A Mamoudzou

Un deuxième décès lié au choléra enregistré à Mayotte

  • Publié le 26 mai 2024 à 15:30
  • Actualisé le 26 mai 2024 à 15:34

Une deuxième personne est morte du choléra à Mayotte. Une femme de 62 ans est décédée samedi à Mamoudzou, portant à deux le nombre de morts lié à cette maladie, a annoncé dimanche l’Agence régionale de santé (ARS).

La femme est décédée "à son domicile sur les hauteurs du quartier de Cavani, à Mamoudzou", a précisé l’ARS dans un communiqué.

"En application du protocole de lutte contre le choléra, les équipes d’intervention se sont rendues sur place afin de procéder à la désinfection du foyer et à la prise en charge de l’entourage de la défunte", ajoute-t-elle. "Les opérations de vaccination des cas contacts sont menées dès" ce dimanche.

Il s’agit du deuxième décès lié à cette épidémie à Mayotte, le plus pauvre des départements français.

Le 8 mai, un enfant de trois ans était mort du choléra, dont ont été affectées plusieurs dizaines de personnes ces derniers mois à Mayotte.

Les premiers cas de choléra sur le territoire ont été recensés mi-mars chez des personnes revenant des Comores voisines, où l’épidémie flambe.

A Mayotte, les premiers cas "autochtones", diagnostiqués chez des patients n’ayant pas quitté l’île française sont apparus fin avril.

Le choléra, maladie bactérienne qui peut provoquer des diarrhées aiguës et entraîner la mort par déshydratation en un à trois jours, se transmet par l’eau ou des aliments contaminés. Il existe des vaccins et des traitements efficaces.

AFP

guest
1 Commentaires
Missouk
Missouk
3 semaines

Quand on voit ce qu'est devenu ce territoire avec des paysages à couper le souffle, ça fait vraiment mal! Quant à l'opération "Wuambushu", elle n'aura servi qu'à mettre encore davantage de gens à la rue dans des conditions encore plus précaires qu'avant! Des conditions indignes de la France, et malheureusement propices à la propagation d'épidémies. Mais Darmanin n'a même pas honte...