Visite officielle du ministre de la Défense

H. Morin est content des FAZSOI

  • Publié le 16 octobre 2009 à 17:30

Hervé Morin a rendu hommage aux FAZSOI (forces armées de la zone Sud de l'Océan Indien) à l'issue de sa visite protocolaire à La Réunion ce vendredi 16 octobre 2009. "Vous constituez un élément fondamental des forces militaires françaises" a déclaré le ministre de la Défense. Il a également noté que le SMA (service militaire adapté) verrait prochainement son effectif de 3.000 hommes doubler.

Hervé Morin a rendu hommage aux FAZSOI (forces armées de la zone Sud de l'Océan Indien) à l'issue de sa visite protocolaire à La Réunion. "Vous constituez un élément fondamental des forces militaires françaises" a déclaré le ministre de la Défense. Il a également noté que le SMA (service militaire adapté) verrait prochainement son effectif de 3.000 hommes doubler.

Convaincu de l'importance des forces militaires françaises d'Outre-Mer, Hervé Morin a souligné dans son point presse : "les FAZSOI (forces armées de la zone Sud de l'Océan Indien) constituent une capacité de rayonnement et d'influence de part le monde".

Il a ajouté : "nous devons rester présents là où nous avons des terres, il n'est pas question de quitter les îles éparses. Cela d'autant que les FAZSOI ont également pour mission de protéger les zones de pêche et la biodiversité de la région." En ce sens, elles occupent une part importante l'activité économique de La Réunion, selon lui. Raison pour laquelle le ministre dit être "venu porter un message d'encouragement aux 2300 hommes en garnison."

Interpellé au sujet des réductions des effectifs de la défense de 54.000 personnes sur 6 à 7 ans, il a affirmé : "cette baisse des effectifs de 10% de l'armée française n'influera pas sur la force des FAZSOI. Elle se concentre sur les services administratifs d'ordre généraux et de soutien. Pour tenir son rang, l'armée doit se moderniser. Cette réorganisation nous permet de dégager des moyens supplémentaires pour les forces."

Puis interrogé, en fin de conférence de presse, sur l'incendie déclenché en juillet à Marseille par un sous-officier supérieur réunionnais, le ministre a répondu : "dans cette affaire, il y a clairement eu désobéissance. Laissons l'enquête judiciaire suivre son cours." Le militaire en cause était responsable des exercices de tirs à l'origine du feu.

Avant son point presse, Hervé Morin avait participé à une table ronde sur le thème de la restructuration de la défense et rencontré des stagiaires du RSMA (régiment du service militaire adapté). Le ministre de la Défense quittera l'île ce samedi 17 octobre pour Mayotte, avant de terminer son voyage dans la région aux Seychelles.

guest
0 Commentaires