difficiles", a souligné le sélectionneur Julian Nagelsmann en conférence de presse de veille de match.

- Entretenir l'engouement en Allemagne -

La pression, qui était déjà élevée au moment de jouer le match d'ouverture contre les Écossais à Munich prend une nouvelle dimension pour ce huitième de finale, et c'est une grande partie du pays qui s'apprête à retenir son souffle.

"Seule une victoire permettra d'évaluer comme un succès le choix de la Fédération allemande de se porter sur Julian Nagelsmann" comme sélectionneur, estime le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung dans son édition du week-end.

L'engouement en Allemagne derrière les coéquipiers d'Ilkay Gündogan est de retour, mais les espoirs d'un nouveau conte de fées d'été, à l'image du "Sommermärchen" 2006 (Mondial à domicile et aventure au long cours jusqu'en demi-finale), se transformeraient en cauchemar en cas de sortie prématurée.

Les Allemands vont faire face à une équipe danoise bien en place, qui n'a pris que deux buts depuis le début de l'Euro, mais qui n'en a également marqué que deux. "Je considère l'Allemagne comme l'un des favoris pour le titre, c'est juste dommage pour eux qu'ils nous affrontent samedi", a malicieusement glissé le sélectionneur danois Kasper Hjulmand.

AFP

guest
1 Commentaires
Arbitrage maison
Arbitrage maison
3 semaines

Allemandne à bénéficier ie d'un arbitrage maison.