Un phénomène fructueux

La revente des cartes Pokémon désormais dans le collimateur des impôts

  • Publié le 17 mai 2024 à 15:50
  • Actualisé le 17 mai 2024 à 16:36

Si vous collectionnez les cartes Pokémon, le fisc a une bonne nouvelle pour vous. Certaines cartes valent de l'or. Les ventes et achats sont nombreux mais attention, les règles fiscales évoluent et certaines cartes Pokémon vont devoir être officiellement déclarées (Photo d'illustration)

Face à un phénomène qui génère de plus en plus de recettes, l’administration fiscale a décidé de durcir le ton. Il n’était pas tant question de sévir que de réglementer un marché jusqu’à présent passé sous les radars des impôts.

Si vous décidez de vendre vos cartes Pokemon, alors attention quand même. Ces cartes de jeu à l’effigie de créatures imaginaires ne peuvent pas bénéficier du statut d’objets de collection au regard du Code des impôts.

Comme l'indique Les Échos "une mise à jour du Bofip (Bulletin officiel des finances publiques) vient préciser les règles fiscales concernant la TVA des objets de collection.

Le prix de vente des cartes Pokemon s'élève elle à 36,2% (un impôt sur le revenu forfaitaire de 19 % et des prélèvements sociaux de 17,2 %). "Cette taxe est calculée uniquement sur la plus-value réalisée", précise BFMTV.

"L’administration ne fait qu’appliquer le texte européen, qui définit clairement une liste d’objets de collection, dont les cartes de jeu ne font pas partie", indique Maître Thomas Le Boucher dans les colonnes des Échos.

Les cartes Pokémon sont donc considérées comme des biens de consommation et non comme des objets d’art pour l’application du régime fiscal français, "sauf s’il s’agit d’une carte historique, l’une des premières produite par exemple".

Aujourd’hui, 8% des Français collectionnent les cartes Pokémon.

L’idée est loin d’être stupide, puisque la carte Pokémon la plus chère de l’Histoire a récemment été vendue pour près de 4,5 millions d’euros.

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

guest
2 Commentaires
Amical
Amical
1 mois

J'ai du vérifier que nous étions pas le 1er avril...

HULK
HULK
1 mois

Ah ils sont prêts à tout pour récupérer de l'argent. De vrais rapaces, charognards d'énarques incompétents qui dépensent sans compter et viennent vous faire les poches. Rappelez-vous la chansons des Inconnus : les rappetout.